Les petits bonheurs #13

thumb_IMG_8778_1024

Bon, vu l’actualité effarante de cette semaine, difficile de commencer par des futilités… Je suis un peu dans le même embarras qu’en Novembre dernier, quand la barbarie avait déjà frappé, gênée d’écrire une retrospective débile et de vous la proposer alors que tant de gens sont meurtris dans leur âme, leur chair, leur patrie.

Et puis j’essaie tant bien que mal de vous raconter ce qu’il s’est passé pour moi cette semaine d’une manière marrante mais en me relisant, je trouve ça nul à chier (alors que d’habitude, je ris en lisant mes propres rétrospectives : paie ton égo surdimensionné)

Du coup, ne m’en voulez pas, JE SAIS que sur ce coup mon humour tombe à plat, et/ou que je ne devrais peut être pas en faire, enfin je n’en sais rien.

BREF. On fera mieux la semaine prochaine hein et en attendant, je vais donc égrainer les jours un par un comme d’habitude et me laisser porter par le flow…

 

 

thumb_IMG_7944_1024

Dimanche dernier, je vous avais laissé au bord de la dépression car ce jour sonnait le début (enfin le re-début si vous suivez bien) de mon régime sans résidu.
Tel un sportif de haut niveau qui s’apprête à faire un marathon, j’ai ressorti mon combo pâtes /riz. Avouez que ça donne envie.

 

thumb_IMG_8412_1024

thumb_IMG_8414_1024

thumb_IMG_8417_1024

thumb_IMG_8594_1024

thumb_IMG_8629_1024

Lundi, il a fait su-per-beau et du coup, j’ai pris UNE TONNE de photos de la nature qui s’éveille peu à peu. Je sais que mes photos n’ont rien d’exceptionnelles, que n’importe qui, avec le même appareil, pourrait en faire de même mais cela dit,  je crois que mettre mon oeil dans le viseur et appuyer sur le déclencheur me rend tout bêtement profondément heureuse.

 

 

thumb_image-1_1024

Ensuite, en allant faire quelques courses, j’en ai profité pour m’arrêter chez Etam. C’est là que j’ai compris que le manque de sucre et de gras commençait sérieusement à m’attaquer le cerveau.
J’étais à deux doigts d’acheter un short. Enfin une jupe-short. Ou un short-jupe je sais pas trop. (je crois que quand j’étais petite, ça s’appelait des jupes-culottes).
En velours.
Rose.
#apportezmoidusucretoutdesuite

 
thumb_IMG_7970_1024

Mais ce n’est pas la seule bizarrerie que j’ai pu observer sur ma personne.
Le soir, j’étais a deux doigts de manger ma main et j’en suis venue à trouver que la gamelle du chien avait l’air vachement appétissante. Non mais regardez moi toutes ces croquettes et cette pâtée ! #mioum

 

thumb_IMG_8422_1024

Du coup, déjà lassée de faire la ploum entre le riz et les pâtes, petit délire fou-fou : J’ai mangé … des pâtes au riz.
On aurait dit Noel.

 

thumb_IMG_8438_1024

Mardi, jour à marquer comme étant le plus glamour de tous les temps : jour du Picoprep.
Si vous n’avez jamais passé de coloscopie, vous ne savez pas ce qu’est le Picoprep et je me vois dans l’obligation de vous en informer.
Hum … Comment vous dire ?
Et bien, c’est quelque chose qui va faire que l’expression « ne rien avoir dans le ventre » n’a jamais aussi bien porté son nom.
Pour donner un côté positif à cette chose infâme, on peut voir ça comme une vidange interne complète  Un reboot du système digestif quoi.

En gros, tu prends un sachet au gout de Fanta mais chaud et tu bois 2 litres d’eau.
4h après, tu reprends un petit sachet pour la route et encore 1 litre d’eau.
Dès que j’ai avalé ce truc, je pensais que ça allait faire effet tout de suite mais en fait non. J’ai attendu, attendu, attendu…
DES HEURES.

 

 

thumb_IMG_8441_1024

Au bout de ma vie, j’avais installé mon QG dans la salle de bain tout en prévenant bien les garçons que le premier qui s’approcherait à moins de 3 mètres se ferait dégommer illico presto.
Pas fous, aucun n’a osé s’aventurer à l’étage (c’est l’Ado qui était bien content d’avoir une bonne excuse pour zapper de se laver les dents).

C’est dans ces cas comme celui là que tu dis dis qu’avoir un morceau de canapé dans sa salle de bain (tiens encore une autre bizarrerie dans ma maison) c’est juste l’idée la plus géniale qui soit.

Bref, je ne savais plus quoi faire pour m’occuper avec mes litres de flotte dans le bide.
Je me suis fait un masque, j’ai glandé sur Facebook, j’ai lu, j’ai textoté, je me suis même épilée en me disant que si jamais je ne me réveillais pas de l’anesthésie, au moins je mourais la peau lisse … (je vous jure que je fais pourtant beaucoup d’effort sur mes pensées morbides)

BREF. J’ai tellement attendu que j’en suis venue à croire que j’étais la seule personne au monde sur qui la préparation ne fonctionnerait pas.
Et puis finalement au moment où tu n’y crois plus, ça marche.
#mavieestglamour

 

 

photo

Mercredi, point d’orgue de cette semaine : jour de la coloscopie.
J’etais contente car plutôt que la traditionnelle blouse bleue toute moche (et transparente qui laisse voir tes nichons au monde entier), j’en avais une en tissu épais, cintrée à la taille et …  AVEC DES COQUILLAGES DESSUS.
C’était super sea, sex and sun, et j’avais une classe internationale.

J’ai essayé de lutter de toutes mes forces pour ne pas m’endormir (je sais pas vous mais à chaque fois que je dois avoir une anesthésie, je fais toujours ça) (on s’amuse comme on peut hein) mais je me suis réveillée 45 minutes plus tard, dans le cosmos le plus complet.
Ca bipait de tous les cotés car j’avais une tension de 7 et ça ne voulait pas remonter. J’étais un peu la meuf la plus molle de l’univers : tout le monde entrait et sortait de cette salle de réveil sauf moi, j’ai bien cru que j’allais rester là pour toujours.

Finalement, ils ont consentis à me laisser regagner mon box et j’ai littéralement démonté le plateau dégeulasse du petit dej. Croyez moi qu’après quasiment 24h sans manger, j’ai pas fait la fine bouche et j’avais l’impression d’être dans un resto 3 étoiles.

J’avais encore des miettes partout sur ma chemise à coquillages et de la confiture de pêche plein les doigts quand le médecin est venu me donner les résultats de mon exploration interne.

Il m’a donné un dossier plein de photos (j’avoue que j’ai trouvé mon côlon assez joli vu du dedans), il m’explique tout ce qu’il a fait, puis me dit « là j’ai voulu faire une photo de vos fesses mais ça ne rend pas très bien ». Mais LOL. Je savais que ce mec était fou.

Bref, vu ma tension de mollusque, je n’avais toujours pas le droit de me lever mais dans un acte de rébellion immense, je l’ai fait quand même pour aller jusqu’aux coffres récupérer mon téléphone.

J’ai envoyé un sms à Chéri qui attendait à la maison : « Viens viiiiiiiiiiite ! »
10 minutes après, j’ai entendu sa grosse voix dans les couloirs, ça a fait boum-boum dans mon coeur et j’ai vu sa tête de chou apparaitre derrière le rideau.

3 minutes après, il avait foutu le bordel dans le service, demandé à signer tout de suite le registre de sortie, alerté les infirmières pour qu’on m’enlève la perf, j’étais habillée, émiettée, et on était dehors.

 

thumb_IMG_8379_1024

De retour à la maison, il s’est passé un truc assez affreux que j’avais eu tendance à oublier lors de mes précédentes coloscopies : pour tendre les parois du colon et mieux observer ce qu’il se passe inside,  ils insufflent de l’air dans le bide.
Pas juste un peu… Non, non : 3 TONNES d’air.
Sauf que l’air, ben soit on le garde à l’intérieur et on se tord de douleur, soit il faut le laisser sortir … si vous voyez ce que je veux dire.
C’te blague.

Et puis, Chéri ne me lâche pas d’une semelle et moi je voudrais bien être tranquille sur ce coup.
Ok, on est proches et on partage tout mais ça NON, c’est NO WAY.
C’est d’ailleurs un accord tacite, une règle non-dite qui court depuis 4 ans : PAS DE CA ENTRE NOUS.

« Euh Chéri ? Tu veux pas aller dans ton atelier jusqu’à nouvel ordre ? Je dois expulser mon air »

Vu sa tronche, je ne suis pas sûre que dans un futur proche, il me regarde à nouveau comme une personne sexuellement attirante.

 

 

thumb_IMG_8642_1024

Jeudi ! Je me faisais une joie d’être toute seule à la maison, je m’imaginais déjà chanter à tue-tête sur les standards des années 90 et puis bim, c’était la grève et l’Ado n’est pas allé au lycée.
#fail
Du coup, ce fut une journée cuisine.
Après 3 jours à ne rien pouvoir cuisiner, laissez moi vous dire que je m’en suis donnée à coeur joie au niveau brocolis, poireaux et compagnie.

 

thumb_IMG_8751_1024

Et parce qu’une journée cuisine ne serait pas une vraie journée cuisine sans ratés : please welcome les muffins qui devaient avoir une forme de coeur en chocolat au milieu mais qui finalement ont une forme indéterminée.

 

 

 

thumb_IMG_8654_1024

Vendredi, ou comment faire croire au monde que tu vis une vie de rêve. Genre il fait tellement beau que je déjeune sur ma terrasse avec mes lunettes de soleil. Ouais sauf que le temps de prendre la photo et de la poster sur Instagram, le soleil avait disparu et il n’est plus jamais revenu : j’ai mangé seule, debout devant l’évier. #glam

 

photo2

Ensuite, je me suis amusée avec mon appareil et je crois que j’aime bien cette photo toute douce.

 

thumb_IMG_8836_1024

Samedi, y’avait une  fête de la Nature au Parc où je promène Le Bouledogue.
A la mairie, ils sont trop drôles : ils autorisent la construction de milliards d’immeubles dans le quartier puis après ils organisent une grande fête de la nature.
#lol
Perso, le monde, la foule, l’agitation, les gens : ça me file des boutons. Alors quand je me suis retrouvée au milieu de cette marée humaine, je n’avais qu’une envie : fuir.
Mais c’était sans compter sur mon chien, beaucoup plus sociable que moi et que cette petite sauterie amusait beaucoup puisqu’il faisait la fête à chaque personne que l’on croisait.
#encoreunfail

 

thumb_IMG_8398_1024

thumb_IMG_8619_1024

Comme toujours, l’heure est venue de faire un « Point Animaux ». Bien sur, je ne suis pas objective mais je trouve qu’ils sont carrément canons quand même, mes animaux.

 

 

DSCN8236_1024

DSCN8239_1024

Sinon, attention ALERTE CHOUPITUDE MAXIMALE : les écureuils sont revenus ❤
J’essaierai de vous les prendre un peu mieux la prochaine fois (coucou les photos dégueulasses) mais le temps que j’aille chercher mon vrai appareil, ils avaient déguerpis.
Mais GNIIIIIII quand même hein.

 

 

thumb_IMG_8605_1024

Par contre, ces … trucs … vides ne me plaisent guère.

 

thumb_IMG_8845_1024

Niveau culture, sachez que mon cerveau est aux abonnés absents.
J’ai bien tenté de lire mais je n’arrive pas à me concentrer plus de 3 lignes, si bien que je me contente de feuilleter des magazines débiles. Coucou le QI d’huitre.
Par contre, j’ai regardé un film adapté du roman « Room » dont je vous avais parlé ici.
C’est assez fidèle au livre, on y retrouve les mêmes émotions même si forcément un peu plus bâclées que dans le livre mais j’ai aimé. Attention, c’est dur et triste hein.

 

thumb_IMG_8813_1024

Enfin samedi, en prévision d’un petit repas de Pâques qui se décide à la dernière minute, j’ai fait une petite improvisation chocolatée. Visuellement, il y a pas mal de défaut mais pour une première avec le glaçage miroir, on s’en contentera hein.

Voilà pour cette semaine !
Et chez vous, quoi de neuf ?

Publicités