Les petits bonheurs #14

thumb_IMG_9355_1024

Sans trop réussir à expliquer pourquoi, ce fut une semaine avec une humeur en dents de scie où j’ai alterné journées radieuses et journées moroses.

Un peu comme la météo qui pouvait passer du printemps à l’automne d’un jour à l’autre.

Peut être parce que je sentais que la vie allait bientôt nous rappeler qu’elle avait une fin, et que même si dans ce cas là, cette fin était prévisible et dans l’ordre des choses, elle n’en reste pas moins quelque chose de douloureux pour ceux qui restent.

Je vous en parlerai certainement plus tard, comme une envie et un besoin de poser des mots sur tout ça mais je n’ai pas envie de le faire dans la rétrospective et de vous livrer ça comme un fait divers au milieu de toutes ces lignes de futilité.

Et puis, la rétrospective, c’est fait pour décompresser et rigoler avant tout, donc pour l’heure concentrons nous sur les petits bonheurs de la semaine …

 

 

thumb_IMG_8813_1024

thumb_IMG_8850_1024

Dimanche, c’était Pâques.
Ce n’était pas prévu mais on a organisé un petit repas avec ma tante et les garçons qui sont venus pour l’occasion.
J’avais pensé mettre de côté mes habitudes quasi-végétariennes pour faire plaisir aux mecs et prendre le traditionnel agneau pascal quand Chéri, la mort dans l’âme, m’a avoué que ça le dérangeait d’en acheter et d’en manger.

« Oh non, on va pas acheter de la viande … Quand même, ces pauvres bêtes… »
(Et c’était avant le scandale de l’abattoir du Pays Basque)
J’étais à ça de lui rouler le plus gros patin de sa vie tellement j’étais émue.
Du coup, rien de bien folichon, un petit repas très simple mais tout de même, je ne pouvais pas ne pas faire un entremet au chocolat pour conclure le repas.

 

 

 

thumb_IMG_8958_1024

Mardi, signe indéniable de l’arrivée du printemps : ça y est, les tortues sont sorties de leur hibernation !
Ce qui étonne toujours les animaux comme s’ils les voyaient pour la première fois.

 

thumb_IMG_8977_1024

J’ai comme l’impression qu’il y a un complot ici.

 

 

thumb_IMG_8999_1024

Mercredi, c’était déjeuner en ville avec les copines de mon ancien travail.
Ou comment arriver, être accueillie par des petits cris de joie, se serrer fort, se dire qu’on se manque, papoter pendant 1h comme si on s’était quittées hier, rire aux éclats, oublier d’aller manger, se dire que l’heure tourne et que quand même, on a SUPER FAIM, faire les connes, critiquer les gens du travail qu’on aime pas, se moquer d’eux en les imitant, parler du travail mais pas que, rire encore et puis devoir partir, le coeur serré, et se promettre de se revoir très vite.

 

9da6bad6411c9dfe88be2155d9445fc9

Comme on était toutes fauchées, on a mangé dans un petit boui-boui sur le boulevard d’Athènes (pour les non-marseillais = Beyrouth) et j’ai choisi le sandwich le plus gras du monde.
Imagine : du pain nordique, du saumon, de l’avocat, et DEUX TONNES DE MAYONNAISE.
C’est comme si le mec avait choisi les aliments les plus gras qui existe sur terre et les avaient réunis dans un sandwich. (encore un peu et il y avait carrément du foie gras)
J’imaginais les mecs « en cuisine » (je mets des guillemets parce qu’à mon avis les mecs ils avaient tout sauf une cuisine)
« Non mais mec, t’en fais pas un peu trop, je sais pas moi, mets de la salade, des tomates, du concombre, des trucs fresh quoi »
« Non non pas du tout, attends je rajoute un peu de mayo, il faut que les clients en aient pour leur argent »
RIP mon foie.

 

thumb_P1140001_1024

Du coup, mon taux de cholestérol n’ayant jamais été aussi haut, je me suis dit qu’une petite promenade digestive dans la ville serait la bienvenue.
Je n’avais pas pensé que ce serait aussi le meilleur moyen de me coller tout un tas de particules fines direct dans les bronches.
RIP mes poumons.

 

thumb_IMG_9024_1024

Un citrate de bétaine plus tard, j’ai fait un palak Paneer pour le soir.
Non mais je veux dire : j’ai fait du fromage quoi.
Hallucination la plus totale.
J’en parlerai peut être sur le blog cuisine mais pour ceux que ça intéresse, j’ai simplement suivi cette recette.

 

 

thumb_IMG_9071_1024

Jeudi, il faisait super moche. J’étais seule. J’ai fait une mini-déprime.
C’était un de ces jours où je me déteste : j’ai essayé d’écrire, je me suis trouvée nulle. J’ai essayé d’écrire pour le blog pour dire que j’étais déprimée, je me suis trouvée nulle aussi.
Et puis, je me suis trouvée grosse, moche, molle.
Et conne aussi (j’avais mes règles)

 

thumb_IMG_9058_1024

Et puis, Chéri est rentré du boulot, il m’a engueulée parce que le mécanisme du portail automatique s’est cassé et genre c’était ma faute parce que je l’avais pas refermé comme il fallait (really?).
Alors qu’il essayait de rentrer, il m’a appelé au téléphone pour que je sorte sous la pluie et que je vienne constater les dégâts que j’avais soit disant provoqués.
On s’est gueulés dessus comme des chiffonniers, je l’ai  laissé seul à se dépatouiller avec le portail, et puis il est rentré, on s’est serrés et on s’est dit à quel point on était insupportables mais qu’on s’aimait fort.
Et puis, on a mangé une pizza.
Et puis, ça allait mieux.

 

 

944894_800099186761577_891161236879619100_n

Vendredi, re-journée moche, re-journée seule, re-journée-déprime. Cette fois, j’ai pris le taureau par les cornes : j’ai enfilé mes baskets et je suis allée courir.
Pas longtemps parce que je n’ai pas couru depuis des lustres et j’avais peur d’avoir encore super mal à la hanche.
De retour, j’ai fait une petite séance de Yoga, chose que je n’avais pas fait depuis bien trop longtemps.
Finalement, ça m’a bien aidé à évacuer mes idées noires et mon sentiment récurent d’inutilité (le pouvoir des endorphines)

 

thumb_IMG_9388_1024

Puis, je me suis dit que j’allais me faire une couleur.
J’avais deux boites qui trainaient dans ma salle de bain depuis des mois et comme j’étais encore un peu déprimée, je me suis dit que c’était le moment idéal pour l’utiliser (la pire idée du monde : il ne faut JAMAIS toucher ses cheveux en cas de déprime)
Comme à chaque fois que j’ai une truc sur la tête, je me liquéfie de trouille, à la fois pour le résultat final et parce que je suis toujours persuadée que ma peau, mes oreilles et mon front vont restés colorés en marron à tout jamais.

 

thumb_IMG_9391_1024

Une blogueuse digne de ce nom vous aurait fait un avant / après pour que vous puissiez vous rendre compte du résultat et pousser des « Whaouuuu » devant ma nouvelle chevelure de rêve mais bien entendu, j’ai oublié. Sachez tout de même que c’est un peu plus foncé et beaucoup plus « reflets auburn » qu’à l’origine. Et j’aime bien.

 

 

thumb_IMG_8903_1024

Sinon, je ne sais pas ce qu’il m’avait pris ce jour là mais, il y a environ 3 ans, j’ai acheté des collants mauves.
Sur les autres, j’avais trouvé ça joli, un petit côté fun et original, mais sur moi, j’ai toujours eu l’impression d’être un lutin échappé d’une foret enchantée.
Mais comme ça me faisait chier qu’ils trainent dans le tiroir, j’ai essayé à nouveau : Chéri s’est foutu de ma gueule et le Bouledogue me regardait bizarre. Je crois que je ne réitérerai plus jamais l’expérience.

 

thumb_IMG_9075_1024

Samedi, journée du pure folie : debout à 6h AU TAQUET. Ballade avec le Bouledogue, matinée courses (la meuf qui a toute la semaine pour aller faire les courses mais qui, comme les personnes âgées, choisit le moment où il y a le plus de monde : je SUIS la logique incarnée), puis cuisine avec le fils ainé de Chéri à qui j’avais promis de l’aider à faire des pains à hamburgers pour une soirée avec sa copine (qu’est ce qu’on ferait pas pour péchô à cet âge là), puis visite super fun-fun à la maison de retraite, puis courses à Ikea (note de moi-même à moi-même pour plus tard … Ikea le samedi : PLUS JAMAIS), puis cuisine pour le lendemain où un petit repas de famille s’est à nouveau organisé…

 

thumb_IMG_9407_1024

Puis hamburger au pain noir pétri avec amour de mes petites mains, puis The Voice, puis écroulement comme une merde dans mon lit.

 

thumb_IMG_9409_1024

Je vous disais la semaine dernière que j’avais du mal à lire.
Du coup, j’ai choisi un livre facile et qui se lit bien : « Ne lâche pas ma main » de Michel Bussi.
Un polar efficace, prenant (je n’aime pas particulièrement les polars donc si je vous le dis, c’est que c’est vraiment pas mal), page-tuner, surprenant …

 

thumb_IMG_9069_1024

Ah oui trop drôle ! Comme j’ai une peau absolument dégueulasse en ce moment (ou comment l’impression de revenir en 1998 quand tu as tes règles), je me suis fait un masque trop bizarre à base de farine de pois chiche et de curcuma.
Ca fait un drôle d’effet quand tu t’appliques ça sur le visage, mais ma foi, j’avais la peau toute douce après coup. Du coup, j’ai commencé à me passionner pour les cosmétiques naturels et remèdes de grands-mères. J’ai passé des heures à regarder des recettes de trucs à m’étaler sur la tronche. Une passion dévorante qui risque de partir aussi vite qu’elle est venue. Mais quand même.

 

thumb_IMG_8859_1024

Enfin, je ne peux pas vous laisser sans cette image trop choupinette de mes 3 amours …

 

Et chez vous, elle était comment cette semaine ? 

 

Publicités