Au jour le jour #12

Je ne sais pas si vous partagez mon avis, mais j’aime bien cette nouvelle version de la rétrospective, un peu plus brève mais qui finalement contient l’essentiel.
Aussi, je l’adopte encore une fois pour vous résumer cette semaine comme un pèle-mêle de jolies choses …

 

 

 

Un roman qui prend aux tripes.
La semaine dernière, je vous ai parlé de Diane Ducret que j’ai découvert avec son nouveau livre et j’ai tellement aimé ce bouquin que j’ai cherché ce qu’elle avait écrit d’autre.
Je me suis donc plongée avec délectation dans « Les indésirables ».
Changement d’univers et de style radical puisque l’auteur nous emmène cette fois dans les années 40 au cœur du camp de Gurs, pendant la seconde guerre mondiale.
Une histoire terrible et poignante, mais en même temps pleine d’humanité et de solidarité entre ces femmes, incroyablement fortes et admirables. J’ai adoré.

 

 

 

 

Une lecture différente.
Je risque de vous parler un peu bandes dessinées ces prochaines semaines car même si ce n’est pas du tout ma lecture de prédilection, je vais en lire pas mal prochainement.
Au travail, nous organisons un prix de la bande dessinée et comme j’ai bien savoir de quoi on parle et ne pas me sentir à côté de la plaque, j’ai mis le nez dedans.
Première BD lue : « Ces jours qui disparaissent » par Thimothée Le Boucher.
Que feriez-vous si d’un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? C’est ce qui arrive au personnage principal qui se réveille chaque matin alors qu’un jour entier vient de s’écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n’a rien à voir. Comment organiser cette cohabitation corporelle et temporelle ?
Un sujet original et intéressant, parfois troublant, une découverte assez sympa.

 

 

 

 

Un autre livre, un autre coup de coeur.
« Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin.
Encore une histoire de femme incroyablement forte, une gardienne de cimetière, qui m’a pourtant laissée de marbre (ahah) pendant les premières pages, mais qui très vite, est devenue bigrement attachante.
Le livre a quand même réussi l’exploit de me faire chialer en plein métro, ce qui était particulièrement gênant, mais qui prouve bien que ce livre est bourré d’émotion. 
Un très beau moment de lecture et une belle leçon de vie.

 

 

 

 

 

 

Une météo complètement dingue.
Incroyable ! Alors que le printemps est officiellement arrivé depuis la veille, il a neigé sur Marseille.
Bien sûr, chez nous on a jamais (ou très rarement) de tempête de neige, aussi l’arrivée de chaque flocon est un peu un évènement régional (à grand renfort de notifications incessantes du journal local et du réseaux de transport de la ville)
Ce jour là, il a neigé à gros flocons pendant presque 2h et même si ça ne tenait que sur les toits des voitures, c’était quand même impressionnant.

 

 

 

 

 

Le lendemain, le printemps était déjà de retour ! Y’a plus de saison ma pov’dame !

 

 

 

 

Une soirée en amoureux.
Pendant la semaine, nous étions de vernissage pour découvrir le travail d’une élève de Chéri.
Et comme le lieu de l’exposition était en centre-ville, on en a profité pour aller au restaurant Fuxia, sur le Vieux Port.
Au menu de ce restaurant italien : des pâtes évidemment ! (chaudes cette fois)
J’avais adoré la mozzarella panée prise à emporter il y a quelques semaines mais ce soir là, j’ai été un peu déçue par le restaurant.
La commande est arrivée environ 4 minutes après la commande, ce qui, à mon sens, est un peu louche. J’avais choisi des pâtes aux champignons et à la truffe blanche et Chéri des pâtes aux gambas et au pastis. C’était bon, mais rien de fondamentalement transcendant.
Le vin en revanche était très bon puisque sur le chemin du retour, on a fini, je ne sais pas trop comment, à danser dans la rame du métro (vide, rassurez vous), ce qui se voulait être une valse ou peut etre un tango (mes souvenirs sont assez flous).
Ca nous a beaucoup amusé, du coup, on a enchainé sur un numéro de claquettes façon Fred Astaire et Ginger Rogers.
-_-
Que tout le monde se rassure, tout est sous contrôle !

 

 

 

 

Une nouveauté côté sport.
A la salle de sport, j’ai testé la plateforme vibrante Sismo. Le principe est tout simple, tu te tiens debout sur la plateforme et ça vibre pendant 10 minutes. On s’en serait douté, j’ai choisi le programme anti-cellulite, et c’est assez impressionnant.
Pas au niveau du résultat évidemment, car en une séance de 10 minutes, il ne faut pas non plus croire au Père Noel mais au niveau du ressenti.
La plateforme vibre d’une force incroyable, ce qui n’est d’ailleurs pas très beau à voir (les cuisses bringuebalantes : au top de la sexitude) et c’est parfois limite douloureux (selon la position dans laquelle je me tenais, j’ai bien cru que mon estomac allait ressortir par ma gorge) mais j’ai beaucoup aimé et ça tonifie un max. 

 

 

 

 

De bons petits plats.
Niveau alimentation, j’ai tenté d’avoir un semblant d’équilibre et je me suis préparé des petits plats pour le midi au travail (pas nécessairement photogéniques mais avec un iphone et la lumière dégueulasse du bureau, je fais ce que je peux !)
Choux de Bruxelles et pâtes (j’ai une grande passion pour les choux de Bruxelles), ou bien brocolis/ champignons et riz…

 

 

 

 

 

Le soir à la maison, c’était Dhal de lentilles corail au chou Kale et épinards…

 

 

 

Ou gratin de potiron aux noix et au bleu.

 

 

 

Sans oublier des petites gourmandises avec des muffins à l’amande, pépites de chocolat et à la fleur d’oranger … Yummy !

 

 

 

Une découverte.
Petit plaisir tout simple, j’ai reçu (extrêmement rapidement après la commande sur Internet ce qui est toujours agréable), ma commande sur le site A l’Unithé. J’aime beaucoup le principe de ce site car normalement, quand on veut tester un nouveau thé, on est obligés d’acheter une boite entière et si on n’aime pas trop, ça traine et ça encombre les placards.
Ici, on peut choisir son assortiment de 20 sachets parmi une sélection de grands thés réputés pour 12€. Le packaging est top, la qualité au rendez-vous, j’adore !

 

 

 

Un petit auto-cadeau avec ce parfum ou plutôt une eau fraiche parfumée à la fleur de cerisier acheté en pharmacie pour 9,99€, que j’aime beaucoup même s’il ne tient pas très longtemps sur la peau malheureusement.

 

 

 

Un apéro dinatoire improvisé avec un couple d’amis. 
Une soirée qui se décide à 16h le jour même, ce qui m’évite de me prendre la tête pendant des heures, on sort tout ce qu’on trouve dans les placards : hop un petit houmous, des bâtonnets de crudités, un pesto de fanes de radis badigeonné sur un pâte feuilletée, du chèvre et de la mozza pour faire une tarte soleil, quelques olives, du bon fromage, et le tour est joué !

 

 

 

 

Voilà pour cette semaine !
Bon dimanche et prenez soin de vous !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités