Les petits bonheurs – dernière rétro de 2016

thumb_img_8316_1024

Je vous avais laissé la semaine dernière, le matin du 25 décembre, à quelques heures de l’arrivée des garçons pour fêter Noël avec nous.

Je vous avais alors confié mon manque d’entrain cette année mais ce que je ne vous avais pas dit, c’est que j’ai néanmoins évité le pire.
Quelques jours avant les fêtes, comme j’étais d’une humeur de merde et pas vraiment motivée à l’idée de préparer la sauterie, j’ai lancé (d’une manière un peu perverse, je l’avoue) la question qui tue :
« Vous avez envie de manger quoi pour Noël ? Je n’ai absolument rien prévu »

Quand je dis que c’était un peu pervers de ma part, c’est que j’avais EVIDEMMENT déjà pensé à des trucs mais j’avais envie de voir comment ils allaient se débrouiller avec cette question piège. Je savais très bien qu’ils allaient me sortir un truc de merde et que ce serait porte ouverte pour pouvoir ensuite péter un câble en toute liberté.

Et c’est bel et bien ce qu’il s’est passé.

Pleins d’entrain, ils ont alors opté pour … des pâtes.
😳
Si si, je vous jure.
Des pâtes un jour de Noël.
Putain, les mecs ils n’ont peur de rien.

Bien entendu, j’ai dit que je ne ferai pas de pâtes un jour de Noel, la veille ou le lendemain s’ils veulent mais pas de pâtes pour le 25, franchement NON MAIS VOUS AVEZ VU CA OU ?!

Et voilà, bim, c’est parti, je pète mon cable comme une vieille folle à l’esprit machiavélique.

Bonjour la folie.

Donc, tout ça pour vous dire qu’après cet épisode donc je ne suis pas vraiment très fière (non mais sérieusement, je devrais consulter, non?)(ah me faire interner carrément?), j’ai finalement fait tout autre chose où il n’était absolument pas question de pâtes.

 

thumb_img_8318_1024

thumb_img_8333_1024

Le repas ingurgité, j’ai alors senti comme un vent de vengeance qui semblait souffler dans la maison.

 

thumb_image1_1024

Histoire que chacun ne reparte pas s’enfermer dans sa chambre à 13h12, on a décidé de regarder un film tous ensemble et ils ont choisi le pire film EVER : Star Wars épisode 3272.
Le film qui dure un temps infini et dont, à mon sens, le niveau d’interet frôle le 0. (c’est un jugement tout à fait personnel hein, je comprends qu’on puisse être fan, c’est quand même mythique)
N’ayant cette fois pas le coeur à leur casser leur délire, j’ai fermé ma grande gueule de névrosée et j’ai choisi le suicide aux chocolats.
Avant de m’affaler et de faire la plus belle sieste de l’année en bavant sur mon mec.
Glamour quand tu nous tiens.

 

thumb_image3_1024

thumb_image4_1024

Lundi.
Je ne me rappelle plus très bien ce que j’ai fait lundi.
Un câlin à mes animaux d’amour, ça c’est sur.

 

 

thumb_img_8337_1024

AH OUI.
J’ai aussi fait du nougat et c’était trop drôle.
Je ne sais pas si vous en avez déjà fait ou si vous avez regardé des recettes mais la cuisson du nougat, c’est genre au degré près sinon c’est foiré.
Comme je venais d’acquérir un thermomètre de cuisson, je me suis dit que l’heure était venue de tester ça. J’ai demandé une recette testée et approuvée par ma copine Stella qui m’a bien dit « ATTENTION A LA TEMPERATURE DE CUISSON ».
J’avais un peu peur mais ça ne semblait pas très compliqué.
Bref, je suis lancée tout est prêt, y’a plus qu’à faire monter le sirop jusqu’à 143°.
Easy.
Ouais, easy, easy … sauf que ce fucking putain de thermomètre de MERDE (que je n’avais donc jamais utilisé jusque là) s’est arrêté à 100°c. Il n’allait pas plus haut.
Et je fais quoi moi maintenant ?!
Ben free-style, meuf.
Et c’est ce que j’ai fait, persuadée d’avoir soit de la soupe de nougat soit de la pierre et finalement, truc de foufou, il était juste PARFAIT.

Trop contente.
Mais impossible à refaire.

 

 

thumb_img_8345_1024

Mardi.
Léger, très léger, craquage shopping.
Mais bon, faut bien que je me relooke un peu pour aller bosser, je ne peux décemment pas y aller en guenilles.

 

thumb_image2_1024

Et pour parfaire ma beauté hors du commun, léger craquage aussi chez Sephora et Etam : qui c’est qui va être méga bonne pour aller bosser ?!

 

thumb_image1_1024

Mardi soir.
N’aies pas peur ! Toi aussi, entre Noel et Jour de l’an, mange une pizza bien dégoulinante de gras pour parfaire ta cellulite !

 

thumb_img_8358_1024

Mercredi.
Comme je passe mon temps à saouler Chéri pour regarder Le Meilleur Pâtissier (une émission qu’il déteste), je ne pouvais pas lui refuser de regarder cette nouvelle émission diffusée mercredi soir sur France 2 : « A vos Pinceaux ».
En gros, exactement le même principe que les pâtissiers mais cette fois sur la peinture : des candidats à l’égo surdimensionnés et en quête de gloire, 3 épreuves pour voir comment ils se démerdent, un jury un peu énervant et à la fin, 2 candidats retournent pleurer chez leur mère parce qu’on leur dit que ce qu’ils font, c’est franchement pas terrible.
Putain, j’ai bien cru que Chéri allait faire une dépression tellement le jury s’extasiait sur des trucs nuls. Il a d’ailleurs conclu : « Je ne veux plus JAMAIS regarder cette émission, tu m’entends! ».

 

thumb_img_8356_1024

Par contre, excusez moi mais j’ai une question de la plus haute importance en ce début d’année : quelqu’un sait-il ce qu’il se passe avec les cheveux de Marianne James ?!
Non parce que … Pourquoi ?!

 

 

thumb_img_8349_1024

Jeudi.
Niveau lecture, j’ai fini l’année avec les mots de Clarisse Sabard et son livre « Les lettres de Rose » (prix du livre romantique)
Au début, je l’avoue, j’ai eu un peu peur. J’ai eu peur que ce soit cliché, qu’on voit les choses venir à 200km, que ce soit long … Et puis très vite, je me suis laissé emportée dans cette histoire hors du commun, cette saga familiale passionnante, Clarisse (qui a une imagination débordante qui laisse rêveur) nous tient en haleine jusqu’à la dernière page, les personnages sont terriblement attachants, on s’identifie pas mal à l’héroïne principale, il y a du drame, de l’amour, de la passion … Bref, on passe un excellent moment sans prise de tête et si vous cherchez un livre romantique et feel good, un roman qui vous fera sourire et que vous aurez envie de reprendre pour savoir la suite, c’est celui qu’il vous faut !

 

thumb_img_8353_1024

Changement radical de style.
Pas encore commencé mais reçu cette semaine, voici le livre qui m’accompagnera les jours prochains : Dissections émotionnelles de Cléa Cassia.
Cléa Cassia, vous la connaissez peut être sous le nom de Pidiaime et elle signe ici son tout premier ouvrage que je me suis évidemment pressée de commander sur The Book Edition.
Je vous en reparlerai une fois lu mais j’ai déjà hâte de commencer !

 

 

thumb_img_8365_1024

Samedi.
Levée à 5h36 à cause de la chatte qui miaulait comme un porcelet qu’on égorge et ensuite impossible de me rendormir. 
Génial.
Un jour de réveillon, voilà qui est parfait pour mes cernes.
Bref, du coup, je me suis levée et j’ai … attention, ce qui suit peut choquer… écrit. 
Et ouais.
(je sais, il y a des fautes de grammaire et d’orthographe mais il était 5h36 bordel)

 

 

thumb_img_8355_1024

Samedi.
La journée de samedi fut presque entièrement consacrée à la préparation de la fiesta du soir puisque ce sont pas moins de 16 personnes qui déboulent pour passer le réveillon à la maison.
16 personnes dont, en plus de nos amis habituels, un couple de coréens qui ne parlent pas un mot de français; un prêtre dont on ne sait pas trop qui il est ni d’où il sort; un type avec qui Chéri est fâché depuis 2 ans; un couple de Libanais dont l’avion se pose dans la soirée et qui ne sont jamais venus en France; et des profs universitaires qui fument des joints … ça sent la soirée atypique.
Je sens qu’on a pas fini de rigoler.

 

 

 

untitled

Finalement, de désistement en désistement (sérieusement, les gens qui se désistent le jour même méritent le bagne non?!), on était 9. Oui oui, on est passés de 16 à 9. Bonjour les plans foireux des uns et des autres.
Et c’était une soirée bien sympa. Tranquille mais agréable.

 

thumb_image1_1024-3

Et comme 2017 est visiblement l’année du changement, il se peut (c’est une rumeur qui court) que vers 0h15, lestée de 250kg de nourriture dans mon estomac et 2 coupes de champagne dans le nez (ok, 3) … j’ai dansé. 
Dans mon salon. 
Sur du Barry White.
Avec un boa rouge autour du cou.

 

thumb_img_8395_1024

Puis vers 2h45, toujours dans mon salon, j’étais à 4 pattes en train de faire une partie de Mikados géants. 

Voilà voilà.
De quoi bien commencer l’année en d’autres termes.

 

Voilà pour cette semaine, je vous souhaite évidemment une très belle année 2017, pleine de belles choses, l’accomplissement de projets qui vous tiennent à coeur, et surtout … beaucoup beaucoup d’amour. 

Publicités