Les petits bonheurs #49

Et bien les amis, nous voici déjà en Décembre !

Un fait qui personnellement me ravit pour 2 raisons :
–  La première, c’est que j’écoutais l’autre fois une émission sur France Inter qui disait EN GROS que pour les gens, le mois de Novembre était le pire mois du monde entier de l’univers et le plus propice à la déprime/dépression/nostalgie/idées noires/grommellage (c’est un nouveau mot).
Et DONC, comme ce mois est fini, on peut passer en mode happy de la vie. Ca c’est cool.

– La deuxième, et non des moindres, c’est qu’on est donc en décembre et qui dit décembre dit … Noël, décoration, chocolats, bouffe à gogo, guirlandes, petits pères Noël partout dans la maison, christmas cracking du cerveau.
Gnniiiiiiiiii.

 

Ensuite, cette semaine…
Et bien elle fut douce.
Là aussi pour 2 raisons :
– La première, c’est que nous avons été très souvent seuls en amoureux et que l’air de rien, ça repose les nerfs et ça recharge les batteries.
– La deuxième, c’est que certaines choses ont l’air de bouger et de se mettre en place. Wait and see. Prudence. Patience. Mais quand même, ça évolue et c’est plutôt positif !

 

Allez je vous raconte (et promis j’arrête les « petits 1 » et « petits 2 » qui sont, j’en ai conscience, un peu énervants)

 

 

 

thumb_img_7501_1024

Dimanche !
On a fait un petit déjeuner/déjeuner et j’adoooooore les petits déjeuners/déjeuners !
Chéri a fait un jus (forcément) aux pommes, citron, céleri, gingembre.
Trop zarbi (le truc m’a décapé les intestins) mais j’ai fait comme si c’était le meilleur jus du monde.
Il faut dire aussi qu’accompagné de croissants bio du Pain des Collines, c’est finalement plutôt bien passé.

 

 

thumb_img_7498_1024

Non mais regardez moi le feuilletage parfait de ces croissants ! A tomber !

 

 

thumb_image4_1024

Dimanche soir, on est partis tous les 2 au cinéma, bras dessus, bras dessous, pour aller voir un film qui s’appelle « Dernières nouvelles du cosmos ». C’est un documentaire sur une jeune autiste absolument fascinante puisque, incapable de parler et n’ayant jamais appris à lire et à écrire, elle s’exprime parfaitement avec des lettres de papier prédécoupées. Et elle ne s’exprime pas juste comme ça pour demander l’heure, non non, elle écrit des choses totalement hallucinantes de profondeur et de poésie.
Scotchant.

 

 

 

thumb_img_7508_1024

Sachez également que Chéri, non content d’avoir foutu sa toute nouvelle carte de transport de 10 voyages à la poubelle en sortant du métro (ou comment payer 13 euros pour 1 seul voyage), a la fâcheuse manie de laisser des milliers de trucs dans ses poches avant de les mettre dans le panier à linge sale.
Je ne compte plus les tickets de caisse, mouchoirs et autres trucs bizarres désintégrés que je retrouve après lavage et ce coup-ci, c’est le chéquier qui y est passé.
Et devinez qui était coupable ? Moi bien entendu.
Parce que je n’avais pas vérifié ses poches avant de mettre son pantalon à la machine.
MAIS. BIEN. SUR.

 

 

 

thumb_image2_1024

Lundi.
Matinée à la Ciotat et merveille de lever de soleil sur ciel chargé.

 

 

thumb_img_7510_1024

Le soir, on se fait un apéro-dinatoire.
C’est l’apéro dînatoire qui fait le moins envie au monde, on est d’accord.
Mais j’étais speed, je n’avais aucune envie de faire à manger donc j’ai sorti tous les fonds de placards, de congelo et recyclé des trucs dont on ne sait pas quoi faire depuis des mois.
Et finalement, c’était pas mal, je crois.

 

 

capture-decran-2016-12-03-a-06-33-55

Mardi, une journée à la maison bien agréable et productive qui me permet de bien avancer sur 1001 papiers administratifs que j’avais en attente. Je m’occupe aussi de passer quelques commandes de Noël, réserver plusieurs billets de trains (gniiiiii), toussa toussa … Plein de petits bonheurs en perspective !

 

 

thumb_img_7550_1024

La fin de journée est moins agréable puis que je finis littéralement pliée en 2 de douleurs au bide sans pouvoir faire le moindre mouvement. On dit merci au syndrome prémenstruel de la muerte qui est de pire en pire au fil des années. Putain j’étais pas belle à voir.
Gavée de cachetons qui ne faisaient pas effet, je suais comme une vache angonisante tellement j’étais mal. Le glamour a l’état pur.
J’échoue sous la couette, sur le canapé, devant Rendez Vous en terre Inconnue avec Mélanie Doutey en Mongolie (plutôt chouette, à propos, mais pas le meilleur épisode selon moi)

 

 

 

thumb_img_7528_1024

Mercredi, je vais un peu mieux, les douleurs sont moins fortes mais je ne suis pas au mieux de ma forme. Pour parfaire cette ambiance familiale angoissante, le Bouledogue est lui aussi malade, veillé par La Chatte, très inquiète pour son fidèle compagnon. (trop de love entre ces deux là)

 

 

thumb_img_7536_1024

Jeudi.
Après une journée marathon, je ressors un vieux carnet, griffonné de milliers de mots, un peu comme un carnet de bord ou un journal intime, écrit entre 2010 et 2011. J’ai lu, j’ai ri de mes conneries, j’ai été en colère contre mes conneries, j’ai été émue aussi un peu et je me suis demandé si tout ça, une fois retravaillé et remanié évidemment, ne pourrait pas avoir un intérêt (#LaMeufQuiLachePasLaffaire)

 

 

thumb_img_7533_1024

Vendredi.
Il a fait un froid de gueux intergalactique (mon baromètre, ce sont mes doigts, quand ils sont blancs et gelés malgré les gants, c’est que ça sent pas bon du tout).
En même temps, on est en décembre hein, faut pas s’attendre à avoir 30°c (les banalités sur la météo, c’est cadeau!)
Par contre, il a gelé et c’était tout mignon comme décor.

 

 

 

thumb_img_7553_1024

Samedi.
Une dizaine de copains vient passer la soirée à la maison  … En voilà une chouette nouvelle !
Chacun apporte un truc à bouffer, ce qui m’évite de me prendre la tête pendant des jours, on pose tout à la bonne franquette sur la table, et en avant !
Ouais enfin bon, faut quand même ranger un minimum et faire aussi un peu à bouffer.
Allez zou, en cuisine dès le matin !

 

 

thumb_img_7564_1024

En plus du reste, je réalise que personne n’a pensé au sucré et je décide de faire un dessert.
Ben voyons.
C’est pas comme si la maison était en bordel et que j’avais 2000 autres choses à faire (m’épiler les sourcils, par exemple, aurait été plus opportun)
Me voilà donc en train de zieuter rapidement des recettes pour finalement décider d’impoviser un entremet praliné / chocolat (Base biscuit breton chocolaté, mousse au chocolat, crêpes feuillantines, mousse praliné).

 

 

thumb_img_7567_1024

Ce qui implique de faire des trucs assez bizarres pour la déco de l’entremet.

 

 

thumb_img_7594_1024

Au final, je me suis bien amusée, c’était bon (ou alors les gens sont très polis) mais le résultat n’est pas visuellement à la hauteur de mes espérances.
La prochaine fois, on s’y prendra un peu avant hein.

 

 

 

thumb_img_7610_1024

Samedi soir donc, soirée avec les copains.
Dans la bande, il y avait un couple que l’on avait déjà rencontré 1 ou 2 fois chez d’autres amis mais avec qui je n’avais pas eu de feeling extraordinaire.
Finalement, le hasard a fait que je me suis retrouvée à côté de la nana à table et ce fut le coup de foudre amical. On a passé la soirée a discuter toutes les 2, c’était d’ailleurs limite indécent pour les autres tellement on était en phase et que la discussion était sans fin, mais se sentir connectée de cette façon à une autre personne, c’est plutôt rare, doux et précieux … Comme quoi la vie est toujours pleine de jolies surprises (et la prochaine fois, j’essaierai de ranger mes à prioris sur les gens, de toute évidence, c’est débile)

 

 

Voilà pour cette semaine ! 
Et chez vous, c’était comment ? 

Publicités