Au jour le jour #21

Samedi : 21h.
A l’heure où la rétrospective est habituellement presque bouclée et prête à être publiée le lendemain, où je m’apprête à fermer l’ordinateur et passer un samedi soir de folie (comprenez comater devant la télé), je suis ce soir devant un article vide.

Je crois que je me suis légèrement, très légerement, laissée dépassée par le temps.

Entre l’escapade dans les Alpes avec mon amoureux, la reprise du boulot et les corvées qui ne se font pas toutes seules, je n’ai pas eu vraiment le temps de me pencher sur le cas de la rétrospective. Aussi, je serai brève, je vais me contenter d’aller à l’essentiel et vais remplacer le blabla habituel par une avalanche de photos pour vous raconter cette jolie semaine qui vient de s’écouler…

 

 

 

 

Comme vous avez peut être pu le voir sur Instagram, Chéri et moi sommes partis quelques jours dans les Alpes de Haute Provence. Une escapade pas très loin de chez nous (même pas 1h30 de route) mais dont la seule perspective a fait du bien, ne serait ce que pour fuir la ville, voir un peu de verdure, de calme et se retrouver tous les deux hors du quotidien.

 

 

 

 

 

Nous avons sillonné tout un tas de petits villages tous plus mignons que les autres : Lincel, Banon, Mane …

 

 

 

 

Nos pas nous ont menés par hasard devant une librairie dont j’avais déjà entendu parler (mais je ne savais pas où elle se trouvait exactement) : la librairie Le Bleuet située dans le village de Banon.

 

 

 

J’ai bien cru faire un arrêt cardiaque en voyant que c’était ouvert … Inutile de vous dire qu’on y a passé un temps considérable, flânant dans les rayons de cette immense bâtisse qui est une véritable caverne d’Ali baba, une vraie ôde à la lecture.

 

 

 

Le temps n’était pas vraiment de notre côté, il a plu pendant quasiment tout notre séjour, mais bizarrement, alors que cela à d’habitude le don de me déprimer, j’ai plutôt bien vécu la chose.
Malgré la pluie, c’était chouette et cela ne nous a pas empêché de voir plein de choses.

Nous avons eu un gros coup de coeur pour le village de Simiane la Rotonde (ici en photos) mais plus encore pour Oppedette (pour lequel je n’ai pas de photos car il tombait des trombes d’eau et sous le parapluie, ce n’était pas vraiment pratique de photographier)
Pour tout vous dire, on était tellement excités qu’on se voyait déjà acheter une maison, s’y installer illico  et ouvrir une galerie / cours de peinture / salon de thé / chambre d’hôtes / cabinet de naturopahtie (rien que ça)

 

 

 

 

Comme il pleuvait toujours, nous avons cherché des trucs à faire en intérieur et nous avons visité la maison d’Alexandra David Neel à Digne, dont Chéri est un grand fan depuis toujours.
Pour ceux qui ne la connaisse pas, c’est une exploratrice (entre autres) orientée vers le Bouddhisme, qui a parcouru le Tibet, l’Inde, la Chine, j’en passe et des meilleurs, qui a vécu à début du siècle (elle est morte à 101 ans en 1969) et qui a été la première à entrer à Lhassa, la ville interdite.
La visite est super intéressante et on découvre cette femme absolument hors du commun pour laquelle on ne peut avoir qu’un immense respect et une grand admiration.

 

 

 

 

Autre visite, celle de l’abbaye de Ganagobie… Pas top sous la pluie et rapidement effectuée car on ne peut visiter que l’église (les autres parties de cette immense abbaye sont réservées aux personnes en retraite)(pas les vieux hein, les gens qui font une retraite)

 

Deux visites qui nous ont enchantées, dans ces deux lieux chargés de spiritualité qui font réfléchir et qui invitent à l’humilité.

 

 

 

 

Nous étions logés dans un hôtel à Greoux les Bains, que j’avais trouvé grâce à une promotion d’enfer avec mon CE, dans lequel on a diablement bien mangé. Sans trop de chichis, mais gouteux et savoureux (bien sur, le poisson est parti direct dans l’assiette de mon amoureux qui a fait une cure oméga 3 comme jamais)(je préfère le préciser avant de me prendre des réflexions débiles du genre « Ah bon mais tu n’étais pas végétarienne? »)(oui c’est déjà arrivé)

 

 

 

 

Le deuxième soir, c’était tout aussi bon, on s’est vraiment régalés …

 

 

 

 

 

L’hôtel était situé juste à côté du Casino de Gréoux, aussi, un soir on a décidé d’aller y faire un tour pour rigoler.
Je ne suis allée que 2 fois dans ma vie dans des casinos, et j’en avais gardé un souvenir amusant (j’avais à chaque fois gagné 100 et 200 euros, c’est peut être pour ça).
Ce soir là, tout autre ambiance : j’ai trouvé ça sordide comme jamais.
Les rares personnes présentes n’avaient pas l’air du tout de s’amuser, on aurait dit des lobotomiés devant leur écran (toutes les machines sont maintenant automatiques), elles jouaient des sommes folles sans broncher, que ce soit une variation de leur gain en positif ou en négatif, rien ne semblait les émouvoir …
Le temps de tourner la tête, un mec a perdu 800 euros sans la moindre émotion. 
-_-
Bref : GLAUQUE.
On a pas fait long feu et on est vite rentrés à l’hôtel, juste le temps de perdre des sommes folles : respectivement 12 et 17 euros aux machines à sous.

 

 

 

 

Dans l’hôtel, il y avait un petit centre de bien-être / forme / beauté avec des soins divers et variés. Dans la réservation que j’avais faite, j’avais prévu une séance de relaxation (pas terrible mais bon, ça fait jamais de mal) suivie d’un massage aux huiles essentielles.
Le dit-massage s’est avéré être une vraie bénédiction : 1h à se faire masser des pieds à la tête (bonjour l’état de mon cuir chevelu après un passage à l’huile mais bon, il faut ce qu’il faut), c’était divin (malgré le retour du fameux petit string en papier qui me donne toujours des envies de suicide au moment de l’enfiler)

 

 

 

Sinon, et bien après toutes ces réjouissances, j’ai repris le chemin du boulot.
Et même si cela a été difficile, l’accueil que m’avait réservé ma collègue m’a mis de bonne humeur et aussi étonnant que cela puisse paraitre, ça m’a fait du bien. Dans la journée, une personne est venue m’offrir des petits bracelets pour me remercier de ma gentillesse … c’était trop d’amour !

Bien sur, j’ai une tonne de dossier en attente, et il y a tellement de choses à faire que je ne sais pas trop par quel bout les prendre mais ça fait du bien de réfléchir un peu et d’avoir l’esprit occupé  (et pas seulement à ce que je vais faire à bouffer)

 

 

 

 

Cette semaine, je n’ai lu aucun roman.
Je crois que j’ai fait une véritable boulimie ces derniers temps et je suis un peu auto-saturée : j’ai envie de lire autre chose. Je me suis tournée vers des livres plus psychologie-developpement personnel, bien être … Comme celui-ci « Je mange en pleine conscience » de Susan Albers.
Pas mal foutu mais assez redondant et limite chiant. Je n’y ai pas appris grand chose mais une piqure de rappel face à son comportement envers la nourriture n’est jamais de trop.

 

 

Ou encore « Et si je mettais mes intestins au repos » de Thomas Uhl qui explique les bienfaits du jeune, de la monodie ou de diverses méthodes de detox …

 

Voilà pour cette semaine, je vous avais promis que je serai brève ! 
Bon dimanche et prenez soin de vous ! 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités