Au jour le jour #47

Curieuse semaine pleine de stress et d’émotions contradictoires …
Semaine en tout cas très difficile et qui sonne officiellement le glas de ma période de non-fumeuse.
Ca aura duré quelques mois, c’est déjà ça, mais force est de constater que je n’ai pas su résister au stress ambiant, à la tension perpétuelle, aux soucis à résoudre et que j’ai cherché une compensation dans le tabac.
Réflexe idiot mais humain.
J’ai repris petit à petit, d’abord en douce, puis de plus en plus … Puis j’ai bien été obligée de faire, un peu honteuse, mon coming-out.
Comme je ne fais pas les choses à moitié, j’ai aussi cherché du réconfort dans la bouffe, ce qui à part me faire grossir et me dégoutter de moi même, ne s’est pas avéré très efficace.

Bref.
On a connu meilleure semaine donc …
Allez, je vous raconte tout ça !

 

Dimanche
Chéri travaillant toute la journée, je suis seule à la maison … ça fait tellement longtemps que ça n’est pas arrivé que ça fait tout bizarre !
Le matin, je reprends les bonnes habitudes et je file à la salle de sport pour une séance difficile mais finalement agréable.
Le midi, je mange sur le pouce, j’essaie de faire une sieste mais je n’y arrive pas (tu connais la meuf qui n’arrive pas à s’endormir sans son mec ? Ben ouais, c’est mignon tout plein mais un peu énervant car j’étais quand même super fatiguée)

 

 

L’après midi passe vite car je m’installe devant mon ordinateur, bien décidée à vous raconter mon épopée Indienne pendant que les souvenirs sont encore frais. J’avance bien et me replonger dans ces souvenirs est plutôt agréable.

 

 

Lundi.
Dure journée lundi.
Si vous suivez le blog régulièrement, vous savez que depuis début octobre, nous sommes empêtrés dans des problèmes qui nous dépassent et qui sont particulièrement graves. Il y a eu le moment du choc, puis on a appris à vivre avec, puis on est partis très loin et il faut bien avouer qu’on a eu parfois tendance à oublier.

Mais depuis le retour, les problèmes n’ayant malheureusement pas disparus, il faut continuer à les gérer.
Je suis un peu frustrée de ne pas pouvoir partager tout ça avec vous, mais comme je l’expliquais il y a quelques semaines, ce sont des choses que ne me concernent pas directement et de fait, ça sort du cadre de ce que je m’autorise à raconter sur le blog.

Sachez donc que même si je suis là à vous raconter des bêtises et à faire genre tout va bien dans mes rétrospectives, il y a beaucoup de choses que j’omets volontairement de raconter.
Notamment le fait qu’on est un peu des boules de stress et de tensions et qu’on ne va pas super bien, en fait.
Notre quotidien est loin d’être rempli d’arcs en ciels et de licornes … En ce moment, il est même assez plombant et souvent surréaliste.

Il faut gérer des choses que nous ne connaissons pas et qui nous dépassent. Des choses moches et sales. La joie de vivre est assez difficile à maintenir.

Cette journée de lundi a été particulièrement difficile et éprouvante et le soir venu, je retrouve un Chéri abattu.

C’est un soir comme ça où il n’y a rien d’autre à faire que commander une pizza et ouvrir une bouteille de vin. Aller jusqu’à la boire en entier en espérant qu’elle apaise un peu la douleur. Et puis aller se coucher en espérant dormir un peu pour oublier.

 

 

Mardi.
Le jour d’après.
De mon côté, ce sera boulot. Du côté de Chéri, résolutions des problèmes de la veille. On est un peu sonnés et perdus face au quotidien qui va être le notre pour les mois et années à venir. Mais c’est comme ça. Il faut agir ou sombrer et pour l’instant, on agit.
Le soir, on est plus que fatigués. On va se coucher à 21h et on dort profondément jusqu’au lendemain.

 

Mercredi.
Je passe du coq à l’âne mais les fêtes de fin d’année approchant, on a prévu de faire une décoration de Noel au bureau.
Avec un budget conséquent et confortable, on part faire plein d’emplettes dans les magasins. Plutôt agréable de dépenser sans compter un argent qui n’est pas à soi (mais terriblement futile et inutile, voir même dérangeant quand je repense aux 15 jours que j’ai vécu en Inde)

 

 

Mercredi soir.
Après le boulot, c’est sport ! Aussitôt rentrée, je chausse les baskets pour un petit tour qui fait du bien. On ne repetera jamais assez le pouvoir des endorphines pour se vider la tête et essayer de se sentir un peu mieux.
Après le sport, on se commande à manger Indien. Dhal de lentilles, palak paneer et riz basmati avec des naans au fromage … Ca faisait longtemps !

 

 

Jeudi.
Niveau lecture, j’ai fini le dernier livre de Michel Bussi « On la trouvait plutôt jolie ».
Je l’avais commencé en voyage car je voulais lire quelque chose de facile, qui puisse être facilement repris et sans prise de tête.
On peut dire que j’ai eu plaisir à le lire. Il est dans la même veine que tous les autres romans de l’auteur, c’est-à-dire facile à lire, sympa, prenant, une intringue assez bien menée et intéressante, il y a toujours du sang et des meurtres (forcément, c’est un roman policier) mais ce n’est jamais glauque … Le fait qu’il se passe souvent dans les Bouches du Rhone est en plus assez drôle pour moi puisque les lieux sont des noms connus et forcément, ça interpelle plus. En bref, pas extraordinaire mais une lecture divertissante.

 

Jeudi soir.
C’est la première fois depuis des lustres qu’on allume la télé.
Je tombe sur les Marseillais machin chouette, je reste quelques minutes effarée devant mon écran et je l’eteins aussitôt. Je crois que ça n’est pas plus mal qu’elle soit éteinte depuis des semaines. On est mieux à lire au lit de bonne heure. 

 

 

Vendredi.
C’est le dernier jour de la semaine et j’ai un boulot monstre. Je n’arrête pas du matin au soir et je ne vois pas la journée passer.
Le soir, on devait récupérer l’Ado mais comme il est de sortie, c’est encore une soirée en amoureux qui nous attend. On ne va pas s’en plaindre !
(La photo n’a rien a voir avec la choucroute mais vous aussi vous achetez des paniers et des arbres à chat pour que le votre finisse dans le coin à bordel, l’endroit le plus improbable de la maison ?)

 

 

Samedi.
Le matin, ce sont les traditionnelles corvées du samedi et une hyperventilation au supermarché entre le monde, la chaleur et les trucs de Noel. Je crois que je vais vraiment finir par faire un malaise.
J’ai d’ailleurs décidé d’éviter ces endroits le plus possible, privilégiant le drive au moins jusqu’à la fin de l’année.
Je me suis tout de même laissée un tout petit peu avoir par la fièvre des acheteurs frénétiques et me suis offert une grosse doudoune rouge tout moelleuse pour affronter l’hiver et le froid annoncé dès la semaine prochaine !

 

 

Samedi après midi, je vais en ville pour chercher à manger … attention ça fait longtemps … chez Green Love, la cantine végétale dont je vous ai rabattu les oreilles maintes et maintes fois cet été.
J’ai choisi des burgers indiens (COMME C’EST ETONNANT) avec des steaks de pois chiche, crème de coco, et coriandre fraiche.
Ce sera notre repas du soir et ce sera, comme d’habitude, excellentissime.

 

 

Accompagnés évidemment de délicieux desserts et de gourmandises : biscuits de Noel, muffin thé matcha / griottes, gateau à la noix de coco et cookie à la myrtille … Le tout 100% végétal bien sur.

Autant vous dire que je ne donne pas cher de ma peau, et de mon compte en banque, le week end prochain au salon Veggie World qui aura lieu à Marseille.

 

Voilà pour cette semaine ! 
Bon dimanche et prenez soin de vous ! 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités