Au jour le jour #20

Je vous avais prévenu la semaine dernière que cette retrospective allait être soit très en avance, soit très en retard et ce sera finalement l’avance qui l’emporte (j’ai une horreur quasi pathologique pour le retard, ça me file des angoisses)

Et puis, elle a été chargée cette semaine… Intense et fatigante … J’ai oscillé entre l’impression d’être une superwoman ou une grosse merde dépassée par les événements, ça dépendait des moments.

Aussi, je ne suis pas mécontente de m’octroyer une parenthèse salvatrice à savoir un petit week-end entre nanas qui devrait débuter dans une poignée d’heures maintenant. 
Pas de programme précis, juste le plaisir d’être ensemble et de lâcher prise.

Evidemment, vous saurez tout, tout, tout sur le zizi, il y aura peut être même des vidéos et aussi incroyable que cela puisse paraitre, la feu-chaîne Youtube Au Pays des Laurie pourrait renaitre de ses cendres.

Oui je sais c’est FOU !

Mais avant ça, laissez moi vous raconter cette semaine …

 

(vieille photo)

Dimanche. 

Alors que, dans la rétrospective précédente, je vous disais que le dimanche j’aimais bien me tourner les pouces, ce dimanche là fut tout autre et tellement productif que je ne cache pas ma fierté ! 

Déjà, il a commencé par 30 minutes de course à pied, histoire de se mettre en forme. J’avais envie d’aller à la salle de sport mais y aller, faire le sport et revenir à la maison me prend beaucoup trop de temps (quasiment la matinée complète!) et le programme du jour est trop chargé pour me permettre des fantaisies dans mon emploi du temps de ministre ! 

 

Après la course à pied, j’attaque le gros du travail à savoir nettoyer la piscine. Vidée hier de tous les tétârds qui y avaient élu domicile, il faut maintenant passer le karcher et récurer chaque cm2. Ca ne se voit pas nécessairement sur la photo mais la vase avait séchée et elle accrochait aux carreaux, c’était juste l’enfer et ça m’a pris 3 bonnes heures … Je sais que je vous raconte chaque année la même chose mais je suis si fière à chaque fois que je ne peux pas m’empêcher de vous le faire partager ! 

 

Entre 2 rounds de nettoyage, nous sommes partis au centre commercial les Terrasses du Port, pour assouvir une envie pressante, petite folie née suite au stage photo de la veille … un nouvel objectif ! Folie somme toute raisonnable car pour un peu plus de 100€ chez Darty, j’ai super objectif que j’aime d’amour : le Canon 50mm ef f/1.8

 

Pas de temps à perdre, je l’essaie dès l’après midi même … et j’essaie de mettre en pratique mes nouvelles connaissances photos … mode manuel et réglages sur le vif : Trop. De. Love. 

 

Pas vraiment le temps de laisser ma créativité débordante s’exprimer, il faut quand même continuer le boulot : je lance des lessives, des sèches-linges, je plie, je range, je cuisine … et je continue aussi le nettoyage de la piscine. En fin d’après midi, elle est enfin prête à être remplie ! L’été peut arriver, on est prêts ! 

 

Lundi.
Une tonne de boulot m’attend, en seulement 3 jours car je suis en déplacement mercredi et absente vendredi … j’ai pas envie, mais alors PAS ENVIE DU TOUT. Je veux sauter directement au week-end… Mais ai-je vraiment le choix ? Est-on vraiment libre ? Travailler est-il une obligation ou une contrainte ? (pardon, on révise la philo en ce moment à la maison, l’Ado passe son bac dans 3 semaines et je sens qu’on a pas fini de rigoler). Bref, on se retrousse les manches et on y va ! 

 

En arrivant au bureau, c’est la douche froide : une collègue en congés (ça je le savais), et une autre clouée au fond de son lit certainement pour plusieurs jours … Je suis toute seule et submergée. Cette semaine s’annonce tellement pourrie que j’en pleurerais là tout de suite. 

 

Cerise sur le gâteau, j’ai un problème informatique. Les prestataires, que l’on paie grassement pour du support sur les connexions réseaux, ne sont disponibles que mercredi. Ouais c’est mignon mais moi j’ai besoin d’aide MAINTENANT ! Je pousse une gueulante qui ne sert à rien et puis … bon, ben … pas d’autre choix que de se débrouiller seule. Je n’y comprends rien mais quand faut y aller, faut y aller. Au bout d’une heure, je trouve une solution à mon problème … je bidouille, je teste … CA MARCHE !
J’ai l’impression d’être Mark Zuckerberg! Ou Bill Gates ! Ou Beyoncé ! (Rien à voir mais quand même)
Je danse toute seule devant mon ordi (Who run the world ? Girls !)(ah ben là voilà Beyoncé) et je me fais un peu de la peine, en fait, il n’y a personne pour partager ma joie immense. 

 

Chose étonnante : je ressors vivante de cette journée. C’était pas gagné. DONC j’estime que j’ai bien mérité une soirée de décompression. Croyez-moi sur parole, la pizza maison, ça aide bien à décompresser (par contre, ça n’empêche pas de s’écrouler de fatigue à 21H30) 

 

Mardi.
Encore une journée seule au bureau. Comme j’ai travaillé comme une folle la veille, cette journée est moins stressante car j’ai expédié les trucs les plus urgents mais quand même assez chargée. Forcément, seule pour faire le boulot de 3 personnes, c’est un peu tendu du string.
Le petit moment de satisfaction viendra en fin de journée au téléphone avec ma responsable qui avant de raccrocher me glissera un « Merci Laurie, t’es géniale ». 
PUTAIN MAIS … OUAIS, JE SAIS MEUF !
(la tristesse de la fille qui veut tellement qu’on l’aime qu’elle est contente quand on lui fait un compliment minuscule)

 

Mardi soir, c’est le drame. 
Une mini-tortue est morte (pas celle sur la photo évidemment). Sans doute depuis quelques jours mais je ne m’en suis aperçue que ce jour là.
C’est con hein, vous allez vous dire que c’est stupide de s’attacher à des tortues, mais ça m’a toute tourneboulée et j’étais toute pas bien. 

 

 

Mercredi.
Je suis en déplacement à Lyon pour une réunion. Pas que ça me dérange (je préfère mille fois aller à Lyon qu’à Paris dans une même journée) mais là, j’avais tellement de boulot que j’ai limite l’impression de perdre du temps, c’est chiant ! 

 

Mais ! Comme je suis une meuf trop méga intelligente de la vie (et géniale, n’oublions pas), j’ai pris mon ordi portable pour bosser sur la rétrospective dans le train (j’aurai pu bosser sur les dossiers que j’ai laissé au bureau mais en fait, j’ai pas envie).
Par contre, j’avoue avoir eu un peu honte quand j’ai tapé « vous saurez tout sur le zizi » en début de retrospective, rapport que mon voisin de siège lorgne clairement ce que j’écris, et ce sans aucune discrétion (oui, j’ai remarqué mec, tu peux retourner à ton bouquin… et moi je change de place ^^)

 

 

La seule et unique chose que j’ai pu voir de Lyon ce coup-ci avant de rentrer en réunion et repartir illico. Un peu frustrant mais bon, je n’étais pas là pour faire du shopping de toute façon.

 

Le voyage en train m’a aussi laissé l’occasion de finir un livre pourtant tout petit mais que je traine depuis quelques jours : « Minute Papillon », le nouveau roman d’Aurélie Valognes (qui avait écrit « Mémé dans les orties » dont je vous ai parlé il y a quelques temps.
Pas que c’est pas bien, c’est dans la même veine que le précédent et dans le même style d’écriture mais ça ne me laissera pas un souvenir impérissable. Ca reste une lecture de bord de plage assez sympa tout de même.

 

 

Mercredi soir.
Ce soir, c’est Chéri qui fait à manger ! Et vous savez quoi ? Il ne fait pas des spaghettis !
Un petit miracle uniquement possible grâce à Quitoque (je n’ai pas recommandé de panier mais il restait cette vieille recette que l’on avait pas fait et dont il nous restait encore les ingrédients)
Tajine d’artichaut, carottes, semoule et coriandre : Super bon ! (et encore plus quand on met les pieds sous la table!)

 

Jeudi.
Dernier jour de boulot de la semaine. Je pars du bureau en début d’aprem pour commencer à préparer le week-end. Cuisine, aller-retour à la Ciotat où nous passerons 3 jours entre copines chez ma mère qui nous a gentiment prêté son appart, préparation de la valise (oui, je pars à 30km de chez moi pour 2 nuits mais j’ai besoin de la quasi-totalité de ma penderie, de mes chaussures et de mes produits de beauté)…
Je crois que je suis prête ! Hâte de vous raconter tout ça ! 

 

Voilà pour cette semaine ! 
Passez un beau week end et prenez soin de vous ! 

Publicités