Les petits bonheurs #16

Me revoilà dans les starkings blocks des « Petits Bonheurs » en ayant repris un peu de poil de la bête !

Après avoir tergiversé dans ma tête pendant des lustres, j’en suis venue à la conclusion que oui, je me tape des délires égocentriques dans la retrospective bien que je déteste ça dans l’absolu mais c’est tout le paradoxe de tenir un blog : on aime pas parler de soi et on ne fait que ça.
Trop bizarre.

Bref, j’ai décidé d’arrêter de me poser des questions et de m’en foutre.
Me foutre des gens qui pensent que mon activité principale et favorite consiste à me regarder le nombril du matin au soir.
Me foutre des gens qui pensent que je ne fous rien de la journée, leur dire de ne pas oublier que ce que je choisis de raconter ici n’est que la partie visible de l’iceberg et uniquement ce que je veux bien montrer.
Me foutre des gens qui pensent que plutôt que d’étaler ma vie sur Internet et les réseaux sociaux, je ferais mieux de grandir et d’aller chercher un boulot.

M’en foutre et assumer.
Quel joli programme bien alléchant.

Bien entendu, pour l’instant on en est qu’à l’étape de la décision, pas encore l’application et de la mise en marche effective. Mais tout de même, c’est une grande étape sur le chemin de la maturité.
J’ai bien envie de dire : à mon âge, il serait temps.

DONC !

C’est rigolo car je ne pensais pas avoir fait tant de choses que ça cette semaine et puis finalement, quand je regarde les photos, je suis surprise de voir tout ce qu’il s’est passé depuis dimanche dernier.

Allez je vous raconte !

 

thumb_IMG_9761_1024

Dimanche, je me suis levée tôt et j’ai préparé une brioche pour le petit déjeuner / déjeuner. C’était bon, c’était doux, c’était un bon début de journée.

 

thumb_IMG_9782_1024

Ensuite, comme il faisait super beau et chaud, je me suis dit qu’il était temps de virer de mon armoire les gros pulls d’hiver que je n’ai pas mis de toute la saison (les hyper-moches que je garde au cas où)(au cas où quoi ? personne ne sait) et sortir mes affaires d’été.
N’allez pas croire que j’ai fait du tri en vue de jeter ou donner.
Non, non, ce serait trop beau … J’ai juste fait un échange de place. Faut pas pousser.
Par contre, je me suis fait la réflexion (ô combien sensée) qu’il ne sera pas nécessaire de faire du shopping.

 

thumb_IMG_9776_1024

Ensuite, épuisée par cet effort surhumain, j’ai fini au bord de la piscine (qui actuellement ressemble plutôt à un immense bassin à têtards plutôt qu’à une piscine) avachie sur mon transat à lire pendant 2h.
J’avais volontairement laissé mon téléphone dans la maison pour ne pas être tentée de passer mon temps sur Instagram et être bel et bien dans l’instant. Lire, sentir la chaleur du soleil sur mon visage, le vent dans mes cheveux, les bruits de la nature et accessoirement des voisins
Et vous savez quoi ? J’ai survécu. Et même mieux : j’ai apprécié.

 

thumb_IMG_9785_1024

Lundi, direction La Ciotat pour un déjeuner « je me casse le bide » chez ma mère.
Jamais mangé autant de poissons de toute ma vie. Mais c’était bigrement bon.
Ca et puis le soleil (y’avait du vent hein, d’où mes cheveux de folle), le Bouledogue, Chéri, la famille, la bouffe, l’amour = la vie quoi.

 

thumb_IMG_9797_1024

thumb_IMG_9737_1024

Mardi, Le Bouledogue et La Chatte prennent la pose…

 

 

thumb_IMG_9842_1024

thumb_IMG_9742_1024

Pendant que je m’extasie sur la nature. Non mais est ce que vous avez bien conscience que ces petites fleurs blanches vont, dans quelques temps, donner des poires.
DES POIRES !
C’est pas de la folie ça ?! (cherchez pas, en général, je suis capable de m’extasier bien 10 minutes devant un arbre)

 

thumb_IMG_9863_1024

Mercredi, dévalisage des produits « Végétal Gourmand » à mon magasin bio que j’aimerais vraiment d’un amour inconditionnel si tout n’était pas si cher…

 

thumb_IMG_9864_1024

Et gros pipi dans ma culotte car j’ai trouvé pour la première fois du chou kale (= le it-chou)(il parait qu’il est riche en lutéine et en zéaxanthine, et je sais pas vous mais personnellement, la zéaxanthine, ça me fait kiffer)

 

 

thumb_IMG_9855_1024

Ensuite, un petit tour en cuisine en prévision de la soirée …

 

apero

Et apéro entre copines le soir.
En voyant cette photo, me revient en mémoire ma copine qui disait « Ca se voit qu’on a vieilli quand même. Avant on mangeait des chips et des cacahuètes et maintenant, on ne fait que des trucs sains ».
Pas faux.
Mais si c’est ça vieillir, j’aime !

 

thumb_IMG_9866_1024

Jeudi, continuons sur la lancée healthy avec cette assiette bobohisante : cake vegan et chips de chou kale. #croustimioum

 

thumb_IMG_9957_1024

Vendredi, TRUC DE FOU : premier coup de soleil de l’année.
J’étais au téléphone sur la terrasse, en débardeur, il faisait chaud. Et le soir, BIM, paie ton coup de soleil.
Je crois que, quelque part, ça m’a rendue très très heureuse (par contre, mes tâches brunes qui reviennent sur le visage : beaucoup moins)

 

thumb_IMG_9910_1024  thumb_IMG_9915_1024 thumb_IMG_9926_1024

thumb_IMG_9927_1024

thumb_IMG_9929_1024

Samedi, super grande ballade dans les collines. Il faisait super beau, super chaud, il y avait un mistral de fou mais c’était bon. On est rentrés fourbus … plein de cette fatigue agréable qui te fait languir de te vautrer dans ton lit…

 

thumb_IMG_9914_1024

(coucou les chemtrails!)

thumb_IMG_9952_1024

thumb_IMG_9956_1024 2

#passionnoiretblanc

 

thumb_IMG_9959_1024

Mais avant EVIDEMMENT, il a fallu reprendre des forces. Et puis c’était The Voice avec l’Ado.
Un Ado ma foi plutôt en forme en ce moment :  un coup il reste des plombes à discuter avec nous, un coup il nous déteste et ne nous adresse pas la parole, mais un Ado qui reste un gros bébé capable d’appeler son père au téléphone, paniqué, parce qu’il y a une araignée dans sa chambre et qu’il a trop peur pour la déloger lui même. (Et ça envisage sérieusement de vivre seul dans un an et demi #lol)

 

 

thumb_IMG_9888_1024

Sinon, sans transition après la pizza : j’ai grossi.
Une information qui, je m’en doute, n’étonnera personne car je sais que vous êtes nombreux à penser que je m’empiffre du matin au soir et que j’englouti des quantités astronomiques de bouffe.
La vérité c’est que je n’ai mangé ni plus ni moins que d’habitude et pourtant, l’aiguille de la balance n’en fini plus de monter et mes jeans rétrécissent à vue d’oeil.
A l’heure où je vous parle, ce sont 3 kilos qui ont élu domicile dans mes fesses.
Alors ok 3 kilos, ce n’est pas grand chose dans l’absolu, mais ces 3 kilos là, je vous jure, en paraissent 10 et se sont transformés directement en cellulite. Et en triple menton (j’avais déjà un double).
Bref, j’ai juste envie de mourir quand je dois m’habiller et/ou que je me vois en photo… J’ai donc décidé d’essayer d’y remédier en chaussant mes baskets (ou comment avoir la sensation horrible d’être un flan qui court) et en achetant des crèmes miracles qui ne vont alléger certainement que mon compte en banque déjà bien dégarni. #lespoirfaitvivre

 

thumb_IMG_9899_1024

Ah oui et bien entendu, pour parfaire le processus de ma bonification, j’entame aussi un mini-régime… que j’ai commencé en faisant des mille-feuilles aux framboises. La logique incarnée.

 

thumb_IMG_9885_1024

Sinon, j’ai lu « Carnet de Santé foireuse » de Polza, une bande-dessinée sur la maladie de Crohn, très bien faite et intéressante mais qui fait quand même flipper sa race si on est de près ou de loin concernés par cette maladie.

 

thumb_IMG_9909_1024

Et pour finir, un petit papillon s’est posé sur ma fenêtre, ce qui, j’imagine, ne peut être qu’un bon présage (on évitera de commenter l’état de dégeulasserie de mes vitres, merci bien)

Et chez vous, quoi de beau cette semaine ? 

Publicités