Les petits bonheurs #23

Cette semaine, je vous le dis en toute honnêteté, il faudra vous contenter d’une retrospective à la wanégaine.
Nous sommes samedi soir et je n’ai toujours pas commencé à écrire une ligne.
Un événement qui, en temps normal, aurait tendance à me stresser mais là non : je le vis bien et je suis bien détendue de la culotte.

Donc …  Ce fut une semaine pour le moins … euh … étrange / éclectique / épuisante moralement (rayez la mention inutile)

En début de semaine, je n’ai pas été très fière de moi.
Depuis que je ne travaille pas, je m’efforce de faire très attention financièrement parlant. Je ne dépense quasiment rien, sauf pour nourrir le foyer, et les petits plaisirs restent très raisonnables.

Une sorte de sobriété heureuse comme le prône si bien Pierre Rhabi.
90% du temps je le vis bien et qui plus est, j’en suis même fière.
Mais cette semaine, j’ai été rattrapée par cette fucking fièvre acheteuse. Inondée de mails de promotions, de pubs alléchantes, de jolies robes d’été sous mes yeux, j’avais envie de dépenser un max de thunes (le truc super ridicule quand tu y penses 2 secondes)

Du coup, je me suis bien lâchée et une fois que c’était fait, j’ai culpabilisé en pensant que je n’étais qu’une grosse merde (OH WAIT: ça me rappelle un sentiment bien connu de mes années d’hyperphagie).

Bref, on fera mieux la semaine prochaine hein.
En attendant, je vous raconte celle-ci !

 

 

piscine

Lundi, j’ai passé la journée au fond de la piscine dans mon petit pull marine  pour le nettoyage complet annuel. (oui les gens normaux n’ont pas à faire ça mais nous, oui)(c’est à la fois trop long et épuisant de vous expliquer pourquoi mais c’est la seule solution)
Une petite journée de bonheur à patauger dans la vase au milieu des têtards (sex appeal du jour : 0)
Je vous fais le avant-après chaque année (ce sont d’ailleurs des photos de l’année dernière) mais comme d’hab, je suis si fière de m’être levée le cul que je ne résiste pas au plaisir de vous le remontrer.

 

thumb_IMG_1993_1024

Dans ces cas là, le Bouledogue aime bien jouer les inspecteurs des travaux finis.

 

thumb_IMG_2000_1024

thumb_IMG_2117_1024
thumb_IMG_2122_1024

thumb_IMG_2093_1024

Mardi, folie d’achats compulsifs.
Ca a commencé au supermarché où j’ai acheté de la bouffe pour les 6 mois à venir (sérieusement, je crois que je ne suis pas tranquille)
Puis, il me fallait impérativement une sorbetière pour pouvoir faire glaces et sorbets maison cet été.
Puis, j’ai eu besoin d’un masque défatiguant pour les yeux et d’un vernis à ongles chez Sephora.
Puis, j’ai eu une envie irrépressible de découvrir le Rhassoul, l’eponge de Konjac et l’argile verte pour être une meuf méga bonne au visage bio. 
Puis, je suis allée à la parapharmacie et j’ai acheté 1 milliard de produits (pas bio pour un sou) dont l’huile et la crème de jour à la mangue de Klorane à l’odeur divine. 
Enfin, puisqu’on est lancés, allons y pour cette petite robe noire pas chère chez Etam (c’est pas comme si j’en avais 250 dans mon placard)

Résultat : une somme indécente claquée en l’espace de 4 heures et une vague sentiment de honte qui ne m’a pas quitté depuis.

C’est décidé, la semaine prochaine : JE NE SORS PAS DE CHEZ MOI. 

 

thumb_IMG_2022_1024

Mercredi, j’avais fait un pacte avec moi-même comme quoi à partir du 1er juin, j’allais me consacrer impérativement et quoi qu’il arrive au moins 1h par jour à l’écriture.
Pour avoir un truc qui tient la route en septembre / octobre.
Chéri me dit que c’est ridicule de m’imposer une dead-line car je vais me mettre la pression et bâcler mais je sens que j’en ai besoin pour avancer.
En même temps, les trucs imposés ne m’ont jamais vraiment réussi.
A voir…

 

 

 

thumb_IMG_2059_1024

J’ai eu beaucoup de mal à m’y mettre et puis finalement une fois lancée, je suis partie sur une grosse journée de travail. Plutôt qu’une heure prévue, j’en ai passé 6.  J’ai fini la journée dans un état de quiétude intéressant et l’envie de continuer encore. 
Et puis, j’ai eu envie de transformer mon fichier dans un format compatible avec ma Kindle pour le mettre dessus et « voir ce que ça fait ».
Et bien les amis, ça fait des petits papillons dans le ventre.

 

thumb_IMG_2047_1024

Vendredi, changement d’ambiance.
Pas facile de se concentrer sur une activité créative quand tu apprends LA mauvaise nouvelle de l’année.
(L’un des désavantages d’avoir un blog que tout son entourage lit, c’est qu’il y a des trucs que je ne peux pas raconter ici alors que j’en crève d’envie mais bon, on fera avec)
J’ai aligné 2 mots pourris puis je me suis mise à faire la cuisine. Je sens que je suis super bien partie dans mon pacte d’écriture puisque dès le 3ème jour, j’ai foiré mon engagement.
Bref … On fermera les yeux pour cette fois, je n’avais vraiment pas la tête à écrire et puis cuisiner, ça me détend et ça m’aide à réfléchir. Et surtout ça permet ensuite de boulotter un cake au citron tout léger et sans beurre –> joie.

 

thumb_IMG_2071_1024

Et puis, je suis allée courir et je me suis régalée d’un jus de tomate et yaourt aux graines de chia machin chouette (le it-aliment du bobo 2016). Et ben c’était SU-PER-BON.

 

thumb_IMG_2166_1024

Le soir, Chéri et moi étions un peu ébranlés par cette belle journée de merde.
On a passé la soirée à discuter, à tordre le problème dans tous les sens et il faut l’avouer, à enchainer les verres de vin.
OMG.
On n’avait pas bu depuis super-longtemps ce qui fait qu’à partir du 2ème, on trouvait déjà la chose plus drôle. Au 3ème, on était pliés de rire et on voyait la situation d’une manière beaucoup plus détendue  (mais on a arrêté le vin, je vous rassure).
Finalement, on n’arrivait même pas à se brosser les dents tellement on riait.
Je me suis endormie sereine (tu m’étonnes: avec 3 grammes, on s’endort toujours sereinement) en me disant que l’une des 1000 choses que j’aime chez mon homme, c’est que là où j’aurais tendance à tout dramatiser, voir en noir et déprimer pendant des jours, il réussit quoi qu’il arrive à désamorcer. Et ça, c’est juste une pépite de la vie. #minutelove

 

thumb_IMG_2129_1024

Enfin, samedi soir, j’ai étrenné ma nouvelle petite robe noire trop choupinette et mon nouveau vernis que vous avez donc aperçu plus haut.

 

thumb_IMG_1803_1024

Sinon ! Et bien j’ai fini de lire « La fille du train » de Paula Hawkins.
Je ne suis pas fana de polar dans l’absolu mais celui-ci est vraiment sympa. Bien ficelé, prenant, page-turner… Il a tout bon et j’ai passé un chouette moment !

 

thumb_IMG_1960_1024

thumb_IMG_1996_1024

Au niveau des petits plats de la semaine, rien de foufou mis à part que j’ai refait inlassablement l’invisible à la courgette et puis une petite salade improvisé : boulghour, haricots verts, tomates séchées, menthe et huile d’avocat : à lécher l’assiette. 

 

thumb_IMG_2105_1024

Voilà pour cette semaine ! 
Et chez vous, quoi de neuf ? 

Publicités