Les petits bonheurs #8

Alors cette semaine, ce fut le festival des ratages en cuisine …
Je ne compte plus les fournées de muffins au tofu soyeux pas bons (je fais des expériences mais apparement le « healthy » est capricieux), le gâteau au potimarron tout spongieux, la pâte à tartiner bof bof, des repas fonds de placard et fond de congélateur pas terribles : j’étais à bout de nerfs.

#lesproblemes

En plus de ça, je vais passer vite fait sur mes doutes récurrents concernant l’écriture (j’ai décidé d’arrêter de vous gonfler avec ça, vous avez déjà assez épongé ma folie) mais cette semaine ne fut pas très prolifique en matière de mots.

Et puis, pour bien finir la semaine, pendant ma course à pied de vendredi, je me suis fait un claquage. Ou une déchirure. Enfin, je sais pas trop mais depuis, j’ai une douleur de chien à la hanche et j’arrive à peine à marcher sans hurler de douleur.
Même Chéri a eu de la peine et a proposé de sortir le Bouledogue pour que je me repose, ce qui n’était pas arrivé depuis … euh attendez … on a eu le Bouledogue en mars 2013 … donc ƒ ¾ 2013 ≥ √ 2016 …  euh oui c’est ça : depuis mars 2013.
C’est dire l’état de délabrement dans lequel je me trouve.

BREF. Une semaine un peu pourrave qui, malgré tout, n’a pas entaché mon moral de compet’.

C’est bien simple, j’ai l’impression d’avoir bouffé un FLOW entier.
Page par page. 
Imaginez : je suis même en train d’essayer d’écrire un article sur le bonheur.
Moi. La fille la plus névrosée de la terre.

Et pour information (je ne vous en voudrais pas de vous poser la question) tout ceci sans aucun usage de psychotrope, anti-dépresseur, ou autre substance qui rend joyeux.
Non : just me. 100% natural.
#onapasfiniderigoler.

Bref, si vous le voulez bien, retraçons le déroulé de cette semaine …

 

 

thumb_IMG_6684_1024

Commençons tout de suite par une alerte choupitude de niveau 4 : le câlin du dimanche matin entre les animaux. Trop d’amour en ce jour de Saint Valentin.

 

Capture d’écran 2016-02-20 à 15.09.19

Dimanche, c’était donc la fête des amoureux. Perso, moi je m’en tape étant donné que, une semaine sur deux, c’est un peu la Saint Valentin tous les jours. Vous le savez, quand l’Ado n’est pas là, on se fait des bons petits plats, on dine en amoureux à la lueur des bougies … pas besoin du 14 février pour ça.
Du coup, depuis 4 ans, on se fait une soirée anti-Saint-Valentin : on s’habille moche et on se fait des pâtes au beurre devant la télé.

 

12715338_774933805944782_309072281008138628_n

TADAM !! Classe non ?
Quand je suis arrivée sans maquillage, avec mon jogging difforme, mes chausettes trouées, mes cheveux un peu grassouillets et mon gros pull marron tout moche, Chéri m’a regardé avec les yeux qui pétillent et m’a dit que j’étais belle.
Ouais bon, on peut pas dire que ça ne fait pas plaisir hein mais dans ce cas, on se demande bien pourquoi on se fait chier à se pomponner pendant des heures et on dépense des fortunes dans des produits de beauté inefficaces.

 

thumb_IMG_6710_1024

Ensuite, on a boulotté nos pâtes (un pur régal)(là aussi on se demande bien pourquoi on se fait chier à cuisiner pendant des heures alors que rien n’égalera jamais un bon plat de pâtes au beurre)

Pendant que Chéri se débattait avec un fil de gruyère farceur, j’ai dit :
« Et la bague, tu la sors quand ? »
Sans se démonter le moins du monde, il a répondu du tac au tac : « au dessert ».
J’ai pouffé de rire comme une dinde parce que je savais qu’il n’y avait pas de bague mais sa répartie m’a fait rire
#jesuisfandemonmecmaisjelevisbien.

 

thumb_IMG_6721_1024

En dessert, point de bague mais un muffin au tofu soyeux complétement raté et pas cuit.
On garde le concept de la soirée pourrie jusqu’au bout.

 

 

thumb_IMG_6722_1024

Lundi, quelqu’un peut-il prévenir mes cheveux que ce n’est pas une manière convenable de commencer la semaine ?

 

thumb_IMG_6734_1024

Ensuite, je vais courir. J’ai clairement un problème au niveau de la hanche depuis mon quart de marathon, j’ai un peu mal mais je décide d’y aller quand même (décision débile n°1 et première étape de ma démolition). Genre c’est pas une petite douleur de rien du tout qui va m’empêcher de prendre mon shoot hebdomadaire d’endorphines merde ! Je suis bien plus forte que ça ! (vas y fais bien ta maligne ma vieille, tu vas moins rigoler dans quelques jours)
(la photo ? c’est juste parce que c’est ce que je préfère dans la course à pied … Le jus d’orange sanguine que je me presse en revenant : il a un petit gout de paradis)

 

thumb_IMG_6750_1024

En allant chercher des timbres, Chéri a voulu jouer aux jeux à gratter. On a bien failli se disputer devant la buraliste car il était excité comme un enfant de 5 ans devant le jeu « The Voice » et j’avais un peu honte.
Soit disant, il était persuadé qu’on allait gagner et il essayait de m’amadouer en disant que ce serait super « pour le projet MDR ».
Ouais enfin, c’est marqué qu’on peut gagner jusqu’à 30 000€ donc j’ai bien peur qu’avec ça, on ait à peine un garage dans le 15eme arrondissement mon Chéri.
Bref, j’ai cédé (la buraliste s’impatientait et me faisait un peu peur).
On a gratté.
On a perdu.
Adieu garage de rêve.

 

thumb_IMG_6784_1024

Mardi, une journée qui a commencé sous le signe du glamour puisque je suis allée chez Ikea pour acheter un abattant pour les toilettes.
Je ne sais plus laquelle d’entre vous m’a dit un jour que j’avais des semaines de folie.
J’ai juste envie de dire : EN EFFET.

 

thumb_IMG_6760_1024

thumb_IMG_6640_1024

thumb_IMG_6642_1024

Ensuite, j’ai râté tous les gâteaux et autres muffins que j’ai entrepris. Cela dit, j’ai réussi à faire des choses à la fois laides ET pas bonnes, un combo qui n’est pas forcément donné à tout le monde.

 

thumb_IMG_6859_1024

Mercredi, il faisait un ciel bleu magnifique et moi j’adore les ciels bleus magnifiques !
Ca m’a mis en joie et le Bouledogue et moi, on a fait une looooongue balade histoire de s’oxygéner le cerveau et les poumons.

 

thumb_IMG_6817_1024

A propos du Bouledogue, je suis à peu près sûre qu’il voit des esprits.
MAIS VRAIMENT.
Il est resté bloqué avec ce regard, suivant des yeux quelque chose (MAIS QUOI???????) pendant au moins 5 minutes. #paranormalactivity

salle de bain

Jeudi, expérience minimaliste dans ma salle de bain.
Il faut dire que depuis des années, j’accumule, j’accumule des produits dont je ne me sers plus mais que je garde parce qu’on ne sait jamais.
Ben ouais c’est vrai, on ne sait jamaisdes fois que j’ai envie de me faire une petite allergie comme ça en passant en utilisant la crème qui prend la poussière dans ma salle de bain depuis 4 ans.
(On ne fera pas de commentaire sur la crème anti-cellulite que je n’ai pas réussi à jeter malgré son manque évident d’efficacité)

 

thumb_IMG_6897_1024

thumb_IMG_6915_1024

Jeudi, BEST SOIREE EN AMOUREUX EVER.
Chéri a mis de la musique, a fait un feu et a sorti du champagne rosé.
J’ai demandé ce qu’on fêtait et il m’a dit : « le fait d’être ensemble et de s’aimer ».
J’ai dit « toi mon coco, tu ferais vraiment n’importe quoi pour me mettre dans ton lit, pas vrai? »
(En vrai, il se peut que j’ai fondu comme de la neige au soleil)
Et puis on a papoté pendant des heures le temps que le feu ne s’éteigne de lui même tout en s’explosant littéralement le bidou avec des crevettes / bulots et mayo maison. Des huitres. Des pommes dauphines. Et de la salade aussi.
Qu’est ce que c’était bon.

 

thumb_IMG_6940_1024

thumb_IMG_6937_1024

Vendredi matin, petite promenade oxygénante au bord de mer ... Euh oxygénante parce qu’il y avait un de ces vents, mes amis: un truc de fou (« un putain qué mistral » comme on dit chez nous).
Je n’ai pas tenu bien longtemps car d’une part je DETESTE le vent (ça me décoiffe et quand je suis décoiffée, je suis assez désagréable) et d’autre part, vu la force du vent et mon poids plume (la blague de la semaine), j’ai carrément eu peur de m’envoler et de me retrouver parmi les mouettes.

 

thumb_IMG_5272_1024

Ensuite, donc, je retourne courir et c’est là que survient le drame. A force de forcer (?), ma douleur à la hanche est passé du stade supportable à insupportable. Mes muscles n’ayant pas l’habitude d’être autant sollicités, à un moment ça a fait « scratch » dans ma jambe.
Je penche pour une déchirure, ou un claquage donc mais clairement, je n’arrive plus à marcher sans ressembler à un vieux corsaire abimé par la vie.

 

 

thumb_IMG_6781_1024

Vous l’aurez remarqué, pas beaucoup de photos de petits plats cette semaine parce qu’on a mangé beaucoup de trucs pourris et qui, même avec le meilleur appareil photo du monde n’auraient donné envie à personne.

Par contre, j’ai fait de la pâte à tartiner qui déchire (n’oubliez pas que vous pouvez retrouver mes recettes sur le blog Dans la cuisine de Laurie).

Comme on pouvait s’y attendre, les garçons ont trouvé ça, je cite, « Pas mauvais mais rien à voir avec le Nutella »
Hum … et c’est qui qui va devoir s’enfiler les 4 pots qui attendent au frigo ?
RIP mon tour de taille.

 

thumb_IMG_7013_1024

Samedi, je n’ai pas beaucoup bougé de mon canapé à cause de ma hanche folle sus-évoquée mais j’ai eu envie de partager avec vous les conditions de travail extrêmes auxquelles je dois parfois faire face pour écrire la rétrospective. 

 

thumb_IMG_7019_1024

Enfin, le samedi soir, il fut un temps où on sortait en boite pour se trémousser sur la piste jusqu’à 4h du matin comme des petits fous. Et puis maintenant, on se défonce à la pizza 6 fromages (oui, 6)(je sais, c’est indécent) et on somnole vers 22h30 sur le canapé devant The Voice. #lavie

 

Ah et puis pour finir, jeudi, juste après mon article « Ce jour là », j’ai voulu vous faire une vidéo…
J’avais la pression car je ne voulais pas être longue (je sais que vous n’aimez pas les vidéos longues), je ne voulais pas être coincée comme je l’ai été dans la première vidéo mais difficile de faire une vidéo qui soit à la fois courte, enjouée ET intéressante.

J’ai donc zappé le côté « intéressant »

Surtout, ça n’a pas vraiment de sens … J’ai oublié de la partager en temps et en heure si bien que je vous dis « à bientôt pour la retrospective » et de tout évidence, vous ETES EN TRAIN DE LIRE LA RETROSPECTIVE.

Voilà donc une vidéo pour ne rien dire et maladroite* mais ne serait-ce que pour ce mini-bug dans mon cerveau à la 44ème seconde : ça vaut le coup ❤

(Bien entendu, on est entièrement d’accord sur le fait que je ne suis pas à mon avantage sur les arrêts sur image)

Allez des bises !

 

*j’ai parfaitement conscience d’avoir dit « un petit coucou » et « je vous embrasse » deux fois en moins d’une minute … Youtubers du monde entier : TREMBLEZ !

 

Publicités