Les petits bonheurs #26

Avant tout, je voulais vraiment vous remercier de tous vos petits mots par rapport à l’article de la semaine dernière, que ce soit sur le blog, sur Facebook, sur Instagram, en public ou en privé. Ca fait vraiment chaud au coeur.

Tout l’amour que l’on reçoit parfois de la part des lecteurs fidèles ou des lecteurs de l’ombre qui ne pointent leur nez que ponctuellement, ça vaut tout l’or du monde. Et s’il ne devait y avoir qu’une seule raison de bloguer, je crois bien que ça serait celle là.

Ca et recevoir des cadeaux gratuits, évidemment.

Donc ! Sachez que Chéri va mieux, c’est pas encore demain qu’il fera la posture de la charrue en yoga, mais depuis mardi (soit une semaine pile poil après l’accident), il est plus vif, debout, sans trop de douleurs.

Pompélup dans la maison.

Du coup, je relâche la pression, je suis aussi fatiguée que si j’avais couru un marathon, et après m’être bloquée le dos (coucou la somatisation), j’ai eu besoin de passer une semaine bien futile comme on les aime : à base de shopping, lecture de magazines, cuisine, et bronzette.

En d’autres termes : l’inutilité poussée à son paroxysme.

Ah oui et sinon, je passe mon temps à manger comme s’il y allait avoir une grave pénurie dès demain : je crois que j’ai besoin de compenser quelque chose ( et je sens que ma balance ne va pas tarder à me tirer sévèrement la tronche)

Allez je vous raconte …

 

thumb_IMG_2603_1024

Dimanche, c’était la fête des pères. Chéri était tout cassé de partout mais les garçons sont venus pour le repas du midi et j’avais fait un gâteau au citron trop bizarre. Le genre tellement citronné qu’il te décape les intestins, je pense qu’on était à ça d’avoir un PH à 0 dans le corps. Mais c’était bon.

 

thumb_IMG_2634_1024

Lundi, je suis allée aux Terrasses du Port (le it-centre commercial de Marseille) pour me trouver une tenue de sport pour l’été (ambition quand tu nous tiens). C’est là que j’ai appris que les soldes approchaient grandement (j’étais un peu déconnectée de la vie) et ça m’a mis en joie. Jusqu’à ce que je me rappelle que mon compte en banque lui, était déjà en soldes depuis bien longtemps.

 

thumb_IMG_2646_1024

Je suis tout de même repartie avec ma nouvelle tenue qui m’a donné envie de chausser mes baskets illico.

 

 

thumb_IMG_2656_1024

Mardi, j’ai reçu mon débardeur de la marque « De Paris » commandé il y a quelques temps et que j’aime d’un amour inconditionnel : je crois, qu’en fait, c’est tout moi (je dis « en fait » tous les 3 mots et je me fous de à peu près tout)

 

 

thumb_IMG_2671_1024

Le soir, comme ça allait mieux et que l’appétit est revenu (celui de Chéri, le mien n’a jamais été aussi développé depuis l’accident), on s’est défoncés à la pizza : un pur régal (pour les marseillais, les pizzas viennent d’ici, et elles sont salement bonnes)(cette pâte! je ne m’en remet pas)

 

thumb_IMG_2482_1024

Mercredi moment de solitude de la semaine
C’était le matin, j’étais dans la salle de bain pour me préparer à sortir, de toute évidence pas encore tout à fait réveillée.
Allez savoir comment, j’ai confondu ces 2 tubes. Qui ne se ressemblent pas le moins du monde, mais apparement ça ne m’arrête pas.
Je me suis retrouvée à me tartiner les cuisses à la crème pour les cheveux à la mangue et j’ai foutu de la crème minceur SUR MES CHEVEUX. 
Je m’en suis rendue compte à l’odeur.
Genre « tiens, c’est bizarre cette crème pour les cheveux n’a pas la même odeur qu’hier »
TU M’ETONNES.
Voilà, je vais peut être maigrir des cheveux, qui sait ! 

 

 

thumb_IMG_2698_1024

Sans transition, mercredi également, petit shopping Passionnatesque et Kikesque (?).
(C’est pas comme si j’avais 2800 soutien-gorges et 3450 vernis)(mais que voulez vous, devant un ensemble Passionnata à -50%, ET ROSE QUI PLUS EST, je ne me tiens pas)

 

 

thumb_IMG_2683_1024

thumb_IMG_2688_1024

thumb_IMG_2737_1024

thumb_IMG_2691_1024

Preuve en est que ça va mieux à la maison (je ne suis pas certaine du  bon français de cette phrase), j’ai eu re-envie de faire des photos. Du coup le matin, en promenant le Bouledogue, je prends mon appareil sous le coude et je mitraille. Comment joindre l’utile à l’agréable en d’autres termes.
Et j’adore ça, je crois que je pourrais prendre des photos débiles 24h/24 pendant toute la vie sans jamais me lasser.

 

thumb_IMG_2706_1024

Sinon, j’ai bien glandé au bord de la piscine aussi.
Et c’était bon.

 

thumb_IMG_2785_1024

Mais j’ai aussi couru avec ma nouvelle tenue (c’est con, mais ça motive).
En ce moment, je me lève très tôt (genre vraiment très tôt quand le soleil pointe son nez), je m’habille et hop, je file courir un peu… Les températures sont encore fraiches (un peu plus tard et ça ne serait plus possible), les rues sont vides, on entend les petits oiseaux … J’adore ce moment, le meilleur moyen pour bien commencer la journée !

Je n’étais donc que légèreté et amour pour la vie jusqu’à ce que je me rende compte qu’en courant, mon nouveau short me servait également de string. J’ai passé tout le parcours à tirer dessus comme une malade … Pour le côté détente, on repassera.

 

thumb_IMG_2636_1024

Concernant les animaux, sachez qu’ils jouent leur rôle de pot de colle à la perfection. En atteste cette photo qui montre que même lorsque je nettoie la piscine (une activité ô combien passionnante mais malheureusement indispensable), les 2 loustics passent leur temps à regarder mes moindres faits et gestes.
Ca pourrait être flippant mais en fait, c’est juste une délicieuse vague d’amour.

 

thumb_IMG_2492_1024

thumb_IMG_2500_1024

thumb_IMG_2559_1024

Et enfin, avalanche de bons petits plats de la semaine :
– Fougasse aux fanes de carottes et carottes râpées au gingembre
– Tempeh mariné à la sauce soja et poireaux à l’huile de sésame
– Reste de pâtes complètes, fèves et petits pois frais et jeunes pousses d’épinards.
DU PUR BONHEUR.

Ah tiens, ça me fait penser qu’un jour, et si toutefois ça vous intéresse, je pourrais vous faire un « point végétarisme » puisque depuis la fin du mois d’Avril, je ne mange plus de viande (viande rouge, charcuterie, poulet ou poisson)(je n’ai pas encore réussi à évincer totalement le saumon fumé mais ça va venir)

 

thumb_IMG_2921_1024

Sinon, j’ai lu « Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi. 
Je l’ai trouvé un peu mieux que le premier dont je vous parlais ici. Le contexte et les personnages changent mais il reste dans la même veine que le précédent à savoir : comment se reconstruire après avoir tout quitté. Pas mal de touches d’humour par ci par là tout au long du récit et de choses assez touchantes qui font passer du rire aux larmes (enfin, du sourire au petit pincement).
Sympa, léger mais quand même avec des réflexions sur la vieillesse qui font réfléchir sur la vie.
Par contre, je ne peux pas vous en dire plus pour ne pas vous gâcher la lecture mais je n’ai pas du tout aimé la fin… Si vous l’avez lu, dites moi ce que vous en pensez !

 

thumb_IMG_2555_1024

Je crois que c’est tout pour cette semaine… Et ah oui, récemment, il y a quelques personnes que je connais dans la vraie vie qui ont découvert mon blog.
(on remerciera bien fort Facebook de faire des suggestions de pages totalement inappropriées et parfois gênantes)
Parmi ceux là, il y a, je crois, ceux qui voient la chose avec bienveillance et qui rejoignent la communauté CET avec plaisir et puis il y a les sarcastiques et les moqueurs.

Ma première réaction, classique et immuable, a été d’avoir envie de me noyer dans ma piscine, de fermer le blog, changer de numéro et partir m’exiler au fin fond du Puy de Dôme…
Puis de ne penser qu’à ces personnes quand j’écrivais … Dans le genre « Mais que va penser machin(e) si j’écris ça ? il/elle va me prendre pour une nombriliste décérébrée à coup sur ».
Puis de me dire qu’ils allaient forcément trouver ça débile, pas drôle et ne pas comprendre le délire de raconter sa vie sur un blog …

C’est possible…

Puis après je me suis dit :

 

thumb_IMG_2661_1024

Allez une bise et bonne semaine !

Publicités