Au jour le jour #22

Si la semaine dernière je vous avais promis une rétrospective très brève par manque de temps et que bon an, mal an, j’avais finalement réussi à pondre un truc passable, cette semaine ce ne sera pas le cas : je manque VRAIMENT de temps.

Je vous invite vivement à blâmer Chéri qui s’est emmêlé les pinceaux dans les dates : il croyait que l’anniversaire d’une amie (ayant lieu chez nous) était prévu pour dimanche prochain … et finalement, pas du tout, c’est aujourd’hui.

-_-

Evidemment, sinon c’est pas drôle, on a réalisé ça samedi matin soit tout juste 24h avant.

Du coup hier, après une semaine terriblement chargée et pendant laquelle je n’ai pas arrêté de la journée au bureau et du soir à la maison, je me suis tapée un samedi branle-bas de combat pour ranger la maison, nettoyer la terrasse, faire un peu de jardin et préparer un minimum avant la venue de 25 personnes.

Quoi qu’il en soit, j’ai bien envie de vous dire que vous ne perdez pas grand chose puisque j’ai passé la semaine soit le nez dans mon ordinateur au travail (avec une charge de travail rarement égalée), soit en train de faire des corvées à la maison.
Je n’ai même pas lu, je n’ai pas fait de petites sorties … QUE DALLE.

Ah si quand même.
Juste un détail.
Un léger détail.

 

 

 

 

Il se peut que j’ai sauté le pas pour quelque chose qui me tenait à cœur depuis longtemps et que je sois en kiffance totale pour cette petite chose qui orne désormais – et pour toujours – mon aisselle gauche (ce n’est pas vraiment l’aisselle mais je ne sais pas vraiment comment on appelle cette partie du corps?).

Comme pour mon premier tatouage, et même si je murissais le projet depuis des mois, je me suis levée un matin et il FALLAIT que je le fasse aujourd’hui. 
J’ai trouvé un tatoueur qui a accepté de me le faire le soir même et, hop, quelques heures de patience après, c’était fait.
Je ne sais pas si c’est une manière de faire raisonnable pour quelque chose aussi irréversible, mais, plus de 15 ans après, je n’ai jamais regretté mon premier tatouage et je crois que c’est ma manière de fonctionner : il faut que l’envie devienne très forte pour me pousser à le faire.

Bref, c’était un moment particulier, presque bizarre, puisque en 30 minutes, le tatoueur et moi avons parlé de choses hyper personnelles et profondes, comme si on était de vieux amis qui se connaissent depuis toujours (Je sais pas moi, normalement avec un inconnu on est pas censé parlé de la pluie, du beau temps, des embouteillages de Marseille toussa toussa ???).
Les questions très personnelles qu’on se posait n’appelaient pas d’autre réponse que la vérité, parfois même dérangeante, et ça en était touchant d’authenticité.
Peut être parce qu’on savait très bien qu’on ne se reverrait jamais alors la parole était totalement libre et débloquée. C’était troublant.
Mais c’était beau aussi.

(Pour anticiper vos questions, il s’agit du signe « Om«  (pas l’équipe de foot hein) suivi du mot sanskrit « Shanti » qui signifie paix (dans le corps, la parole et l’esprit) ou la paix pour l’individu et l’Univers)

 

 

 

 

Sinon, on a aussi reçu nos voisins à diner (les 2 du fond qui suivent se souviendront que je devais les recevoir pendant mes vacances mais qu’ils avaient annulé à la dernière minute, m’obligeant à engloutir une quantité astronomique de tiramisu aux fraises).
J’avais fait un bon apéro, suivi d’un tajine végétarien aux courgettes, carottes, pruneaux, miel et épices … Et c’était bon, on a passé une chouette soirée.

 

 

 

 

Pas de sport cette semaine mais du Yoga Kundalini, toujours et encore, le truc qui me fait le plus de bien en ce moment. En général, je me lasse très rapidement des cours collectifs à heures fixes mais là plus les séances passent et plus je suis accro.
Je passe ma semaine à me languir et à me dire « vivement samedi matin » et quand le jour arrive enfin, je suis en extase totale et ne jure que par le cours (qui, généralement, me sèche pour une bonne partie de la journée sur le plan physique mais booste mon mental d’une manière incroyable)
Il s’est d’ailleurs passé quelque chose de très fort pendant la dernière séance, je ne peux pas vous l’expliquer dans le détail sous peine de passer pour une allumée mais pendant un exercice, j’ai ressenti une émotion très forte et je n’ai pas pu retenir quelques larmes (je n’avais pris aucune substance illicite, je le précise). 
En fait, je crois simplement que j’ai trouvé mon truc. 

 

 

 

 

 

Sinon, revenons dans le monde bassement matérialiste… Histoire de ne pas totalement dépérir pendant cette semaine de forçat, j’ai commandé une robe corail chez Molly Bracken, parfaite de beauté, qui sera idéale quand l’été aura décidé de pointer le bout de son nez (non parce que pour l’instant, c’est juste la loose niveau météo).
Et comme une robe en appelle une autre, j’ai aussi trouvé cette petite robe noire, de la même marque, sur Vinted pour une bouchée de pain et clairement, je n’ai pas pu résister (c’est pas comme si, quand j’ai fait le tri de mon dressing, j’avais dit que je n’acheterai plus de robes hein)(mais sur Vinted, ça compte ?)

 

 

 

 

J’ai aussi pu récupérer plusieurs livres bien chouettes à la bibliothèque : Pâtisserie Vegan qui regorge de recettes intéressantes (en gros, tous les classiques de la pâtisserie revisités à la sauce Vegan), un livre de recettes à la patate Douce et Ma Petite Crémerie Vegan
Même si pour l’instant je n’en ai essayé aucune, je compte bien faire une petite sélection de choses à tester absolument. 

 

 

 

Le soir, on s’est gavés de reportages en DVD : « Amrit » un reportage sur la Kumbh Mela, une fête très rare et hyper importante en Inde où tous les saddhus se rassemblent, un reportage sur Pierre Teilhard de Chardin (grand homme!), un autre sur Alexandra David Neel dont je vous avais parlé lors de mon petit séjour dans les Alpes la semaine dernière; et un dernier « Darshan » un film documentaire sur Amma, une grande figure de la spiritualité.
Que des belles personnes, très inspirantes, pleines de spiritualité et de profondeur … J’ai adoré. 

 

 

 

Voilà pour cette semaine ! 
Bon dimanche et prenez soin de vous ! 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités