Les petits bonheurs #47

J’espère que vous serez plus en forme que moi en ce dimanche matin parce que figurez vous que depuis quelques jours, je me paie une bonne vieille déprime de derrière les fagots.

Je ne sais pas si on peut vraiment parler de déprime d’ailleurs, c’est un peu fort, disons plutôt un petit coup de mou et une lassitude de tout.

J’en veux pour preuve cet article que j’ai rédigé cette semaine et qui traine depuis dans les brouillons de WordPress puisque je n’ai finalement pas osé le publier tellement ça faisait pauvre meuf perdue à ça de l’internement.
Et puis j’avais peur que vous filiez tous gober du Lexomil après la lecture, du coup, je me suis abstenue.

Néanmoins, me voici donc en train de rédiger une rétrospective qui s’appelle « Les petits bonheurs » en ayant envie de la rebaptiser exceptionnellement « Les petites détresses psychologiques de la névrosée de service « 

ENFIN ….

Ca ira mieux la semaine prochaine hein, et puis en cherchant bien, j’ai quand même trouvée quelques petits moments de douceur (certes caloriques) qui se sont glissés au milieu de mon chaos intérieur.

Allez, je vous raconte !

 

thumb_img_7348_1024

Dimanche soir.
On s’est fait un bon petit plat d’automne bien réconfortant : des pâtes à la farine de châtaigne qu’on avait acheté à la montagne, avec de la courge rôtie, de la ciboulette, du soja cuisine et du gruyère.
Doux Jésus que c’était bon.

 

 

thumb_img_7366_1024

Lundi.
On nous a installé nos nouvelles fenêtres.
Et ça c’est drôlement cool de la vie.
A 8000€ la coolitude quand même.
Mais bon.
Faut ce qu’il faut.
Depuis, c’est trop facile pour les ouvrir et les fermer, on a moins de bruit et surtout moins de déperdition de froid (avec les anciennes fenêtres, on chauffait clairement le jardin).
Et donc certainement moins de frais de chauffage.
Peut être même qu’avec tout l’argent qu’on va économiser, on va pourvoir partir se dorer la pilule aux Bahamas.
A voir.

 

 

thumb_img_7317_1024

Mardi.
Mon nouveau téléphone (que j’avais eu en aout pour mon anniversaire) étant tombé en panne début octobre (joie dans mon coeur), je me trimballais depuis avec un vieux coucou tout pourri qui mettait 5000 heures pour ouvrir un mail.
Et puis, mardi, il est arrivé un téléphone tout nouveau tout beau.
Et il marche ! Et il est super rapide !
Trop bien d’être dans la modernité !

 

 

 

thumb_img_1922_1024

Mercredi.
Alors que je promenais le bouledogue de bon matin (dieu merci, aucun chien écrasé par ma faute à déclarer depuis le drame), une nuée d’étourneaux nous est passée au dessus de ma tête. C’était trop chouette !
(même si pour de vrai je tremblais de peur qu’un d’entre eux ait la bonne idée de faire ses besoins sur ma chevelure, mais finalement tout s’est bien passé)

 

 

thumb_image2_1024

Mercredi toujours, je suis allée à La Ciotat.
On a bu un café au bord de la mer, il faisait bon et c’était bon.

 

 

 

thumb_image1_1024-2

Mercredi enfin, le bouledogue et moi, on a fait le meilleur câlin du monde entier.
Ouais je sais, les chiens c’est sale, c’est plein de puces, ça apporte des microbes et des maladies, je risque de périr d’une septicémie toussa toussa mais vous savez quoi :

 

 

 

thumb_IMG_2661_1024

Et ouais.

 

 

thumb_img_7358_1024

Jeudi.
Pire déprime de la vie EVER.
Du coup, j’ai fait des biscuits fourrés à la pâte à tartiner et j’en ai boulotté une quantité astronomique.
Après, j’étais encore plus déprimée parce que j’avais mal au ventre et je me sentais obèse.
Et nulle.
Et bonne à rien.
Et conne aussi.
#amourproprequandtunoustiens

 

 

thumb_img_7369_1024

Jeudi.
C’était le Beaujolais Nouveau (=un prétexte parmi tant d’autres pour boire une bonne piquette avec les copains).
Vous le savez, j’étais déjà déprimée toute la journée, puis Chéri, fraichement rentré du travail et consterné par ma véritable phobie administrative qui ne va pas du tout en s’arrangeant, m’a poussée à faire un combo assez traumatisant à savoir payer des frais de succession + ma CFE DANS LA MEME JOURNEE.
Palpitations cardiaques assurées.
Du coup, je peux vous dire qu’il est plutôt bien passé, le petit Beaujolais.

 

 

thumb_img_7319_1024

Vendredi.
En ce moment, j’ai une grande passion pour les soupes.
Si on m’avait dit il y a quelques années (à l’époque où je pesais 20 kilos de plus et où je me nourrissais uniquement de produits industriels à base d’huile de palme), que je serais végétarienne, que je cuisinerais des trucs super chelous avec des protéines de soja texturées ou bien de la levure maltée et que je kifferais les soupes à m’en faire pipi dans la culotte, j’aurais bien rigolé.
Comme quoi, la vie, c’est drôle en fait.

 

 

 

 

thumb_img_7373_1024

Je sens que cette retrospective ne tourne qu’autour de la bouffe (en même temps, quand tu n’as pas le moral, c’est un peu la seule chose qui illumine ta journée) mais je ne peux pas faire l’impasse sur cette expérimentation faite cette semaine en prévision des fêtes de fin d’année.
Je vous avais dit que j’avais peur de ne pas trouver une alternative au foie gras qui tienne la route et donc j’ai cherché des recettes sur Internet.
J’ai jeté mon dévolu sur la recette de Saveurs Végétales qui semblait bien alléchante  et après avoir galéré pendant DES SEMAINES pour trouver tous les ingrédients, ce fut chose faite vendredi.
Et BIM ! Trop heureuse du résultat :  c’était purement délicieux.

 

 

thumb_img_7381_1024

Sinon, rien à voir mais parfois, j’aimerais bien être un chat, je crois.
Ca à l’air plutôt cool comme job.

 

 

 

thumb_img_7388_1024

Ah oui aussi.
Pour changer un peu de la bouffe et pour conclure sur une note positive et boostante, nous avons regardé cette semaine un reportage qui s’appelle « A Voix Haute » (replay ici)
Les critiques lues par ci par là étaient si unanimes que je me méfiais (généralement j’ai des goûts si bizarres que je n’aime pas trop les trucs que tout le monde aime) d’autant plus que le sujet ne m’inspirait pas plus que ça.
Finalement, c’est une bonne vieille claque, du rire et des larmes, de l’émotion à chaque plan (filmé d’ailleurs magnifiquement) et surtout une grosse dose de positivisme.
A voir si vous avez envie de retrouver un peu de foi dans l’humanité !

Voilà pour cette semaine ! 
Et chez vous, quoi de neuf ? 

 

 

 

 

 

Publicités