Les petits bonheurs #39

Incroyable ! C’est déjà l’heure de la retrospective !
Je vous avoue que j’ai parfois l’impression de passer MA VIE ENTIERE à faire des retrospectives.
Non parce que vous savez, vous vous êtes là, tranquillement installés, téléphone à la main ou ordi sous le coude, les yeux encore tous collants à siroter votre café mais y’en a qui bossent depuis des jours pour vous proposer ce truc insipide et sans contenu …
Et ouais, on dirait pas comme ça, mais ça demande un temps FOU, ces rétrospectives !
Parfois, je me demande comment font les vraies blogueuses, vous voyez celles qui publient des articles 4 à 5 fois par semaine, du lundi au vendredi, est ce qu’elles ont une vie professionnelle? une vie de famille? une vie sexuelle ? 
Non vraiment, c’est épatant.

Bref !
Cette semaine a été tellement banale que je ne sais même pas ce que je vais bien pouvoir vous raconter.
En fait, vous allez avoir droit à beaucoup d’histoires animalières. Voilà, cette semaine, c’est 30 millions d’amis sur CET. Et c’est comme ça.

Allez, je vous raconte !

 

 

 

thumb_img_6016_1024

Lundi, trop heureuse de la vie ! Une petite tortue est née !!!
Il y a quelques mois de ça, en mai très exactement, Maman Tortue avait pondu 7 oeufs (j’en avais d’ailleurs parlé là) mais pour l’instant on a trouvé un seul bébé.

 

 

 

thumb_img_6149_1024

Faut dire que pour repérer une tortue qui fait genre 2cm au milieu de tout ça, autant chercher une aiguille dans une botte de foin comme on dit #TeamExpressionsDeLAncienTemps

 

 

thumb_img_6146_1024

Je ne sais pas pourquoi mais je suis dingue de cette mini-tortue, ça a été le coup de foudre immédiat (allez savoir, peut être que c’etait ma pote dans une vie antérieure). Quoi qu’il en soit, elle est beaucoup trop mignonne et se laisse caresser la tête ! Choupitude absolue ! 

 

 

cheveux

Lundi soir, Chéri m’a coupé les cheveux.
Ok, ce n’est pas SUPER flagrant sur la photo mais je vous promets, il y avait une tonne de cheveux par terre, j’ai bien failli défaillir.
Surtout quand je vois la photo et que je vois que c’est super pas droit (Chéri m’assure que non, en vrai c’est droit, c’est la photo qui est prise légèrement de côté et qui sonne cet effet tordu)(mouais)

 

 

thumb_img_6046_1024

Mardi, jour de la tarte au camembert.
Et ouais, la fameuse que, si vous avez bien tout suivi, vous avez aperçu ici lors du week end bucolique et champêtre juste avant le drame (mais n’insistez pas, j’ai promis d’arrêter d’en parler).
Il fallait absolument que je la fasse gouter aux mecs de la maison, c’était comme un devoir de transmission, vous comprenez.
(si toi aussi tu baves devant le petit côté coulant de la chose, pas de panique, il se peut que je vous mette la recette sur le blog cuisine).

 

 

thumb_img_0441_1024

Mercredi, brève escapade en ville pour aller à une parapharmacie soit disant pas chère mais qui en fait est quand même super chère.
Je n’avais plus de crème anti-cellulite Puressentiel (si j’en chope un seul qui rigole en lisant cette ligne, je le défonce) mais arrivée là bas, je me suis aperçue qu’elle coutait un rein. 24€ au lieu de 18€ sur Internet, ça va pas bien dans votre tête les mecs ?!
Me voilà donc  perdue au milieu des rayons, submergée de questions existentielles : est ce que j’ai réellement besoin de cette crème ? Est-elle réellement efficace ou est ce que ça me rassure de la mettre pour pouvoir me goinfrer en toute bonne conscience ? Suis-je le pigeon idéal pour les laboratoires pharmaceutiques que je déteste par dessus tout et qui nous empoisonnent à longueur de journée ? Sommes nous tous manipulés ? Le monde n’est-il que conspiration ? (oui, tout ça en partant d’une crème anti-cellulite)
N’arrivant pas à trancher, j’ai gardé mes sous et mes capitons. Ca me tiendra chaud cet hiver. 

 

 

 

thumb_img_0447_1024

Jeudi, retour des courses du magasin bio sous bonne surveillance. La chatte inspecte les paquets un à un comme pour valider chaque achat.
Sont chelous ces animaux parfois.

 

 

thumb_img_6065_1024

Pendant ce temps, le bouledogue garde sa maison et regarde toute cette agitation de loin.

 

 

thumb_img_6156_1024

Jeudi midi et après-midi, pendant que Chéri est parti manger au resto avec son ex-femme, je me frappe le ménage de toute la maison.
Je sens qu’il y a eu comme une arnaque quelque part.
Bref, aspire et frotte les 3 niveaux, fais la poussière, lave les draps des 3 lits, les vêtements sales : je suis sortie de mon corps.
Pour finir, j’ai même fait les vitres de la voiture, le truc qui ne m’arrive JAMAIS en temps normal, uniquement pour que Chéri ait une voiture toute propre pour aller bosser demain…
Tout ça pendant que, je vous le rappelle, Monsieur était en train de manger avec une femme à qui, autrefois, il a dit oui devant M. le Maire. (tu sens la solitude de la meuf qui essayait de se rendre extraordinaire aux yeux de son mec ?)
Vraiment, je l’ai super bien vécu.

 

 

 

thumb_img_0473_1024

Vendredi, c’est la rentrée pour Chéri qui reprend le chemin des cours et retrouve ses élèves adorés (dans la joie et la bonne humeur, vous vous en doutez).
Pour lui faire une petite surprise à son retour, je file en centre-ville à la bibliothèque pour prendre un livre qu’il avait envie de lire depuis longtemps (ce serait que moi, je m’auto-épouserai).

Et dans le tramway qui me ramenait chez moi, j’ai été témoin d’une scène assez … euh … perturbante je dirais. Le type assis en face de moi a commencé à découper un petit morceau de carton dans son paquet de feuilles OCB et à le rouler comme un cylindre.
A ce moment, je me dis ok, le mec va se rouler un joint, le truc vu et revu, limite habituel, dans les transports marseillais. Et là, il sort un petit sachet, minuscule, duquel il extrait, non pas de l’herbe, mais un peu de poudre blanche, il en fait une ligne et avec son cylindre en carton, BIM il se sniffe un petit rail de coke comme ça sous mes yeux.
😵
AH OUAIS NON MAIS TRANQUILLE QUOI.
Sérieusement, c’était d’une violence atroce.
#lesgenssontfous

 

 

thumb_img_0461_1024

Sinon, sans aucune transition avec l’événement précédent, mettons un peu de douceur dans ce monde de brutes : j’ai lavé mes cheveux en mettant une goutte d’huile essentielle Ylang-Ylang dans mon masque habituel et je peux vous dire qu’ils sont si doux que je m’auto-kiffe.

 

thumb_img_6142_1024

Vendredi aprem, grosse envie de muffins mais plus d’oeuf dans mon frigo : pas grave, la recette de muffins, ça marche aussi sans oeufs ! Et c’est super moelleux, super bon, super la joie ! 

 

 

P1030831

Vieille photo
Je décrète le vendredi comme étant le Jour Officiel du Sauvetage de Mulot (previously on CET)
Oui car vendredi soir à la casa, nous avons encore vécu un moment épique.
Plus tôt dans l’après-midi, La Chatte nous avait ramené un petit mulot vivant et quand j’avais essayé de l’attraper, le truc avait bien evidemment disparu sous le canapé ou on ne sait où et impossible de le retrouver.
Après avoir mangé, on était en train de discuter sur le canapé avec Chéri quand tout à coup, le petit mulot passe sous nos yeux éberlués. Ni une, ni deux, on s’empare d’une passoire, bien décidé à le chopper. Chéri faisait le rabatteur (c’est à dire qu’il était censé le pousser vers moi avec un bâton) et moi j’étais chargée de lui mettre la passoire sur la tete quand il arriverait vers moi.
Bien entendu, rien ne s’est passé comme prévu. Je hurlais dès qu’il bougeait (c’est rapide et incontrôlable), je l’ai râté 3 ou 4 fois alors qu’il était à ma hauteur, Chéri m’engueulait en criant des « putain » à tout bout de champ, je criais « mais quoi putain?! fais le toi si tu es si malin ». Résultat au bout d’un quart d’heure, le salon était sans dessus dessous : le canapé tiré, le meuble télé au milieu du salon, la bibliothèque aussi.
On aurait dit qu’il y avait eu la guerre mais bordel, on l’a sauvé ce petit mulot. #givemefive

 

 

thumb_img_6067_1024

Samedi, y’a des boulettes rouges qui poussent dans le jardin !
Est ce que toi aussi quand tu étais petit(e) tu croyais que c’était du poison et que si jamais tu en mangeais tu allais mourir dans la seconde ?
Non c’est que moi ?
OK.

 

thumb_img_6152_1024

Samedi également, j’ai écrit une nouvelle pour un concours d’écriture que je déteste.
Vous vous souvenez peut être de l’épisode hilarant où j’avais participé à un concours et que j’avais été classée 503ème sur 506 ? (j’en parle ici) (il est évident que les membres du jury n’ont aucun gout)
Et bien comme j’aime bien me faire du mal, j’ai retenté le coup cette année avec un truc débile et limite hors sujet. Mon masochisme n’a aucune limite. Objectif : être au moins 500ème.

 

 

 

thumb_img_6148_1024

Samedi aprem, j’étais à court de tampons
Et ouais : Désolée pour les 2 ou 3 mecs qui lisent, c’est le moment où on parle de « trucs de filles ».
Bref, être à court de tampons, c’est le genre de truc qui n’arrive jamais aux nanas organisées et prévoyantes qui notent la date de leurs règles sur leur agenda et qui prévoient en conséquence mais si j’étais l’une d’entre elles, ça se saurait.
Comme je n’avais aucune envie d’aller au supermarché un samedi après midi pour 1 seul article (crise de nerfs et pendaison assurée), je décide de profiter de petites courses au magasin bio pour tester les tampons biologiques. J’angoisse un peu parce qu’à chaque fois que j’ai changé de marque de tampons, ça a fini en drame (dans le genre « coucou j’ai 15 ans et j’ai une fuite »).
Donc là, biologique en plus, j’imaginais le pire : Dans le genre me réveiller dans un bain de sang ou dieu sait quoi (instant glamour).
Finalement, ils sont testés et approuvés à 100% !
En plus les meufs, ne soyez pas jalouses mais à partir de maintenant, je vais avoir une foufoune sans pesticide et ça, pas grand monde ne peut en dire autant.

 

 

thumb_img_6182_1024

Samedi soir, l’Ado part chez un copain pour l’aprem et la nuit, c’est soirée de l’Amouuuuuuuuur !
Ah ben non, y’a toujours le plus grand avec nous.
RIP nos soirées en amoureux.
Bon, Chéri sers moi un verre parce qu’il faut que j’oublie que nous n’aurons plus JAMAIS d’intimité.
(Parfois, quand je bois un verre de vin 2 fois dans la même semaine, je culpabilise et je me dis que je suis alcoolique toussa toussa. Et puis, j’ai repensé au mec qui se fait un rail de coke dans le tram, au 218 personnes que j’ai croisé en train de boire des bières à 14h30, ceux qui écrasent leur joint sur le bus avant de rentrer dedans et je me suis dit que bon … J’avais encore un peu de marge)

 

 

thumb_img_6155_1024

Pour finir, sachez que je suis en train de lire un livre que j’adore et qui parle d’un type un peu looser sur les bords mais qui possède un don unique : il voit les esprits qui nous entourent. Dis comme ça, ça parait un peu étrange et flippant mais il n’en est rien, c’est hyper intelligent. Je surkiffe mais comme je n’en suis qu’au tiers, je vous en parlerai en temps voulu. (si tu trouves le titre du bouquin avec cette description à la mords-moi-le-noeud, respect absolu)

 

 

Voilà pour cette semaine ! 

Et chez vous, il s’est passé quoi de beau ? 

 

Publicités