Au jour le jour #12

Les amis,
J’ai remarqué un truc.

Vous êtes de moins en moins nombreux à laisser des commentaires.
(Bon, peut être aussi parce que je prends 150 ans pour y répondre)

Attention, je ne dis pas ça pour vous inciter à le faire – genre la pauvre blogueuse qui pleure pour qu’on lui laisse un petit mot – non non, rien à voir, je constate juste la chose (moi même, je lis des dizaines de blogs sans jamais laisser de commentaires donc c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité)
Le truc c’est que, comme je suis légèrement paranoiaque, je me dis que peut être que je vous gave avec mes retrospectives.

Du coup, comme vous ne commentez pas (ce n’est toujours pas un reproche hein), je me dis que vous serez peut être plus enclin à répondre juste à une petite question (toujours anonyme, je le précise) :

 

 

Ensuite, trève de prise de tête, je vous raconte cette semaine :

 

Dimanche
On avait décidé avec Chéri de s’octroyer une petite escapade à deux, d’aller visiter un lieu que l’on ne connaît pas ou un monument.
Mais j’ai une telle flemme et je suis si fatiguée après la semaine marathon que je n’ai pas du tout envie de bouger (la perspective de zapper la sieste du dimanche me rend malade par avance)
Du coup on coupe la poire en deux : point de ballade toute la journée mais on se rabat sur une petite promenade à la mer le matin … 

 

Des achats gourmands chez Boudouard, dont je vous ai déjà parlé. 

 

Et un déjeuner au soleil sur la terrasse … un bien joli programme tout de même ! 

 

L’après midi, ce sera … rien.
Mais rien de chez rien. 
Sieste. Lecture. Canapé. Lit. Re-sieste. La force a déserté tout mon corps, je suis en relâche totale … même monter les escaliers (20 marches) me fatigue … je crois que j’en avais bien besoin, de cet après midi farniente. 

 


Image Corse Machin

Lundi.
Toujours dur dur le lundi.
J’arrive au bureau en sachant que je vais avoir plein de trucs à faire mais une fois assise à mon bureau, je n’arrive pas à connecter mes neurones. Je ne sais plus ce que j’ai fait ou non, ce qu’il y a d’urgent ou moins … il me faut au moins la matinée pour me remette dans le bain.
Le soir, je pars un peu tard, et on se fait une pizza maison devant le débat présidentiel qui donne toujours lieu à de grandes discussions passionnées chez nous car même si on déteste la politique autant que les hommes qui la font, on peut pas s’empêcher d’en parler pendant 3h. 

 

Mardi
Journée boulot et petits achats au magasin bio en sortant.
J’entame une cure de sève de bouleau pendant 3 semaines histoire de purifier un peu tout ça. 

 

Mardi soir.
Footing qui fait du bien puis rangement, ménage, bricole dans la maison … c’est pas comme si j’avais pas envie de me reposer mais bon, fallait le faire.
Je trouve quand même le temps de faire une petite gourmandise de derrière les fagots, une sorte de brownie aux dattes, dont la recette est à retrouver sur le blog cuisine (oui oui, il existe encore apparemment)

 

Mercredi
Jour de la livraison de mon panier Quitoque commandé la semaine dernière : ❤️
Plein de jolis produits, de qualité, trop trop hâte de cuisiner !

 


D’ailleurs je m’y mets aussitôt et pour le soir même, ce sera : Nouilles sautées au chou rouge et épices shangai.
Pas de photo de mon plat car d’une part la lumière était atroce et d’autre part, le résultat ne ressemblait pas vraiment à la photo !! Qu’importe, c’était très bon ! 

 

Jeudi
Journée grise et morose.
On peut pas être au top tous les jours hein. Je rumine toute la matinée une dispute de la veille au soir, j’ai du mal à me concentrer au boulot, je me traîne … bref, c’est pas la forme !

 

 

Le soir, c’est Chéri qui cuisine ! Un petit miracle, encore une fois grâce à Quitoque.
Il insiste pour mener la recette de A à Z, je le laisse gérer le truc et j’avoue que le fait de me faire servir comme une princesse m’a autant plu que le plat, plutôt fameux. 

 

(vieille photo mais exactement même ambiance, du coup : ça passe)
Vendredi.
Après une journée de boulot super sympa (intense mais sous le signe de la bonne humeur), je file vite à la maison car ce soir, on reçoit du monde !
Le soir donc, repas entre amis, couchés tard, bien mangé, bien bu, bonne soirée…. mais fatiguéeeeeeeee (note pour plus tard : éviter les repas le vendredi soir)(on a plus 20 ans)

 

Samedi.
Traditionnel programme corvées du samedi avec un peu de shopping chez Naf Naf pour égayer un peu tout ça : un petit pull noir (ça change) et un petit pull rose poudré (qui tire un peu sur le orange en photo mais pas en réalité)

 

Enfin samedi soir.
Soirée Burger avec les garçons devant le match de foot : le programme de rêve (tu sens l’ironie ?)(J’avais déjà pas une haute estime de TF1 mais en plus, ces cons privilégient le foot plutôt que The Voice)
Cela dit, on a passé la soirée à textoter avec Maman Rose, du coup, c’était cool.  

 

Niveau lecture cette semaine : y’a de la relâche !
Un seul livre lu, et encore il me manque quelques pages à finir mais il faut dire que j’ai oublié ma liseuse 3 jours de suite à la maison donc comme je lis principalement dans les transports, ceci explique cela.
Et puis, il faut dire qu’il est plutôt très long et que je n’ai pas accroché plus que ça.
Il s’agit de « La Bibliothèque des cœurs cabossés » de Katarina Bivald.
On ne peut pas dire que ce ne soit pas bien, au contraire, il est plutôt agréable à lire mais bon, j’ai l’impression de lire toujours la même chose : « je veux ouvrir une librairie dans une petite ville, je n’y arriverai jamais, personne ne croit à mon projet mais moi j’adore les livres et je sais que ça va marcher, les gens essaient de m’en dissuader, je le fais quand même et OH WAIT, j’avais raison, ça marche et tout le monde est content. En prime, je me trouve un mec, on tombe amoureux et la vie est belle »
Je grossis volontairement le trait mais il n’empêche que la lecture est plutôt sympa tout de même. 

 

Ah oui, j’ai aussi lu, enfin disons plutôt parcouru « Les aliments anticancer » qui est plutôt intéressant.

 

Enfin, niveau petit plaisir beauté, j’ai trouvé LE fond de teint de la mort : Superbalanced Silk Makeup de Clinique.
Je L’ADORE.
Vous voyez tous cet effet affreux du fond de teint qui donne un effet pâteux à la peau ?
En général, on le remarque chez les autres et on se dit « oh putain, elle n’y est pas allée de main morte la meuf » (j’avoue, ça a du forcément m’arriver quelques fois)
Et bien grâce à ce fond de teint, plus de problème, le fini est entièrement naturel, il est comme une seconde peau, tout en la sublimant : j’aime ! 

D’ailleurs, ça me fait penser qu’idéalement j’avais envie de vous proposer 2 nouveaux rendez vous mensuels : un rendez vous bien-être et un rendez-vous beauté.
Mais d’une part je ne sais pas si c’est quelque chose qui peut vous intéresser.
D’autre part, je ne sais pas si je vais avoir le temps de le faire. 

Bref. 

Voilà. 

C’est tout pour cette semaine. 

Prenez soin de vous et à dimanche prochain !

Publicités