Au jour le jour #25

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas : en ce moment, on alterne semaine tranquille et semaine chargée…
Et ce coup-ci, c’était semaine chargée. Pas de bol.
Malgré tout, de jolies petites choses ça et là, agrémentées de petites choses bien casse-pieds aussi (mais rien de grave!), et c’est ce que je vais vous raconter aujourd’hui …

 

 

 

Un super petit livre qui m’a fait beaucoup de bien « La confiance en soi – Une philosophie » de Charles Pépin.
Professeur de philo et romancier, l’auteur décortique ici les mystères de la confiance en soi en s’appuyant à la fois sur les grands textes de la philosophie mais aussi sur l’expérience de grand sportifs, artistes ou anonymes.
L’approche est vraiment très orientée philosophie, ça amène à réfléchir à beaucoup de choses, ce qui fait de ce livre bien plus qu’un simple ouvrage de développement personnel.
J’ai beaucoup aimé… et vous savez quoi ? Je crois que petit à petit, j’avance, sur le long chemin de la confiance en soi.

 

 

Cette semaine, encore une sortie !
Cette fois non pas avec une copine mais avec mon amoureux, dans notre resto fétiche : La Grotte, à Callelongue.
Ça faisait un bon moment que nous n’y étions pas allés (en septembre me semble-t-il) et c’est à chaque fois un plaisir de se retrouver tous les deux en tête à tête là-bas.

 

 

Au menu: la traditionnelle et non moins délicieuse pizza 4 fromages, discussions sans fin et cadre à couper le souffle (malgré la météo orageuse ce soir là) !

 

 

 

Niveau boulot, semaine chargée … mais gratifiante.
En plus du boulot habituel assez dense, nous avons eu des animations quasiment tous les jours, le point d’orgue étant celles que nous avions prévues pour la Fête de la Musique le 21 juin : Groupe de musique, « Shooting Cab », distribution de goodies, stands divers et variés … C’était un gros gros boulot mais pour un chouette résultat !

 

 

 

Et bien entendu, on a passé un long moment devant la shooting Cab à faire les idiotes ! (clairement, avec des accessoires à gogo et un appareil photo, on peut tenir la journée à l’aise)(surtout quand le mec nous avait annoncé que les tirages étaient illimités, ça n’aide pas à nous contrôler)

 

 

 

 

J’ai complétement oublié de prendre des photos de la soirée mais on a aussi passé un joli moment autour d’un apéro dinatoire en famille, entre discussions philosophiques et rigolades…
Pour l’occasion, j’ai refait mon tiramisu-qui-n’est-pas-un-tiramisu mais cette fois aux framboises au lieu des fraises (attention, gros changement), et ma foi, c’était bien bon.

 

 

 

 

Sinon.
J’ai honte de vous l’avouer mais après avoir passé mon temps à dénigrer le livre, dire que c’était vraiment rien que de la merde pour ménagère frustrée de la culotte, je suis passée du côté obscur de la force… J’ai voulu lire 50 nuances de Grey.
Je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête.
Vraiment pas.
Y’a des jours comme ça, tu fais des trucs et tu ne sais pas pourquoi.
C’était un de ces jours-là.
Je crois que j’avais envie de léger, et bien j’ai été servie.
En fait non, j’ai été consternée.
Je n’ai pas tenu plus de 5% de lecture sans avoir de violentes envies de baffer cette pauvre cruche d’Anastacia (en fait, je comprends presque les envies sadiques de Christian envers elle tant elle est énervante)
Et puis ce style, on en parle ? Sérieusement, parfois c’est même comique tellement c’est mal écrit. 

 

 

 

 

Vendredi, j’ai passé une journée de merde.
Ça a commencé le matin, où dès 8h, on a commencé à me saouler par rapport à un travail à rendre pour dans 3 minutes.
Il faut dire qu’avec la journée de dingue de la veille pour la Fête de la Musique, j’étais légèrement fatiguée et blasée.

Ensuite, j’ai renversé tout mon mug de thé sur mon clavier.
Plein, le mug.

Et chaud aussi.

Puis, j’avais encore faim car ma toute petite salade n’avait pas réussi à combler mon estomac.
Pour me remonter le moral, j’ai voulu commander un milkshake au Nutella sur Deliveroo.
J’étais contente de l’arrivée de ce shot de sucre, qui à coup sur allait me rebooster, mais il est arrivé tout fondu et à moitié rempli.
Il était immonde et il a fini dans l’évier.

Ensuite, juste avant de partir, il y a eu un gros souci à régler au boulot et je me suis fait pourrir la gueule et raccrocher au nez par une dame. La bonne ambiance pour te mettre dans de bonnes vibes avant le week end. 

Ensuite, je suis rentrée chez moi, et j’ai raté mon bus à 10 secondes près (tu vois cette pauvre meuf qui court après le bus comme une dératé pour l’avoir et il ne s’arrête pas ? C’était moi). J’ai attendu le suivant un bon quart d’heure, puis au moment de partir il ne démarrait pas et on a encore du attendre le suivant. 

Pour finir, j’avais un rendez vous chez le médecin à 17h40 et je ne suis passée qu’à 18h45.

Une bien bonne journée donc.

 

 

 

 

 

La journée de merde d’hier étant derrière moi, me voilà pleine d’entrain en ce samedi pour commencer ce nouveau jour.
A 8h30, je vais, comme chaque samedi, récupérer mes courses au Drive avant mon cours de Yoga (ce qui, pour vous donner une idée veut dire que je suis en vrac, habillée comme pour aller à un cours de Yoga (moche), pas maquillée, à peine coiffée, le sourcil en friche …
Je me gare à l’emplacement demandé pour attendre mes courses quand tout à coup je vois, à l’emplacement juste à côté du mien, le cul posé sur son coffre ouvert … Mon ex.
-_-
C’te blague.
Bien joué le Karma.
Vraiment bien joué.

Et là, comme si le « oh salut, ça alors, ça fait longtemps ! » gêné qu’on s’est lancé ne suffisait pas pour me donner envie de mourir, le mec du Drive arrive (Dieu soit loué, rapidement, écourtant cet échange aussi inutile que dérangeant), avec dans son caddie pour moi un énorme paquet de PQ rose bonbon (le genre 60 rouleaux que j’avais pris en promo en me disant que c’était une super promo), tout ça sous l’œil amusé et le petit sourire moqueur de mon ex qui regardait cette scène pathétique.
#sadbuttruestory

VOILA VOILA.
Encore une charmante journée, donc.

 

 

 

Après, je suis allée méditer et réciter quelques mantras pour oublier cet épisode pathétique du PQ et seulement après, la vie a commencé a être a nouveau sympa avec moi.
J’ai pu aussi profiter du soleil (bien qu’un peu timide ce jour là) et ça fait du bien bien aussi (#teamventremou) 

 

 

 

Sinon, on a très peu parlé bouffe quand meme non ?
Il y a eu une tarte rustique (=moche) aux abricots et au miel, un clafoutis aux cerises et à l’amande, et samedi soir, pas de pizza (il faut dire qu’on en avait mangé une 2 jours avant, j’ai trouvé que c’était logement too much) mais un joli plat de pâtes aux légumes grillés, basilic, ail, piment et parmesan. 

 

 

Voilà pour cette semaine !
Bon dimanche et prenez soin de vous !

 

 

Publicités