Les petits bonheurs #4

Une fois n’est pas coutume, je n’ai aucune inspiration pour introduire la rétrospective de cette semaine !

Peut être parce que je vois l’heure avancer à une vitesse folle et que, comme je me mets la pression toute seule pour publier chaque semaine dans les mêmes horaires environ (bonjour, je suis psychorigide de la rétrospective mais je le vis bien), écrire dans l’urgence a le don de me couper toute inspiration.
Ou peut être que mon cerveau est encore un peu embué de la fiesta de la vieille.
Allez savoir.

Quoiqu’il en soit, je sèche …  Aussi, vais je me contenter de vous faire le déroulé jour par jour de cette semaine bien fut, ma foi, finalement plutôt très chouette !

 

 

thumb_image_1024

Dimanche dernier, épisode du bain donc, à retrouver ici pour ceux qui aurait loupé ma quasi-mort et sinon avant ça, ce fut journée tranquille à la maison.

 

thumb_IMG_5578_1024

Lundi et mardi, rien de bien foufou non plus : journées calmes et routinières à la maison, entre corvées, course à pied avec le Bouledogue et cuisine. Kiff.

 

 

thumb_IMG_5699_1024

thumb_IMG_5707_1024

Mercredi, on prend la route direction le Var tout proche (45 minutes de Marseille) pour aller visiter une maison. Aucune motivation de ma part ou de Chéri. A vrai dire, on ne sait même pas ce qu’on va visiter exactement, Chéri a aperçu quelques photos sur le téléphone de l’agent immobilier il y a 10 jours après une énième visite décevante et n’est pas convaincu … Mais l’agent insiste, il dit que c’est un bien qui correspond exactement à nos attentes… Etant donné qu’on a entendu ça des milliards de fois, on y va pour avoir bonne conscience tout en sachant que de toute façon, c’est complètement hors budget.

Et puis, bam. Le coup de foudre. Littéralement.
C’est ici et je sais que Chéri pense pareil. Il n’y a qu’à voir les blagues nulles qu’il fait sans arrêt pour masquer son émotion, l’émotion d’avoir trouvé L’endroit, tellement chargé en histoire, en vibrations, en beauté. Et tellement de signes qui arrivent comme pour nous le confirmer.
Des dizaines de projets se bousculent dans nos têtes, sans même en avoir parlé, je sais qu’on pense la même chose, on se projète, on imagine, je me rends compte qu’on parle même au futur et pas au conditionnel …
Et puis sur la route du retour, coincés pendant 1h30 dans les embouteillages, viennent les questions pratiques et le retour à la réalité : c’est impossible et nous le savons.

Frustration.

 

thumb_IMG_5712_1024

Mercredi soir, tout juste rentrés de notre future maison (ahah), on reçoit des clients qui viennent voir les tableaux de Chéri.
On arrive en vrac alors qu’ils sont déjà devant la porte (le truc que je déteste le plus au monde), Chéri me lance : « Bon, je les baratine et tu les fais boire et manger » : ou comment résumer notre couple en société en 2 mots.
Pendant qu’ils visitaient l’atelier, j’ai donc bricolé une tarte soleil à la tapenade (so 2015) et puis j’ai servi des verres… Ces cons sont malgré tout repartis les mains vides. #fail

 

thumb_IMG_5720_1024

Jeudi, des étoiles encore plein la tête avec la maison de nos rêves, petit tour en ville … Tout d’abord par le Palais Longchamp

 

thumb_IMG_5734_1024

Puis par Le Bar à Pain, une boulangerie 100% bio qui coute un oeil mais chez qui le pain est très très bon (#passionpain) et les gourmandises aussi …

 

thumb_IMG_5742_1024

Puis à la bibliothèque …

 

thumb_IMG_5731_1024

Puis chez Metsens, chez qui j’ai louché directement sur cette part de banoffee.
« Vous savez ce que c’est que le banoffee? » me dit le type.
J’ai dit : « Attends coco, tu es bien mignon mais j’ai un blog cuisine »
Non en vrai j’ai dit : « Oui oui, bien sur »
Le voilà tout de même en train de me détailler les différentes strates du gâteau avant de conclure par « Bref, c’est calorique »
EUH …
EST CE QUE J’AI L’AIR D’ETRE AU REGIME ?
Donne moi tout de suite cette part de banoffee, c’est pas ça qui va me faire peur, tu peux me croire.

Non mais.

 

thumb_IMG_5741_1024

Bon, après cette tirade très détendue genre « mon apport calorique et moi, on est trop copains », il faut tout de même que je vous avoue la vérité. Ces derniers temps, je recommence à faire une fixette sur mon poids, ce qui ne m’était pas arrivé depuis bien longtemps. Comme quoi, alors qu’on pense s’en être débarrassés, les vieux démons sont toujours tapis dans un coin. Je ferais peut être un article spécialement sur ça, comme un besoin d’évacuer, mais en attendant, je me tartine allègrement de crème amincissante et me pèse avec consternation matin ET soir (sérénité, quand tu nous tiens)

 

thumb_IMG_5744_1024

On en est où ? Ah oui jeudi soir ! Dernière soirée en amoureux avant le retour de l’Ado … on profite et on brainstorme sur comment trouver une somme colossale en un temps record pour acheter la maison de nos rêves (on a pas encore lâché le morceau) : braquage? prostitution? drogue ? enlèvement d’un milliardaire russe et demande de rançon ? Pour l’heure, aucune piste n’est écartée.

 

thumb_IMG_5779_1024

Vendredi matin, quelque part dans la nuit, je me lève pour faire pipi. Je ne voudrais pas casser le mythe mais quand je me lève en plein milieu de la nuit, c’est vraiment pas beau à voir (je le sais car on a un miroir aux toilettes). Bref, yeux collés, cheveux de folle, haleine de lynx, je pousse un cri en voyant Chéri assis à la table de la cuisine en train de pianoter sur son Ipad. (je n’avais même pas remarqué qu’il n’était plus dans le lit)
« MAIS TU ES COMPLETEMENT FOU! IL EST … 4H DU MATIN! Tu as une double vie c’est ça ? Tu vas en secret sur des sites de rencontres! Tu dialogues en ligne avec la Chine! Ah oui c’est ça, tu as une maitresse chinoise! ou Brésilienne ! ou je ne sais quoi! Allez avoue! » (j’étais à ce stade, parfaitement bien réveillée comme vous pouvez le voir)
« J’arrive pas à dormir alors je viens de jouer au loto »
Ah oui le loto, on l’avait oublié celui là.
Well done, Chéri.
Du coup, on s’est fait un thé et on a parlé jusqu’à 6h du matin : Normal.

 

thumb_IMG_5747_1024

thumb_IMG_5745_1024

Vendredi, petit tour aux Terrasses du Port : je voulais faire réparer mon téléphone mais ils n’ont jamais réussi et j’ai perdu 1H30 de ma vie à errer dans le centre commercial #VDM

 

thumb_IMG_5749_1024

Du coup, j’ai été OBLIGEE d’aller à « Du bruit dans la cuisine », le magasin le plus génial du monde (et le plus cher aussi) où je me suis fait des petits plaisirs …

 

Aussitôt achetés, j’ai voulu tester mes dômes en silicone. Je voulais faire des minis bavarois à la framboise en forme de dôme avec un glaçage miroir rouge au chocolat blanc. Pas du tout ambitieux le truc.
J’étais excitée comme une puce et nous voyais déjà en train de nous délecter de notre petit plaisir, aussi beau que chez Sylvain Depuichaffray (c’est le It-patissier de Marseille), Chéri et l’Ado en standing ovation devant mon exploit.

 

thumb_IMG_5753_1024

Et puis, je ne sais pas exactement à quel moment ça a merdé mais de toute évidence … Ca a merdé. Bien merdé même. La mousse a collé au moule si bien que j’ai du rafistoler le dôme qui n’avait plus une forme de dôme et le glaçage rouge est sorti rose …  Etrange. Moche. Mais bon. Plutôt bon même.
Je n’ai toutefois pas dit mon dernier mot et vous risquez de revoir les dômes à la framboise très bientôt.

 

thumb_IMG_5715_1024

thumb_image_1024

Ensuite, au niveau, « j’ai des animaux qui font flipper mais je les aime quand même », je vous présente : La Chatte qui me fixe d’un air méchant et méprisant par la fenêtre quand je suis seule à la maison et Le Bouledogue qui me surveille dans l’embrasure de la porte quand je vais faire pipi en la laissant entrouverte (quand je suis seule, évidemment). FREAKY.

 

Sinon, ça fait 2 fois en une même retrospective que je vous parle de quand je vais faire pipi : VERY FREAKY.

 

thumb_Photo du 23-01-2016 à 06.19_1024

Après l’insomnie de Chéri la veille, ce coup-ci c’était mon tour. Enfin, pas vraiment une insomnie, juste réveillée super tôt avec des cernes jusqu’au menton sans réussir à me rendormir. Au bord du désespoir, j’ai tenté un bon vieux remède de grand mère : appliquer de la pomme de terre crue. Pas de changement notable pour l’heure.

 

thumb_IMG_5756_1024

Samedi ! La question que tout le monde se posait était  : « Vais-je être assez folle pour aller jusqu’à Aix en Provence pour aller chercher une robe  trop magnifique soldée à -70% qui n’est plus dispo dans aucun Etam DU MONDE sauf là bas ? »
Réponses possibles :
a) non, 30km ça fait quand même beaucoup juste pour une robe
b) non, j’ai beaucoup trop de trucs à faire pour perdre du temps à aller jusqu’à Aix
c) non, je me suis achetée une robe rouge la semaine dernière, faudrait pas abuser
d) oui, mais je vais en profiter pour faire autre chose et rentabiliser le déplacement.
e) oui bien sur, de toute façon je n’ai pas de vie.
Alors ? Réponse E évidemment !
13€ cette petite merveille alors qu’on a une soirée prévu le jour même ? Franchement, comment résister ?

Donc à la base, je voulais ressembler à ça :

robe noire

Trop la classe la meuf.

Et puis j’ai lu : « Le mannequin mesure 174cm et porte une taille 36 ».

Ah oui donc ça va pas être EXACTEMENT pareil.

thumb_IMG_5770_1024

EN EFFET.

thumb_image2_1024

Samedi soir donc, soirée chez une amie. Bouffe, picole et rigolade. Tout ça dans ma petite robe noire de la muerte dans laquelle je me suis gelée les miches.

Et puis, arrive toujours ce moment où j’ai envie de mourir : celui où les assiettes sont vides et que certains se lèvent pour danser, aussitôt suivis par d’autres, ce qui fait qu’il ne reste que les coincés du cul assis à table : moi. 
Seule.
‘Tain, je rêve d’avoir une amie qui trouverait aussi que danser sur Barry White en plein milieu d’un salon est définitivement quelque chose d’impossible à faire et quand les toqués du dancefloor nous inviteraient à les rejoindre on pourrait dire « non non attends, on discute là »
Bref, petit moment de solitude pendant lequel je n’avais rien d’autre à faire que de m’empiffrer de galette des rois (une galette fourrée à la crème de marrons : gros danger pour moi)

 

thumb_image_1024 2

Ah et puis sinon, mon voisin de table a eu la fève ! 

Voilà pour cette semaine …

Et chez vous, elle était comment cette semaine ?

Publicités