Les petits bonheurs #7

thumb_IMG_6408_1024

Avant de commencer la rétrospective, je tenais à vous dire un grand MERCI pour tous les commentaires publics ou privés que vous avez fait au sujet de l’article précédent.
Mon égo pourrait être remonté à bloc (oh si seulement) mais j’ai bien envie de vous résumer la situation avec cette phrase que Chéri, qui me connait décidément par coeur, a prononcé hier soir :

« Ouais enfin le problème avec toi, c’est qu’on peut te dire à longueur de journée que ce que tu fais c’est bien, tu n’y croiras pas et tu diras qu’on dit n’importe quoi. Par contre, la seule fois où quelqu’un va emmettre un minuscule doute, ça va te massacrer pendant des jours et tu ne vas retenir que ça ».

VOILA VOILA.

Bon, passons à la retrospective !
Cette semaine, point de fondue-brocolis, de voiture à trouver en 24h ou de reportage sur la reproduction des huitres.
Non, cette semaine, j’en suis désolée vous n’auriez rien de très sea, sex and sun : Il a plu pratiquement toute la semaine et j’ai passé de longues journées à écrire, enfermée à la maison comme une autiste, le cheveux gras et le jogging sale.
– Avec un Ado en vacances et malade (ce qui, croyez moi sur parole, est pire qu’un homme malade).
– Sans mon homme qui travaillait toute la journée à l’extérieur pour un stage (ce qui est pire que TOUT)
– Et des petites péripéties palpitantes comme une chaudière en panne, un lavabo qui fuit et, topping sur le cupcake : les canalisations des eaux usées qui explosent en plein dans notre allée (eaux usées = je ne vous fait pas un dessin mais ce n’était pas beau à voir. Ni à sentir)

Trop de glamour pour une seule semaine où pourtant, allez comprendre pourquoi : j’étais de bonne humeur. Je ne sais pas si ce sont les sablés en forme de bouddhas qui me rendent si zen (voir plus bas) ou le cycle lunaire mais je suis en plein amour de la vie, un truc de dingue.

Avec bien sur, un petit flanchage jeudi soir, jour où j’ai bien failli me pendre, mais ça m’a étonnamment vite passé, alors que d’habitude, je me connais, j’aurais pu ruminer pendant des jours et des jours…
Bref, je SENS que je suis sur la voie de la sérénité (ahem).

Alors, c’est parti pour le résumé de cette semaine !

 

thumb_IMG_6384_1024

Dimanche… Qu’est ce qu’on a fait dimanche ? Ah oui, le matin, il faisait un temps de chiottes … Mais vraiment de chiottes. Le genre qui te fait regretter d’avoir un chien. Parce que tu dois braver les éléments sans parapluie (à cause du vent) pour le sortir malgré tout. Chien qui déteste lui aussi la pluie et qui, assez rapidement refuse d’avancer. Il faut donc le tirer comme une gaga pour le ramener à la maison (sous la pluie, il est du genre : « moi je m’en fous, je reste là »)(il faut beaucoup d’amour)
Ensuite … Et bien, j’ai eu envie de faire des tartes tatin (le lien de cause à effet n’a pas été établi)
Il était 11h, j’avais genre 1h30 pour sortir mes tartelettes pour qu’on puisse les manger le midi, je me suis mis la pression toute seule, on se serait cru dans Top Chef.

 

thumb_IMG_6592_1024

Lundi, Chéri commence un stage d’une semaine où il enseigne le dessin. Il pleut. Je suis donc seule à la maison avec l’Ado : Joie. Un ado malade qui plus est : double joie. Un ado malade, sans ses copains, tous partis au ski : Triple joie.
L’avantage c’est qu’une fois que le docteur est venu, on peut dire que j’ai été tranquille puisqu’il n’est sorti de sa chambre que pour prendre ses médicaments, toutes les 4h (ou comment avoir cette drôle d’impression de cohabiter avec un fantôme)

 

thumb_IMG_6548_1024

Mardi, le fail du jour : je ne sais pas qui est la personne, pourtant pleine de bonne volonté qui s’est emparée de bon matin de ma cuisine mais manifestement, les éclairs au chocolat ne sont pas sa spécialité.

(oui, je fais les mêmes blagues que sur Instagram mais figurez vous qu’il y a plein de gens qui me lisent et qui ne sont pas sur Instagram, les cons)

Non mais vous avez vu cette merde ?!!
Et en rentrant, Chéri qui me dit : « Ils sont supers tes éclairs ma chérie! » (euh, REALLY??)(Vous comprenez pourquoi j’ai de GROS DOUTES sur son objectivité à mon égard)

 

thumb_IMG_6550_1024

Mercredi, petit tour en ville pour aller à la bibliothèque, puis aux Docks, dans le quartier de la Joliette. Je me suis demandé pourquoi le lieu entier était décoré à la chinoise et puis j’ai appris que c’était le nouvel an chinois (je vous ai dit que j’étais à la limite de l’autisme cette semaine).

 

thumb_IMG_6551_1024

A propos de chinois, je sais pas vous mais moi, je suis Chien en signe chinois. #team82
J’ai beaucoup aimé cette petite description : « c’est la queue basse et lasse (…) qu’il se rend aux fêtes ou aux réunions publiques » (so true) ou « la parade amoureuse peut l’amener a des degrés d’anxiété et de nervosité qui réussissent souvent à stresser leur partenaire ».
LOL.

 

image

Et puis en rentrant, pétage de câble de la semaine, j’envoie les 4 premiers chapitres à un petit panel-test de personnes que j’aime.
Comme vous le voyez dans le SMS ci-dessus, j’étais très zen.
Clairement, j’ai bien failli me pisser dessus et il a fallu que je m’allonge pour calmer mon coeur qui tambourinait. Incapable d’ouvrir mon fichier pour continuer à y travailler alors que quelqu’un était peut-être en train de le lire. Limite, il me dégouttait tellement que j’avais envie de le supprimer.

Et puis, je n’ai finalement pas mangé de cookies mais … devinez ce que j’ai bien pu faire pendant ces heures d’attente interminables ?
J’ai rapiécé mes collants en laine qui avaient des trous au niveau des pieds.
Le truc que je voulais faire depuis des mois mais que je ne faisais jamais (je me baladais avec le gros orteil qui sortait ce qui exaspérait Chéri au plus haut point)(on était à la limite de la rupture avec cette histoire). Une bonne chose de faite.

 
thumb_IMG_6524_1024

Jeudi, j’ai continué encore un peu à écrire jusqu’à ce que je pleure sur mon propre livre. J’étais à fond dedans, j’écrivais, j’écrivais, c’était un peu triste et … j’ai pleuré. Non mais j’te jure : la nana pas tranquille dans sa tête.

 

thumb_IMG_6568_1024

Du coup, je me suis rendue compte que je commençais à être émotionnellement instable et je me suis dit qu’il était temps de faire une pause.

C’est là que j’ai eu l’idée du siècle, celle qui va révolutionner MA VIE et mon quotidien :
J’allais faire l’inventaire de mon congélateur.
Ah ah ! Avouez que vous ne vous y attendiez pas à celle là.
Non mais sérieusement, je me suis rendue compte qu’il y avait des MILLIARDS de chose là dedans, des choses que j’oubliais, que je rachetais parfois alors qu’en fait il y a de quoi nourrir toute une équipe de foot pendant 15 jours.

Voilà donc mon défi de la semaine prochaine : faire le moins de courses possible #ambitionquandtunoustiens

 

thumb_IMG_6546_1024

J’ai également fait des petits sablés en forme de bouddhas, que vous avez pu apercevoir dans la retrospective de la semaine dernière, mais cette fois au chocolat (on m’a posé la question donc sachez que c’est un emporte-pièce acheté sur le salon ExpoGato dont je vous parlais l’autre jour mais je pense qu’on doit pouvoir le trouver sur le net)(similaire ici)

 

 

 

thumb_IMG_6575_1024

Vendredi ! Un peu sonnée et le moral dans les chaussettes (vous savez pourquoi si vous avez lu l’article précédent), je me dis qu’un petit jogging me fera le plus grand bien. Après mon tour habituel qui dure 30 minutes, je me sens bien et je me lance un petit défi perso : « chiche que tu repars pour un tour ?! » (les différentes personnes qui cohabitent dans ma tête sont pleines d’humour et aiment bien blaguer entre elles). Instantanément, il m’est venu le pire des points de côté mais j’ai fini le 2eme tour. Soit 1 heure de course. 10km sous la pluie. I am Titanium.

 

thumb_IMG_6607_1024

Ensuite, vous le savez le vendredi soir c’est youpi-tralala : expédition en collissimo recommandé du paquet Ado (microbes compris)
On fête ça avec une soirée en amoureux comme on les aime. Après une semaine comme une loque, j’ai voulu me faire jolie et mettre des collants couture … Sauf que ça ne s’est pas exactement passé comme prévu ! #fail

 

 

thumb_IMG_6613_1024

Ensuite, on s’est fait un petit repas léger à base de lipides et de gluten.
Je suis saoule au bout de 2 gorgées, Chéri a fini sa semaine de stage (je crois qu’il est fatigué mais comme il ne l’a dit que 1 340 000 fois, je n’en suis pas tout à fait sure) et ronfle sur le canapé. Soirée torride (il se peut qu’on soit allés se coucher à 21h40)

 

 

 

thumb_IMG_6529_1024

Ah oui ! En promenant le Bouledogue au parc, j’ai aussi pris une photo que j’aime beaucoup et j’avais envie de vous la montrer.
(A propos du parc, voilà bien 2 semaines que je n’ai pas vu mon amoureux. Je suis très inquiète)

 

thumb_IMG_6585_1024

Samedi au réveil : je ne suis que courbatures.
Il semblerait qu’après mon marathon, j’ai clairement perdu l’usage de ma hanche droite. Je boite. Je souffre. Je commence à me renseigner sur les prothèses de la hanche.
Du coup, je me suis posée sur mon canapé.
Avec un livre de Katherine Pancol, ce qui est l’information la plus surprenante de cette semaine.
(On en reparlera quand je l’aurai fini mais vu les revers que je me suis pris, je n’ose plus trop critiquer)

 

thumb_IMG_6645_1024

Samedi soir, on avait envie de se faire livrer de la bouffe Thaï. Je cherche sur le net, j’appelle pour commander et là le mec me dit que la livraison n’est pas à 5€ (ce que j’estime déjà cher) mais à 6,5€. Je lui explique que, vu la où on habite, c’est bien marqué 5€ sur son site Internet. Il me soutient le contraire sans broncher. Il dit « non vous êtes en Zone 4 ». Je dis que « non, on est en zone 3 ». « Non zone 4 ». « Non zone 3 ».« Zone 4 ». « Zone 3 »
Bref, ce con m’a tellement énervée que je lui ai raccroché au nez en lui disant que c’était dommage, que pour 1,50€ il venait de perdre une commande pour 6 (on était 2 mais il n’est pas censé le savoir)(et clairement, on bouffe parfois pour 6)
Du coup, Chéri me demande ce qu’on mange, je lui réponds « on mange pas, ça nous fera pas de mal! » (chuis con quand je suis énervée), avant de me reprendre assez rapidement (il était presque 20h30 et j’avais la dalle) et de faire le truc le plus débile du monde : du riz  avec des moules.
Et bien c’était 1000 fois meilleur que sa bouffe thaï qu’il peut se carrer où je pense. (chuis con ET vulgaire quand je suis énervée)

 

thumb_IMG_6628_1024

Puisqu’on est dans la bouffe, je ne peux pas ne pas vous parler de ce Bleu de Chèvre direct from les Hautes Alpes qui a atterri comme par magie chez nous alors que du pain maison tout chaud sortait du four. J’aime autant vous dire qu’il s’est classé directement dans mon top 10 de mes fromages préférés.

 

thumb_IMG_6629_1024

On est clairement à la limite de l’indécence non ?

 

thumb_IMG_5696_1024

thumb_IMG_5863_1024

thumb_IMG_6630_1024

Au niveau des petits plats de la semaine : Cabillaud aux petits légumes en feuille de brick et choux de bruxelles; omelette roulée saumon/chèvre/épinards; et filet de lupin et haricots verts aux graines germées.
Et puis sinon, soupe, soupe, soupe … j’ai toujours 3 kilos à perdre je vous le rappelle.

 

thumb_IMG_6033_1024

Quant au Bouledogue, sachez qu’il a un nouvel ami

 

thumb_IMG_6179_1024

Un ami sur qui il veille quoi qu’il arrive ! 

 

thumb_IMG_6649_1024

Sinon, je ne peux pas finir cette rétrospective sans vous donner des nouvelles de mes champignons (estimez-vous heureux, je vous ai épargné la photo des canalisations exposées dans notre allée) : sachez qu’ils ont presque disparus et que Chéri consent de nouveau à m’embrasser. Chouette.

 

Voilà pour cette semaine !
Et chez vous, il s’est passé quoi ? 

Publicités