Au jour le jour #13

Un grand merci pour vos réponses au mini-sondage lancé la semaine dernière, ça me permet de voir que commentaire ou pas, peu importe, une grande majorité d’entre vous suit toujours les rétrospectives avec plaisir. 

Et si ça vous fait plaisir, ça me fait plaisir. 

Evidemment, je ne vous cache pas que vu ma paranoïa légendaire, je me focalise légèrement, non pas sur les 90% de satisfaction qui feraient pâlir n’importe quel candidat à la présidentielle, ni sur les 0% d’insatisfait, mais sur les 10% qui ont répondu « Ca dépend des fois » en me demandant du matin au soir ce que ça peut vouloir dire EXACTEMENT.

Mon côté maso. 
On ne se refait pas, hein.
Et en même temps, je l’ai cherché et c’est honnête de votre part. 
Tout va bien dans le meilleur des mondes donc.

Allez, je vous raconte cette semaine!

 

 

Dimanche.
Il y a des jours comme ça où je me lève trop motivée de la vie et avec une pêche d’enfer ! Je sautille partout comme une biche ce qui, j’imagine, est assez exaspérant pour mon mec qui vient de se réveiller.  De toute façon, ça tombe bien, ce matin, c’est sport ! Je le laisse le nez dans son café et je file dépenser mon énergie pour une grosse séance de cardio qui fait du bien.

 

 

Le midi, ce sera la dernière recette de mon panier QuiToque avec cette salade de boulghour, choux de bruxelles, oignons, pommes rôties, roquette et crostello (c’est un fromage à griller qui fond et qui est brigremment délicieux) … Le triple mioum d’après le sport qui recharge les batteries.

 

 

 

La journée est belle, l’occasion de faire quelques jolies photos du jardin qui revient à la vie après ces longs mois d’hiver …

 

 

Le soir, il fait nuit tard !! J’aime troooop l’heure d’été, c’est génial, la vie est belle, les journées sont longues !

 

 

Lundi.
Ouais calme ta joie meuf.
Le changement d’heure, c’est bien.
Mais va falloir un peu de temps pour s’y habituer. 
Non parce que là, quand le réveil sonne, j’ai juste l’impression qu’on m’a arrachée de mon lit au beau milieu de la nuit. 

En plus, une journée toute seule au bureau m’attend et c’est une journée de ouf. Que des problèmes à régler. Même pas le temps de me poser pour manger, ce sera une petite soupe devant l’écran.

 

 

En sortant, j’ai une folle envie de dattes bien fondantes et moelleuses (c’est mon pêché mignon depuis quelques temps et il a supplanté les figues séchées, c’est dire!)

Direction donc Saladin, sur la Canebière, véritable caverne d’Ali Baba des épices et produits super chouettes ! On y trouve de tout, et les dattes Medjoul bio, puisqu’il s’agit de ça aujourd’hui, sont archi bonnes (pas données non plus mais bon…) J’adore cet endroit !

 

 

 

Mardi soir, les garçons regardent le foot et je lis sur le canapé pour être avec eux (mais sans l’être vraiment)
L’occasion de finir « J’ai toujours cette musique dans la tête » le nouveau roman d’Agnès Martin-Lugan.
Comment vous dire ? Il est efficace. J’ai été dedans tout de suite et je l’ai tombé en 24h.
Mais niveau style, il ne faut pas s’attendre à de la grande littérature. J’en parlais d’ailleurs avec une dame qui a qualifié le tout de « très chouette mais cucul », je me suis bien évidemment empressée d’acquiescer.
Ca n’empêche pas que j’ai bien aimé, c’est extrêmement sympathique et prenant. 

 

 

Petite plaisir du moment (avec les dattes donc) : du chocolat noir 100%. Bon, ça arrache un peu la tronche (hyper amer) mais on s’habitue.

 

 

Mercredi.
Facebook a le malheur de lancer une nouvelle fonctionnalité (honteusement pompée sur Snapchat) et bien que j’ai passé les 12 derniers mois à critiquer les gens qui utilisaient ces filtres débiles, on passe un temps inavouable avec ma collègue à faire des photos et à se marrer comme si on avait 15 ans.
Effectivement, c’est débile
. Mais c’est bon d’être débile de temps en temps. 

 

 

Mercredi soir.
Resto improvisé avec Chéri. Je n’en dis pas plus, j’ai un article qui traine dans mes brouillons et que j’aimerais publier cette semaine, mais ce fut une soirée exquise. 

 

 

Jeudi.
Vu l’énorme pizza de la veille qui se ballade dans mon estomac, j’ai l’impression de peser 10 tonnes.
Aussi, je me dirige vers le Père Blaize, en quête d’un remède miracle : la tisane Minceur / Ventre plat. 15 jours à boire un litre de ce breuvage et tu deviens méga bonnasse ! J’achète ! (le gout est particulièrement atroce mais bon, faut ce qu’il faut)

 

Jeudi également, je dévalise la bibliothèque et repart chargée de plein de trucs chouettes à lire ou à feuilleter.

 

 

Du coup, j’ai également lu cette semaine « Vivez mieux et plus longtemps » de Michel Cymes et j’ai eu l’étrange sensation de relire exactement le même bouquin qu’il y a 2 semaines : Votre cerveau, toujours du même auteur dont je vous parlais ici . Ah le business…

 

 

 

Vendredi.
Coucou l’acte manqué.
J’ai oublié mon litre de tisane minceur dans le frigo.
FUCK.
Bon, pas trop le temps de ruminer, c’est une journée de dingue qui m’attend.

De 8h (je suis cette folle qui commence à 8h30 mais qui arrive en avance parce qu’elle est debout à l’aube alors autant aller bosser) à 12h30, je n’ai pas levé le nez de mes dossiers.

Compta, compta, compta … A la recherche de l’erreur cachée (ou devrais-je plutôt dire DES ERREURS cachées)(sinon c’est pas drôle).

La photo n’a évidemment rien à voir, quoique, mais à la gare Saint Charles, dans laquelle je passe tous les jours, ils ont remplacé le piano public (en réparation) par un distributeur d’histoires. 
On choisit si on veut une histoire de 1, 3 ou 5 minutes de lecture et il sort un papier avec une nouvelle : je surkiffe cette idée géniale !
(Evidemment, c’est quelque chose qui chez nous à Marseille, part un peu en vrille – fallait s’y attendre –  puisque juste avant moi, des jeunes ont sorti 386 papiers juste pour s’amuser et les jeter par terre sans aucune intention de les lire mais bon … dans l’absolu, c’est une belle idée)

 

 

Vendredi soir … Ouf ! C’est le week-end bien mérité.
Honnêtement, je suis trop fière du boulot accompli aujourd’hui (je ne sais même pas comment j’ai réussi à finir en temps et en heure) et plus largement, de cette semaine quasi toute seule à faire tourner le service. 
Un peu d’auto-satisfaction ne fait pas de mal. 

 

Enfin samedi.
Rien de bien palpitant à vous mettre sous la dent. Si ce n’est ce petit repas très « veggie gourmand » : omelette roulée à l’avocat et salade de chou rouge à l’huile de lin.

 

Et un chat qui garde jalousement ses croquettes (vous l’aurez compris : chez nous, la bouffe, c’est sacré)

 

 

Voilà pour cette semaine !
Prenez soin de vous et à dimanche prochain ! 

 

Publicités