Au jour le jour #42

 

Après la semaine du choc, voici venue la semaine du contre-coup.
Celle où le corps lâche et où la fatigue prend le dessus.

Depuis dimanche, je suis en proie à une fatigue extrême venue d’un autre monde et un rhume carabiné qui m’a bien plombé la semaine.
Il faut dire qu’ayant mobilisé toute mon énergie physique et mentale pendant des jours pour empêcher le navire de sombrer, je m’attendais à ce que, à un moment ou à un autre, mon corps me dise stop.
Et c’est arrivé, évidemment.

Pour tout vous dire, rares sont les jours où je me suis couchée après 22h, tombant directement dans un sommeil de plomb jusqu’au lendemain matin. Non sans ronfler comme un sonneur vu le nez extra-bouché qui m’a tenu compagnie toute la semaine.

On a connu plus fun – et plus sexy – comme semaine, mais on a connu pire, donc grosso modo, c’était pas mal d’avoir un peu de calme et de repos.
Même si on continue de sursauter, de trembler et d’angoisser au moindre coup de fil.

Mais, pour voir les choses de manière positive, c’est aussi la semaine où le choc commence à être absorbé par le cerveau – et le corps donc- et où, non pas que la douleur soit moins importante, mais on commence à apprendre à vivre avec.

Rien à voir mais en parallèle, j’ai un boulot de dingue à finir avant mes vacances, ce qui me stresse au plus haut point et me donne l’impression que je ne vais jamais y arriver.
J’ai aussi repris la lecture, j’ai fait mes derniers achats pour le voyage en Inde, j’ai fait chauffer mon easysoup tous les soirs ou presque, j’ai cuisiné des petits biscuits vegan… La vie quoi.

Avec Chéri, on reste toujours autant scotchés l’un à l’autre. La télé n’ayant pas été allumée dans notre maison depuis plus de 15 jours, on passe toutes nos soirées collés, à discuter pendant des heures … et à se serrer fort.
Et c’est bon, ce cocoon protecteur.

C’est dans cette ambiance post-traumatique qu’en fin de semaine, sont apparues les répliques du séisme.

Vous savez, quelques jours après un gros séisme, il y a pratiquement toujours des mini-séismes.
 Des répliques. Des évements de bien moindre gravité et qui auraient sans doute été gérables en temps normal mais qui, alors que vous êtes déjà à terre, ne servent qu’à vous anéantir un peu plus. 

Voilà notre vie en ce moment.
On en prend quand même plein la gueule et ce n’est pas forcément super agréable et facile à gérer. 

Mais bon. Ce sont des épreuves, des cycles de vie et c’est ainsi et ça sert à rien de s’apitoyer sur son sort pendant 3h. 

Pas une super fin de semaine donc, c’est le moins que l’on puisse dire, je ne vais pas reprendre le déroulé de la semaine jour par jour cette fois-ci, je me laisse encore un peu de temps pour laisser revenir un peu de joie de vivre et un œil positif sur les choses.

Comme d’habitude, je vous laisse par contre avec quelques photos représentatives de cette semaine.

Bon dimanche et prenez soin de vous ! 

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités