Au jour le jour #28

 

Si la semaine dernière, je vous ai pondu une rétrospective de 10km de long et que ça vous a un peu saoulés, rassurez vous, je serai plus brève cette semaine.
Non pas que je n’ai rien à vous raconter de ma trépidante routine métro-boulot-dodo mais je manque cruellement de temps pour le faire en ce samedi soir (en fait et pour tout vous dire, j’ai une pizza qui m’attend et clairement, je suis obligée de me décider : Pizza ou blogger ?  Le choix est cornélien)
De toute façon, une horrible rumeur court parmi les blogueuses : personne ne lirait les blogs pendant l’été.
#lesproblemes

Info ou intox, peu importe, je suis tout de même fidèle au poste et sans plus attendre, je vous raconte cette semaine !

 

 

Dimanche.
C’est peu dire qu’il règne une ambiance de merde à la maison.
Je vous passe les détails mais l’Ado a du mal à digérer d’être passé aussi près du bac, a seulement quelques petits points de rien du tout,  et donc c’est nous qui trinquons.
Logique.
J’avoue sans gêne que devant la chape de plomb qu’est devenue la maison depuis vendredi, tous les moyens sont bons pour m’échapper et je file à la salle de sport sans demander mon reste.
Ca fait du bien et y’a pas à dire, la sueur aide à décompresser ! 

 

 

Dimanche aprem.
Toujours histoire d’aller m’aérer un peu, je vais faire un tour aux Terrasses du Port, centre commercial ouvert le dimanche, initialement juste pour faire du lèche-vitrine … mais au final, je rentre les bras chargés de mignonneries : du thé glacé Kusmi Tea pour les chaudes journees d’été, des petits mugs tout mignons de Maisons du Monde et quelques bougies … 

 

 

Dimanche soir.
Chez Maisons du Monde, j’ai aussi acheté des verres à mojitos.
Une bien bonne idée puisque, après un pétage de plomb en bonne et dûe forme de ma part, pendant lequel je suis légèrement partie dans les aïgus et en répétant 1000 fois « JE VAIS PETEEEERR UN CAAAAABLE » (euh meuf, je crois que tu es DEJA en train de pèter un cable), il n’y a que ca qui peut me réconcilier avec la vie.
Premier mojito que je fais et franchement, en toute objectivité, il déchirait sa race.
A quoi bon se payer 30 minutes de trajet, galèrer pour se garer, jouer des coudes sur une terrasse bondée et payer 10€ pour un truc qui sera nettement moins bon ?
Je ne sais pas.
(par contre, le boire seule au monde sur une plage avec des copines, ça, ça veut le coup)

 

 

Lundi.
Retour au boulot : Youpiiiiiii !
Petits sauts de cabri ! Allez salut les mecs, moi je me casse au bureau !
Et pour bien commencer la semaine, une petite déco de bureau pour ma collègue qui arrive le plus tard, c’est la base (surtout quand on trouve un vieux reste de pâte à modeler et qu’on peut laisser libre court à notre imagination)

 

 

L’après midi, mon ancienne-collègue-qui-sera-prochainement-ma-collègue-a-nouveau rentre de Martinique avec les bras chargés de cadeaux.
Alors qu’une d’entre nous a eu droit a une bouteille de rhum artisanal, elle me remet un sac de la « Maison du Boudin ». J’envisage pendant quelques secondes de lui arracher les yeux à mains nues, avant de réaliser qu’en fait, dans ce sac, il y a plein de mangues de son jardin, des épices, de la vanille et tout et tout ! Trrrroooop bien !

 

 

Mardi.
Pas vraiment de souvenir de la journée de mardi qui semble s’être évaporée dans les limbes de l’inexistance. Mis à part les 218 photos débiles prises de mes collègues dans mon téléphone (c’est notre moyenne à la journée), la seule photo que j’ai trouvée pour illustrer cette journée sera celle de notre menu du soir : quinoa, lentilles, tagliatelles de courgettes à la menthe et tomates séchées : yummy ! 

 

 

Mercredi.
Après une matinée de travail, on va manger chez Green Love.
J’ai tellement saoulé mes collègues avec cette cantine végétale qu’elles se sont laissées embarqués sans trop de problème.
Au menu : un bowl oriental avec de la semoule de blé au citron confit et à la menthe, houmous de betterave, carottes au cumin, spaghettis de courgettes, pois chiches et poivrons grillés à la harissa, fenouil, concombre et vinaigrette à la fleur d’oranger.
Pour les autres, ce sera burger espagnol… accompagnés de délicieux jus extraits à froid.

 

 

 

 

Jeudi.
Dernier jour de boulot avant les vacances !
J’aime bien aller au boulot mais j’avoue que la perspective de cette petite coupure me fait du bien. Par contre, c’est lâchage no-limit dans les locaux, avec notamment un petit apéro et la création d’un mur des horreurs dans la cuisine (le best of de nos pires photos – celles carrément immondissimes – imprimées en A3 et placardées sur les murs) – ça part BEAUCOUP trop loin mais qu’est ce que c’est bon de rire jusqu’à en pleurer. 

 

 

Redevenons un peu sérieux.
En plus du programme déjà chargé que nous avons pour les vacances (vous verrez ça en temps et en heure), je viens de m’inscrire pour une formation certifiante en naturopathie. 
Ces quelques jours off vont me permettre de m’y pencher un peu plus sérieusement, j’ai hâte car tout ça s’annonce passionnant !  

 

 

Jeudi soir.
On est invités à manger chez le fils aîné de Chéri.
On est chargés du dessert aussi après le boulot je passe chez Sylvain Depuichaffray, une des meilleurs pâtissiers de la ville pour acheter quelques gâteaux (je n’avais évidemment pas le temps de me mettre aux fourneaux et l’idée de manger de délicieux gâteaux sans mettre la main à la pâte est parfois plutôt agréable)
Le fils aîné de Cheri s’était cassé la tête pour nous recevoir même si je lui avais dit de ne pas se prendre la tête, de faire ce qu’il avait envie de faire et que je tirais la viande ou le poisson.
Mais il avait tellement à cœur de nous faire plaisir qu’il a mis les petits plats dans les grands et qu’il nous a fait un menu veggie au top.
Adorable.
Et délicieux. 

 

 

Vendredi.
C’est férié ! C’est les vacances pour 15 jours ! La vie est beeeeeeelle !
Mais avant, je vais à la salle de sport éliminer toutes les cochonneries ingurgitées la veille, ca me fera pas de mal.
La soirée sera en amoureux car l’Ado est de sortie : chouette de se retrouver en tête à tête autour d’un spritz et d’une bonne petite salade estivale : pastèque – concombre – féta – tomates et olives noires  ! 

 

Samedi.
Après une matinée tranquille, j’ai rendez vous à 14h chez une copine pour une petite virée Aixoise.
Pas de but précis, juste le plaisir d’être ensemble et de passer un peu de temps à papoter. 

 

 

Au programme : une ballade dans la joie ville d’Aix en Provence, du shopping utile (ou pas forcément), et des litres de thé glacé à la terrasse de la Belle Epoque sur le cours Mirabeau  …

 

 

 

 

Enfin, samedi soir.
On découvre les délicieuses Pizzas bio de Green Piz’, une pizzeria située à Bouc Bel Air (à mi chemin entre Marseille et Aix). Bien dommage que ce soit si loin de chez nous, elles étaient succulentes mais on ira pas à chaque fois quoi. 

 

 

 

Niveau lecture, je suis en cours du nouveau Romain Puertolas, Tout un été sans Facebook mais je vous en reparlerai en temps voulu.
De temps en temps, j’alterne le roman avec du très cérébral, comme vous pouvez le voir, Biba, Cosmo, et des magazines de cuisine (cherche cerveau désespérément)

 

Voilà pour cette semaine !
Rendez vous dimanche prochain pour le compte-rendu de cette première semaine de vacances et de notre petite escapade en amoureux … Bien sur, vous pouvez toujours suivre ça sur Instastories !

 

Bon dimanche et prenez soin de vous !

Publicités