Les petits bonheurs #12

Je sens que vous trépignez d’impatience de savoir comment s’est passé l’exploration de mon côlon.
(ben quoi ? Vous voulez des moments de vie, vous allez en avoir)

Et bien, pour ceux qui ne sont pas sur les réseaux sociaux, sachez que finalement, après 2 jours de régime sans résidu, à ne manger que des pâtes, du riz et littéralement au bord du suicide, j’ai appris que l’examen était reporté à la semaine prochaine.

Ahah la bonne blague du jour.
Vous imaginez bien à quel point je n’étais qu’amour pour la vie.

Me voilà donc repartie en cette belle matinée pour un nouveau régime sans résidu mais maintenant que j’ai eu ce petit entraînement, je sais que j’ai un mental en acier.
Enfin … Disons plutôt en une matière quelque part entre la patafix et l’acier.
Mais je vais le faire !

En revanche, je ne donne pas longtemps à mon couple avant d’exploser.

Tout ça à cause de mon Cher Et Tendre (tiens c’est marrant, ce sont les mêmes initiales que Chroniques Et Tribulations, c’est juste FOU).
Car après avoir affirmé qu’il me soutenait à la vie à la mort et que, par amour, il mangerait exactement comme moi pendant ces 3 jours, il s’est fait des putains d’assiettes de dingue avec des légumes, s’est englouti des fruits, des cochonneries, des biscuits, j’en passe et des meilleurs.

SOUS MON NEZ.
Sans même avoir la décence de se cacher.

Et quand, à 18h, je me plaignais d’avoir faim, il me disait « Je ne comprends pas, pourtant on mange la même chose »
Oui en effet :
Moi : riz blanc
Lui : riz blanc + ratatouille + pain + fromage qui pue + salade + orange + biscuits + chocolat
TOUT A FAIT PAREIL.

Bref, je pense que si nous étions mariés, nous serions au bord du divorce.
Une grande chance que nous ne soyons pas passés devant Monsieur Le Maire.

Sinon …

 

thumb_IMG_7975_1024

Lundi, au bout de ma vie, je fais tomber tous mes spaghettis par terre (j’étais faible et anémiée).
Ces cons se sont dispersés aux 4 coins de la cuisine, se glissant dans les recoins les plus inimaginables.

Par exemple, je ne savais pas qu’il y avait un espace entre le sol et le meuble où on range les assiettes. Le spaghetti lui, l’a su, s’est glissé directement dedans et bien malin celui qui arrivera à l’en déloger sans démonter toute la cuisine …
Nous avons donc désormais un spaghetti coincé sous un meuble, qui sort un peu mais pas trop, suffisamment pour qu’on le remarque, pas assez pour pouvoir le tirer.

Ce qui, j’ai bien envie de vous dire, n’est qu’une chose de plus dans la longue liste des bizarreries de notre maison.

Tiens, aucun rapport mais ça me fait penser qu’à un moment, nous n’avions pas de lampe de chevet dans la chambre, si bien que comme aucun de nous deux n’avait envie de se lever pour éteindre, on avait mis un manche à balai sous le lit et on essayait de taper sur l’interrupteur pour éteindre, un peu comme avec un gogo gadget au bras. (triste mais vrai)

Revenons en aux spaghettis (il faut m’arrêter quand j’ai tendance à partir dans tout et n’importe quoi)
Tous les spaghettis sont donc répandus à terre.
A ce stade, 2 choix : pleurer ou appeler son mec pour faire une partie de Mikado géante.
Trop rigolo la partie à 4 pattes dans la cuisine !
(j’ai parfaitement conscience que hors-contexte, cette phrase est terriblement bizarre).

 

thumb_IMG_8007_1024

Mardi, superbe journée de ciel bleu. On se serait cru au printemps et hop devinez qui, tel un bourgeon sur un cerisier, a refait son apparition…
Mon amoureux du parc ! 
J’étais bien partie pour lui dire bonjour de loin, genre petit-signe-de-la-main-je-reste-cordiale-mais-distante, mais c’était sans compter sur son amour inégalable qui fait qu’il a trottiné nonchalemment jusqu’à moi pour m’offrir sa traditionnelle fleur.

Puis, alors que j’essayais d’écourter cet échange par tous les moyens, nous avons eu une conversation totalement surréaliste à propos de … mes cheveux.
Paie ta technique de drague.

Il m’a demandé si j’avais fait quelque chose (à mes cheveux donc)
J’ai dit « non non rien du tout »
Lui : « si si, ils sont différents »
Moi : « Mais si je te dis que j’ai rien fait » « Non non, c’est peut être parce qu’ils ne sont pas coiffés ahah » (je suis la personnification de l’humour)
Lui : « J’en suis sur, ils sont plus clairs »
Moi : « Bon ok si tu veux, tu me fais un peu flipper là » « Euh ben peut être, je ne sais pas … Allez, bon ciel bleu! »

BON CIEL BLEU.
😒

A ma décharge, c’est parce que juste avant l’épisode sur mes cheveux, il m’avait dit qu’il adorait prendre un moment pour profiter du ciel bleu après son jogging (le mec, c’est trop un romantique)

Quoi qu’il en soit, a-t-on déjà vu phrase plus nulle que « Bon ciel bleu » ?

Je sais pas moi : « Bonne journée », et même allez, « bon sport » ça passe encore, mais « Bon ciel bleu » : WTF?

On ne devrait pas me permettre de parler aux gens.

 

thumb_IMG_8041_1024

Mercredi, évènement SUPER FREAKY chez moi.
Je vais prendre ma douche. Chéri reste dans la cuisine à geeker comme un ado sur son Ipad.
Quand je reviens, je retrouve le meuble de la salle à manger comme ci-dessus alors que, j’en suis sure et certaine, toutes les portes étaient fermées lorsque je suis montée.
Chéri me soutient que ce n’est pas lui qui a ouvert (et je le crois car pour l’arracher de son ipad, il faut se lever de bonne heure)…
La voix tremblotante, je demande à haute-voix : « MAIS ALORS QUI ?! »
Il y a eu comme un petit flottement de quelques secondes car évidemment, ni lui ni moi n’avions envie de savoir.
Coucou, on vit dans le film 6ème sens.

 

thumb_IMG_8113_1024

Pour se remettre de ces émotions, rien de tel qu’un bon burger, j’ai nommé le BLACK BURGER DE LA MUERTE. Du pain de la boulangerie Maison Saint Honoré, des aubergines grillées et des dégoulinures de gorgonzola.
Adios.

 

A propos de cuisine, j’ai reçu un mail avec une proposition plutôt super chouette d’un magazine cuisine plutôt super connu.
Après la proposition de dingo, le mail finissait par « Qu’en pensez vous? »
Ah ah, qu’est ce que j’en pense ?
J’en pense que je suis en train de faire une danse de la joie dans ma cuisine, ouais.

Bref, je vous en reparlerai en temps et en heure (je sais, c’est pas sympa) mais du coup, j’ai passé plusieurs heures à bricoler aux fourneaux pour essayer de concocter un menu apéro / entrée / plat / dessert, ce que je suis dans l’incapacité totale de faire d’une manière sereine.

 

 

thumb_IMG_8050_1024

thumb_IMG_8051_1024

Ensuite, craquage de culotte chez Cultura au rayon cuisine et autres conneries. En même temps, comment résister à ces petites caissettes liberty ? Non mais franchement.

 

thumb_IMG_8361_1024

Vendredi, retour des garçons à la maison. J’avais fait une quiche en planquant les courgettes bien au fond pour que l’ado les mange sans s’apercevoir qu’il y avait des légumes (#teambellemeresournoise).
Dans une volonté d’affirmation de soi, ces connes sont remontées à la surface comme pour dire « coucou on est là et on EXISTE ». Pffff, si maintenant même les courgettes veulent s’émanciper : où va le monde, je vous le demande.

 

thumb_IMG_7948_1024

thumb_IMG_7965_1024

C’est le moment de faire un point Animaux : Entre un Bouledogue qui ne lâche plus son doudou d’une semelle et une Chatte qui nous observe les pattes croisées, nous voilà bien.

 

 

thumb_IMG_8292_1024

thumb_IMG_8342_1024

Samedi ou comment perdre du temps en faisant mumuse avec son appareil photo alors qu’on a 100 000 trucs à faire (coucou, je suis blanche comme un Q).

 

thumb_IMG_8015_1024

thumb_IMG_8003_1024

Dans le jardin, ça bourgeonne et ça fleurit !

 

thumb_IMG_8371_1024

Et puis, vu le beau temps de malade que nous avons eu samedi, j’ai décidé que le printemps était là avec un jour d’avance.Et qui dit printemps dit adieu grosses bottines motardes que je n’ai pas quitté de tout l’hiver et bienvenue petites ballerines à fleurs printanières ! OH WOUIIII.

 

thumb_IMG_8391_1024

thumb_IMG_8388_1024

Samedi soir, This is The Voice ✌️
This is également mon dernier repas avec le régime, j’avais l’impression d’être une condamnée à mort.
En plus, ça faisait super longtemps que ça ne m’était pas arrivé mais j’avais le moral dans les chaussettes sans réussir à expliquer pourquoi. Tu sais, du genre quand t’es toute ronchon sans raison, que tout t’énerve et que tu n’as envie de rien (je vais peut être avoir mes règles ?)
En plus dans ces cas là comme je ne suis pas très sympa il faut bien le dire, mon mec me fuit et évite de me parler, ce qui m’énerve encore plus.
Bienvenue dans le monde de la folie.

Finalement, une petite soirée pizza, un verre de rouge, et de bonnes tranches de rigolades plus tard, ça allait mieux, un peu.

Voilà pour cette semaine !
Et chez vous, il s’est passé quoi de beau ? 

Publicités