Au jour le jour #20

Semaine bien plus agréable que la précédente, pour la simple bonne raison qu’il y a eu bien moins de microbes et de fièvre.
Tout de suite, ça change la vie.

Mais bizarrement, même si j’étais physiquement plus en forme, elle a été plus tranquille et plan-plan … Je crois que je prends dangereusement goût à la douceur du quotidien à la maison, ce temps où justement, on a le temps.
Le temps de faire plein de choses dans la journée (dont la sacrosainte sieste) … et surtout aussi le temps de ne rien faire de particulier.
Un vrai luxe.
Ceci n’est pas sans rapeller l’époque où je ne travaillais pas et que cette vie était mon quotidien.
Mais pas de regret, chaque « phase de vie » a ses avantages et ses inconvénients… Et clairement, j’aime bien aussi aller bosser tous les matins donc, on ne va pas se plaindre !

Cette semaine donc, il y a eu …

 

 

 

 

 

 

 

 

De la lecture : « La Symphonie du hasard – Tome 3 » de Douglas kennedy.
Je vous en ai parlé à 2 reprises pour le tome 1 et le tome 2, et ce sera la dernière fois puisque l’auteur termine ici sa trilogie.
« Après la découverte d’Alice et de sa famille dans le Livre 1 et l’escapade irlandaise du Livre 2, Douglas Kennedy nous ramène aux États-Unis dans le Livre 3, entre New York et Boston, sur les traces d’une Alice dévastée, en quête désespérée d’une forme de sérénité.
Retrouver le goût des autres, simplement de la vie, c’est tout ce qu’elle cherche.
Mais comment trouver la paix dans une période où tout n’est que changement ? »
Je ne suis pas une grande adepte des trilogies ou des livres sur plusieurs tomes mais je dois admettre que j’ai beaucoup aimé ceux-ci, que je me suis laissée embarquée facilement dans tous les univers et que j’attendais la suite avec plaisir ! Un bon moment de lecture donc.

 

 

 

 

 

Lu également, le livre de Sabrina Philippe « Petit Manuel de Navigation pour l’âme » mais je vous en ai déjà parlé plus longuement ici.

 

 

 

 

Mais aussi « Les rêveurs » d’Isabelle Carré.
De temps en temps, j’aime bien piocher dans la bibliothèque un livre que je n’aurais a priori pas choisi de moi même, juste pour tenter le coup et me laisser porter …
Dans ce roman largement autobiographique, l’actrice raconte ce qui a été son enfance, dresse un portrait de ses parents, personnages ô combien fragiles et perturbés, et du fait de grandir dans cet univers pas vraiment comme les autres… L’écriture est particulière, parfois déroutante, c’est un roman autobiographique donc forcément très centré sur elle mais il n’en reste pas moins passionnant, tout en délicatesse mais aussi parfois perturbant et dur.

 

 

 

Après l’esprit, le corps …
Cette semaine, 3 grosses séances de sport au compteur : dimanche, mardi et samedi.
A chaque fois, une heure de cardio puis des exercices pour les abdos et les cuisses.

 

 

 

En plus de ça, j’ai fait une petite séance de course à pied jeudi matin au réveil (j’avais clairement la flemme d’aller à la salle et de me taper les embouteillages matinaux alors j’ai trouvé cette solution là pour être quand même active).
Je suis assez contente car je retrouve petit à petit mon poids de forme et enfiler mes vêtements n’est plus une torture.
Certes, j’ai toujours des formes, mais j’en aurais toujours et ce sont les formes que j’aime alors je me sens mieux dans mon jean.

 

 

 

 

Après le sport, rien de tel qu’un petit jus d’orange, carotte et gingembre fraichement pressé … Je ne bois JAMAIS de jus de fruits industriel en bouteille, même bio ou artisanal, je préfère largement manger un fruit que d’en boire le jus mais de temps en temps, j’aime bien en faire un moi même … je trouve que ça change tout !

 

 

 

Dans la semaine, je suis repassée au bureau (je sais, c’est mal) car j’avais des trucs qui devaient impérativement être faits et mon sens du devoir n’a pas pu résister … J’y suis restée 2 petites heures, le temps de papoter avec ma collègue (c’est fou mais comme d’habitude on se voit tous les jours, là de fait de ne pas s’être vues depuis 10 jours, on avait des tonnes de trucs à se raconter) et surtout de faire ce que j’avais à faire avant de prendre le large et d’aller flâner en ville.

 

 

 

Côté gourmandise, il y a eu plein de choses … D’abord une tarte rustique aux framboises. J’adore les tartes rustiques car même si ce n’est pas forcément très esthétique, c’est fait hyper rapidement (une pâte avec 100g de beurre, 200g de farine et un peu d’eau ou de lait), on met les fruits qu’on veut dessus, on fait cuire et hop, c’est déjà fini …. et c’est toujours délicieux (ma préféré : figues, noix et miel … Une dinguerie)

 

 

 

 

Ensuite, je me suis également lancée dans un dessert style tiramisu aux fraises mais avec de l’amaretto à la place du café pour un repas avec des amis (la recette est sur le blog Cuisine)
Improvisation totale mais c’est finalement une recette que je vais garder ! Pas de chance pour les amis, ils ont annulés au dernier moment donc on a du tout manger (mais à 3, je peux vous dire qu’il n’a pas fait long feu)

 

 

 

 

 

Dernier volet de cette trilogie fruits rouges avec les premières cerises provençales qui sont arrivées sur le marché (clairement vendues à prix d’or mais passons …). Aussitôt achetées, aussitôt mises en clafoutis (ma passion pour les clafoutis se réveille, vous risquez d’en voir une tonne !)

 

 

 

 

Cette semaine, on aurait du avoir une vie sociale intense : le fameux diner avec des amis évoqué plus haut qui était prévu à la maison, mais aussi une sortie pour un diner avec des copines …
Les deux ont été annulés.
Comme quoi quand ça veut pas, ça veut pas.
Qu’à cela ne tienne, on a tout de même fait péter un petit apéro improvisé en tête à tête avec Chéri. C’est pas parce que tout le monde nous fuit qu’on va se priver hein !
On a d’ailleurs passé une soirée exquise, sans télé et sans téléphone … C’est dingue comme le fait de ne pas avoir de distraction virtuelle fait que l’on se parle beaucoup plus, pendant longtemps, et de choses importantes et essentielles alors que d’habitude on comate devant un reportage à la télé et on tombe de sommeil dès 21h30. Ce soir là, on n’a même pas vu l’heure tourner et la soirée était très chouette.

 

 

 

Mercredi, il y a eu un match de foot apparemment très important : l’OM contre une équipe de je-sais-pas-où pour la finale d’un championnat de je-sais-pas-quoi.
La ville entière a vibré au rythme de ce match : c’était juste dingue de voir chaque vitrine décorée (et un peu excessif aussi)(les gars, ce n’est qu’un match)
A la maison, j’avoue, on s’en foutait un peu (beaucoup).
Mais on a tout de même regardé de loin (perso, j’ai fait une cure de 45 minutes x 2 de réseaux sociaux) et puis ils ont perdus.
Ca ne nous a pas franchement empêché de dormir.

 

 

 

Sinon !
J’ai enfin profité de ma Wonderbox qui m’avait été offerte pour mon anniversaire en Aout dernier par ma maman. J’ai choisi un soin minceur de 30 minutes et un modelage de la nuque de 10 minutes à l’institut Guinot.
Evidemment, comme ce n’est pas vraiment le genre de trucs auquel je suis habituée, j’étais stressée comme tout avant d’y aller (faut-il prendre un maillot? une serviette ? putain je me suis pas épilée).
L’accueil a été très chaleureux et j’ai tout de suite été en confiance et détendue, même quand il m’a fallu enfiler le string en papier de 1cm2 (my god) puis adopter tout un tas de positions farfelues pour ma séance de palper-rouler de la mort destinée à dégommer ma cellulite.

Finalement, bien que je pense que le fil de mon tampon a du se faire la malle environ 90% du temps (expliquez moi pourquoi c’est toujours, TOUJOURS, pendant des périodes de règles que je choisis des moments dit « de détente » histoire de bien stresser pendant toute la séance????), et que mes cuisses s’en souviennent encore, c’était un moment au top …

Y’a pas à dire, prendre soin de soi est terriblement bénéfique pour le moral.

 

 

 

Niveau bons petits plats, voici ici des macaronis de pois chiche avec des poivrons grillés et du persil (les poivrons arrivent déjà chez nous et comment dire : ❤ )
Simple et efficace.

 

 

 

Mais encore et toujours les salades de l’amour : ici avocat, houmous, épinards poêlés  tomates, pois chiches grillés au cumin …

 

 

 

 

ou encore la salade la plus simple du monde : concombre, tomates, pignons de pain et ciboulette …

 

 

 

 

Sans oublier l’indispensable pizza pour regarder devant le match …
Je ne sais pas ce que j’ai foutu avec la pâte mais c’était une horreur. On aurait dit une pâte brisée. Rien à voir avec une pâte à pizza. Ca m’a énervée mais à un point (#lesproblemes).
Cela dit, une sauce tomate et 10 tonnes de fromages dessus, ça passe bien quand même, même sur une pâte brisée.

 

 

 

Il y a eu aussi un déjeuner en terrasse avec ma mère … L’occasion de prendre le soleil tout en se régalant d’une bonne salade et en prenant le temps de se raconter les derniers potins des uns et des autres … C’était un moment très agréable !

 

 

 

 

 

La piscine est réparée : YOUHOU !
Pour le coup, je n’y suis pour rien du tout (on ne peut pas dire que je sois un As du bricolage) mais Chéri, lui, a assuré à mort. Surtout qu’il s’en fout puisqu’il ne se baigne jamais mais juste par amour, il a tout réparé, s’est démené pour trouver les pièces manquantes, commandé une nouvelle pompe de filtration (coucou la facture salée au final…), et l’a installée non sans mal…
La piscine tourne et je vais pouvoir en profiter tout l’été ! Trop d’amour !

 

 

 

Preuve supplémentaire que cet homme est décidément fait pour moi : quand il me ramène des mini-fromages en forme de coeur.
Si ça c’est pas le summum du romantisme, je n m’y connais plus !

 

 

 

Je suis aussi allée chez le coiffeur grâce au site Le Ciseau. Je vous en avais déjà parlé dernièrement mais clairement, j’adore ce site ! Il permet d’avoir -50% de réduction sur les prestations coiffures (uniquement dans les grandes villes par contre).
Du coup, je n’ai payé que 12 euros pour un shampoing / soin / brushing …
Rien de bien foufou et pas de changement radical, loin de là, mais ça fait du bien de se faire chouchouter à petit prix !

 

 

 

 

Dimanche après midi, j’étais toute seule à la maison.
Alors plutôt que de m’enquiquiner avec les corvées, j’ai choisi de trainer : lecture, soins beautés, écriture pour le blog et câlins avec la Chatte … 

 

 

 

 

Jeudi par contre, toute seule à la maison aussi, il m’a pris un coup de folie.
Alors que j’étais encore en train de larver et de trainer sur les réseaux sociaux (et donc de perdre du temps), je me suis motivée pour ranger ma penderie.
Au début, je n’ai mis de côté que quelques vêtements à donner puis petit à petit, je n’arrivais plus à m’arrêter.
Au final, ce sont 9 sacs pleins à craquer qui partent.
Comme je suis un peu cinglée, ça m’a quand même fait de la peine (même si ce sont des vêtements bien trop vieux ou abimés et que je ne les ai pas mis depuis des lustres) alors aussi sec, je suis allée les porter à Emmaüs pour ne pas être tentée d’ouvrir tous les sacs et des les garder, finalement.
Et bien, vous savez quoi ? Ma penderie a toujours l’air aussi pleine. On va se calmer 2 minutes sur le shopping je crois (et à la question, ai-je suffisamment de robes, il est évident que la réponse est oui)

 

 

 

 

 

Enfin, ce samedi, il n’y avait pas de cours de yoga.
Alors en rentrant du sport, j’ai pris mon courage à 2 mains et avec Chéri, on a fait le jardin.
2h à arracher les mauvaises herbes, tailler les plus hautes… Il y a encore beaucoup de boulot mais déjà ça fait plaisir de voir un résultat et un jardin qui ressemble à quelque chose !

 

 

 

Voilà pour cette semaine !
Bon dimanche et prenez soin de vous !

 

 

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités