Les 4 saisons de 2016

Nous voici déjà à quelques jours de la fin de l’année et l’heure est venue de faire le bilan des 12 derniers mois écoulés.
Je ne vous le cache pas : je n’ai pas l’impression que 2016 ait été une année exceptionnelle.

Il y a eu de beaux moments, bien sur, et de belles choses mais j’ai surtout l’impression que je n’ai pas su tirer parti convenablement de cette année (en résumé : alors que j’avais 1000 projets, je n’en ai mené à bien aucun)

D’habitude, je me serai auto-flagellé en me traitant de nulle et de bonne à rien, mais finalement, je préfère penser que ce temps était nécessaire.
Un peu comme une très longue hibernation.
Très très longue.
Très très très longue.

Mais nécessaire pour rebondir.

Début janvier, je commencerai un travail.
Un pour lequel je vais devoir me lever le matin aux aurores, me préparer, prendre le bus et le métro et faire fonctionner mon cerveau pendant 7h.

Même si cela n’est que temporaire (c’est un CDD avec une promesse de « on verra au bout de 6 mois »), tout cela est à la fois très effrayant (il va falloir se réhabituer à ce rythme, ce qui forcément, ne va pas être facile)(en d’autres termes : j’ai pas fini d’avoir des cernes), mais aussi très excitant et j’ai accueilli cette nouvelle avec une grande joie (il y a eu des « gniiiiiiiiiiiii » et des petits sauts de biche partout dans la maison)

Ceux qui suivent le blog depuis longtemps se souviendront peut être qu’il y a 1 an et demi, je suis partie à regret de mon ancien travail. J’aurais aimé continuer encore mais cela n’avait pas été possible. C’était un remplacement ponctuel et une fois le contrat terminé, le prolonger n’était pas à l’ordre du jour.

Et bien maintenant, ça l’est.
Et je réintègre la même entreprise et le même poste.

Triple salto arrière et vrille piquée de joie quand je l’ai appris.
Mais forcément un peu d’appréhension aussi quand même.

C’est une nouvelle vie, une nouvelle organisation au quotidien, un nouveau challenge.

Pour 2017, j’avais prévu plein de choses pour le blog : en plus des rendez-vous du dimanche, plus d’articles « humeur » (c’est ce qui arrive en tête du sondage auquel vous avez gentiment accepté de répondre), un bilan mensuel de mes lectures et un bilan mensuel « beauté » (la meuf qui se prend pour une youtubeuse).

Finalement, je ne sais pas si j’aurai beaucoup de temps pour le blog, si je vais tenir le rythme des rétrospectives hebdomadaires (et surtout, en bossant 35h dans la semaine, si j’aurai du contenu à vous faire partager!) mais j’ai envie de vous dire … Chaque chose en son temps : On verra bien !

On ne parlera pas du fait de continuer à écrire le roman en cours, bizarrement, alors que je ne l’ai plus touché depuis des mois, le fait de savoir que je ne n’aurais plus le temps de m’y mettre me donne des idées et de graves envies de « reviens-y » (dans une prochaine vie, j’aimerai bien être moins névrosée, merci bien)

BREF !

Avant de passer à ces nouvelles aventures qui s’annoncent palpitantes, jetons un coup d’oeil en arrière sur les 4 saisons de l’année qui vient de s’écouler …

 

L’hiver

L’année a commencé plutôt doucement et tranquillement.
J’ai ouvert le Blog Cuisine alors j’ai beaucoup cuisiné, mais aussi beaucoup cocooné.
On a visité une maison, enfin plutôt LA maison.
Je vous ai révélé 11 choses sur moi que vous ne saviez pas.
Je me suis remise à écrire, j’ai pas mal avancé et j’ai fait lire à quelques personnes. Il y a eu du positif, mais aussi du négatif.
Je vous ai aussi parlé de mes petits carnets adorés et de l’espèce de sérénité dans laquelle je me trouvais, assez étrange pour une gaga comme moi.

 

untitled1

 

 

 

Le Printemps

Le printemps commence d’une manière pas vraiment rigolote avec mes petits soucis de santéun régime sans résidu et l’épisode glamour de la coloscopie.
Ensuite, j’ai dit au revoir à ma toute petite Mamie, qui s’est envolée le 1er avril (son ultime blagounette qui ne nous a pas trop fait rire)
Début Mars, j’ai arrêté de manger des animaux et si je n’en ai pas vraiment parlé ici c’est parce que les choses se sont fait naturellement, sans vraiment m’en rendre compte et que je ne savais pas si cela allait durer ou non. Mais je pourrais faire un article à part, peut être pour les 1 an.
Je vous ai parlé de mes complexes d’inactive, je vous ai proposé des bonnes adresses à découvrir à Marseille.
Et enfin, j’ai eu le blues de la fête des pères.

 

untitled

 

 

 

L’été

Quelques jours avant l’été, il y a eu l’accident (je frissonne encore quand la vision de la voiture ratiboisée avec mon homme dedans me revient en mémoire) et ses conséquences à gérer : la galère d’être sans véhicule, et plus grave : les douleurs incessantes.
Plus agréable, il y a eu la journée à Avignon avec Marie et Laurie, une parenthèse bien agréable qui reste un doux souvenir ainsi que l’ouverture du chaine Youtube qui a croulé sous les nouvelles vidéos (lol)
A l’époque, j’étais encore pleine d’espoir concernant l’écriture, je me voyais écrire tout l’été comme une autiste, avant de finalement préférer parfaire mon bronzage au bord de la piscine (Productivité est mon deuxième prénom)
Fin juillet, j’ai dit au revoir brutalement à un homme que j’ai peu connu, trop peu mais pour lequel j’avais déjà beaucoup d’affection pour la simple et bonne raison qu’il rendait ma mère heureuse.
Début aout, j’ai fêté mon anniversaire en famille, puis on a parlé de complexes et d’estime de soi et je vous ai proposé un premier Daily Vlog.
J’ai cru très fort à la nouvelle Lune du 1er septembre, comme un renouveau qui viendrait faire son entrée dans nos vies.
Enfin, on a fini l’été en dansant YMCA chez les voisins en s’incrustant à leur fête de rentrée et juste avant l’automne, je passe un week-end à la montagne avec ma copine adorée. Mémorable.

untitled

 

 

 

 

L’automne

Plutôt que septembre, c’est finalement Octobre qui marquera un changement de rythme.
Le point de départ fut l’opération des pieds de ma mère.
Ensuite, les 3 derniers mois de l’année se sont enchainés avec une vitesse incroyable et je n’ai rien vu venir.
On a reçu des amis le temps d’un week-end aussi sympa qu’épuisant et on a mangé des points dans un restaurant étoilé.
L’Ado a vécu pas mal de péripéties et nous de sueurs froides (changement de lycée, effondrement total de ses résultats, envies de réorientation …) puis après quelques semaines pas très folichonnes, on se barre en amoureux pour une escapade dans les Alpes de Haute Provence.
On a été tellement englués dans des considérations quotidiennes et dans une vie tourbillon que je renonce à me prétendre écrivain (un peu frustrant mais quelque part, ça repose l’esprit).
En décembre, on a passé une journée shopping de Noël à Avignon très sympa avec Laurie.
Et enfin, on fête Noel en tête à tête avant de le fêter avec les garçons le lendemain.

untitled

 

 

L’année n’est pas encore tout à fait finie, il reste encore une ultime retrospective avant de la clôturer (retrospective qui sera sans doute cette semaine un peu avance ou un peu en retard, je ne sais pas trop) mais  j’en profite d’ores et déjà pour vous remercier de votre fidélité, de vos petits mots et de vos petites attentions quand ça ne va pas et que je fais ma névrosée, mais aussi votre soutien dans les beaux moments, votre présence au quotidienTout cela est très précieux !

Je vous souhaite donc une belle fin d’année et vous dis à très vite pour de nouvelles aventures !

Publicités