Petits plaisirs et grands bonheurs #52

Nous y voilà … la dernière rétrospective de l’année !

Enfin presque !
Je suis en train de vous préparer une rétrospective ultime : La « rétrospective des rétrospectives » qui retrospectivera toutes les rétrospectives (avec PEUT ETRE un truc inédit à l’intérieur mais ça dépendra de si je me supporte ce qui pour l’instant est assez laborieux)

En attendant et avant toute chose, je voudrais commencer par m’excuser auprès des associations de défense des animaux. J’ai lu quelque part que c’était mal de les déguiser, ça pouvait les stresser, les effrayer et les humilier. Genre que c’était même considéré comme du mauvais traitement ( 0_O  <– ma tête quand j’ai lu l’article)

Et puis, j’ai vu ça a 3€ chez Auchan et comment dire … je n’ai pas pu résister (j’ai abandonné mon amour-propre dans le rayon animalerie).

Aussi, pardon par avance pour tous les chiens du monde mais …

 

thumb_IMG_4696_1024

TADAM ! Un petit lutin du Père Noël qui vous accueille à bras ouverts (oui, je suis perdue pour l’Humanité)

 

thumb_IMG_4710_1024

Comme vous le voyez par vous même, Le Bouledogue semble en effet avoir été traumatisé par cette séance photo puisque quelques heures après les faits, il était déjà en train de ronfler comme ça. Parfaitement détendu, le p’tit lutin.

 

SINON.

Et ben c’était Noël.
C’te blague.

 

Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs et d’abord, reprenons le fil chronologique de la semaine :

 

thumb_IMG_4664_1024

thumb_IMG_4671_1024

Dimanche dernier, nous avons fêté Noël en avance avec ma mère qui n’était pas là le Jour J. J’avais préparé des petites boites avec des mendiants (100% DIY) pour qu’elle puisse les emporter et les distribuer au reste de ma famille avec qui elle allait justement passer les fêtes.
Et puis pour pas changer, on a mangé du foie gras, du saumon (semaine à thème), des noix de Saint Jacques et une charlotte aux noix trop mioum. (si toi aussi tu kiffes les petits galets en bonshommes de neige de 30 ans d’âge hyper kitchouilles peints par ma mère, qui sont censés servir de porte-couteaux mais qui en fait font « ambiance vintage de Noël » sur la table, tu peux le dire en commentaire, ça lui fera plaisir)(coucou maman)

 

 

 

thumb_IMG_4518_1024

thumb_IMG_4720_1024

Lundi, on a essayé de manger « healthy » avant les fêtes avec des graines germées (le comme-back) et cette petite tisane « Bien-être du foie » qui vient de l’herboristerie du Père Blaise (une institution à Marseille) : ils préviennent sur l’emballage mais j’ai bien cru mourir tellement elle était amère (ce qui ne m’empêche pas de continuer à en boire tous les matins, j’ai l’impression de purifier mon corps)

 

thumb_IMG_4706_1024

thumb_IMG_4658_1024

Mais ça n’a pas tenu bien longtemps, j’ai eu du mal à résister à l’appel de la pizza aux fromages et aux orrechiettes au grand n’importe quoi (fonds de frigo : aubergine, jambon cru, noix, crème, ciboulette)

 

thumb_IMG_4644_1024

Et côté sucré, il fallait bien finir l’année avec des petits muffins aux pommes et aux noix.

 

thumb_IMG_4719_1024

Mardi, on a fait des chocolats à 4 mains avec Chéri : des petits bonshommes au chocolat au lait fourrés à la ganache chocolat blanc et des truffes chocolat  blanc / noix de coco. Enfin, à 4 mains, c’est vite dit : J’ai fait les trucs ingrats, il a fait les trucs les plus sympas et est descendu dans son atelier au moment de faire la vaisselle (« C’est bon, on a fini? ») Je me suis tapée seule les casseroles avec le chocolat fondu qui avait durci : #leshommesencuisine

 

thumb_Photo du 22-12-2015 à 09.40 #2_1024

Mardi également, j’ai reçu mes nouvelles lunettes de L’usine à lunettes – Polette (commandées il y a 3 semaines, la livraison direct from China est plutôt longue) et j’en suis super contente ! Ce ne sont pas des lunettes correctives mais pour filtrer la lumière bleue des écrans. J’ai pris le modèle Brooklyn à 40€, c’est surprenant au début car de l’extérieur, l’écran se reflète complètement dans le verre : pas vraiment très joli mais très efficace puisque lorsque je passe quelques heures d’affilée derrière l’ordi, plus de migraines ! (Par contre, elles n’effacent pas les rides du front, comme vous pouvez le voir)

 

thumb_IMG_3213_1024

Mercredi,  J-1 avant Noël, c’est l’heure de se mettre aux fourneaux pour ma bûche mais avant : ménage de la maison (je n’aimais pas l’idée d’avoir une maison sale pour Noël)(la fille pas du tout psychorigide du réveillon) mais aussi course à pied (faut éliminer avant l’heure).

 

terrasseL’été, c’est hyper sympa d’avoir une terrasse ombragée par un grand chêne centenaire, tu peux manger dehors à l’ombre, à l’abri de la chaleur … mais l’hiver, t’as juste envie de pleurer quand il faut balayer tous les 3 jours ces fuckings glands tombés à terre. Ca fait des jours qu’on se dit qu’il faut le faire et devinez qui s’y est collé ? (devinette la plus facile de la terre) (comme vous le voyez, ma vie est palpitante)

 

thumb_IMG_4788_1024

Jeudi, préparation de la sauterie du soir et je vous avoue que c’était un peu « Panique en cuisine » : il y en avait de partout, entre ma bûche pour le soir même, celle pour le lendemain à préparer et le repas du soir, je m’y suis prise tard et c’était chaud (j’étais en hyperventilation, en débardeur, la fenêtre ouverte un 24 décembre = normal)

 

thumb_IMG_4790_1024

Vers 16h, je reçois un coup de fil du magasin bio que je fréquente sans arrêt pour me dire qu’il venait de faire le tirage au sort de la tombola de Noël et que je venais de gagner leur panier garni de plein de produits trop chouettes : du yogi tea, du miel, de la confiture, du panetone, des orangettes, de la pâte de coing, des pâtes, de l’huile d’olive, du vin et du champagne. J’étais joie !

C’est une histoire assez drôle, il faut d’ailleurs que je vous la raconte. Je ne joue absolument jamais à ce genre de truc mais mardi, je suis allée acheter un truc (je me souviens même plus quoi) et je vois ce joli panier avec une pancarte « on me gagne pour 2€ », je vois qu’il reste le numéro 6 disponible (le 6 étant mon chiffre fétiche) et donc, je joue sans réfléchir. Et la nana, au moment de m’inscrire sur le numéro 6, commence à pester contre ses collègues « en fait, le numéro 6 est déjà pris mais ils ne l’ont pas marqué sur le tableau, les cons ! « . « Ok, il reste quoi alors ? » « Plus rien ! » « Ah bon c’est pas grave, tant pis… » « ah si, attendez, il reste le numéro 21 » Je souris intérieurement car le 21 est mon autre nombre fétiche et donc je m’inscris sur le 21.

Bref, le seul truc intéressant, c’est qu’en rentrant, j’ai eu la certitude que j’allais gagner. J’ai même raconté l’anecdote à Chéri, ce que je n’aurais pas fait si je n’avais pas cette sensation très forte. Et puis, j’ai oublié … jusqu’au coup de fil qui est donc venu confirmer cette intuition. C’est étrange non ?(Maintenant, si je pouvais avoir exactement la même certitude concernant le prochain tirage de l’Euromillions, je suis preneuse)

 

thumb_IMG_4845_1024

Les propriétaires de chats ne seront pas étonnés de savoir que, aussitôt vidé, le fameux panier a été réinvesti.

 

thumb_IMG_4806_1024

Jeudi soir, on va chercher les garçons chez leur mère pour passer la soirée à la maison avec eux et les cadeaux commencent à trouver leur place à pied du sapin.

 

thumb_Photo du 24-12-2015 à 18.20_1024

thumb_IMG_4800_1024

thumb_IMG_4801_1024

thumb_IMG_4808_1024

J’avais pris le parti de ne pas faire de « vrai » repas mais de faire plein de toasts, mignardises, bons fromages, bûche et chocolats qu’on a grignoté au champagne tout en discutant à côté de la cheminée (ils m’avaient collé le dos au feu donc autant vous dire que j’ai perdu 3 litres de transpiration)(Noël glamour, bonjour).
On a également goûté le caviar (première fois pour moi) et comment dire ? On ne peut pas dire que c’est mauvais mais je n’en ferai pas des folies quoi (pour compenser, j’ai, par contre, légèrement forcé sur le foie gras)
Concernant les garçons : Le plus grand a été charmant (après quelques années conflictuelles, il est de plus en plus apaisé et j’aime vraiment beaucoup l’homme qu’il devient)(d’ailleurs, j’ai oublié de vous le raconter mais l’autre jour, il m’a demandé une recette car il voulait préparer un truc à sa copine et je lui ai proposé qu’on le fasse ensemble. C’était le plus chouette moment de la vie de belle-mère) l’Ado quant à lui, a été ado mais version ado de Noël (donc un tout petit peu plus sympa qu’à accoutumée), Chéri a été fidèle à lui même, et pour ma part, j’étais tout en paillettes : du maquillage au collant, en passant par la robe, je n’étais que brillance. (zone T comprise)

 

thumb_IMG_4762_1024

thumb_IMG_4815_1024

On a fini sur une note sucrée (l’avantage de ne pas faire d’énorme repas, c’est qu’il reste une place!) avec une bûche chocolat blanc – framboises qui, ma foi, était plutôt fameuse (je m’étais, là aussi, lâchée sur les paillettes).

 

thumb_IMG_4830_1024

thumb_IMG_4831_1024

Côté cadeaux, j’ai été gâtée. Attention, vous n’allez pas en croire vos yeux ! Chéri m’a donc offert 2 carnets (un d’écriture trop trop chouette et un de cuisine) mais … il m’a aussi acheté le parfum que je voulais, sans rappel de ma part et sans me poser de question. Il ne s’est pas trompé ni entre « eau de toilette » et « eau de parfum » ni entres les 10 000 versions qu’il existe de ce parfum. J’étais scotchée. Bon allez, avouez : qui lui a refilé l’adresse du blog et de ma wish-list de Noël ?

 

thumb_IMG_4829_1024

thumb_IMG_4694_1024

thumb_IMG_4816_1024

Vendredi, juste le temps de déguster tranquillement un petit Yogi Tea de circonstance et on remet ça, cette fois chez la tante de Chéri, chez qui j’ai aussi apporté des petits sachets de mendiants.
On a mangé du sanglier (truc de Noël le plus bizarre EVER), et j’avais refait la bûche poire / chocolat testée pour le Noël des copines.
Je dois vous avouer que tout ce qui ressemble de près ou de loin à une bûche me sort désormais par les trous de nez.

 

combi

Enfin samedi, fin des festivités et retour des problèmes existentiels : en allant faire les courses, j’ai eu le malheur de m’arrêter chez Camaïeu. Et donc maintenant, non seulement j’ai un besoin quasi-vital d’une combi-pantalon pour le réveillon du jour de l’an mais surtout, je ne sais pas laquelle choisir. Du coup, je n’en ai pris aucune, même si c’était les ventes privées et qu’il y avait -40% (tu sens la maturité hors norme dont je commence à faire preuve?).
Vous avez été nombreuses à me donner vos avis sur Facebook et Instagram (Merci à vous, d’ailleurs j’adore, c’est comme faire du shopping avec des dizaines de copines mais sans le côté chiant de la chose); Vos avis étaient beaucoup plus intéressants que celui de mon homme qui, non seulement n’a pas compris l’intérêt d’une combi, mais a dit : « Tu as 150 000 trucs dans ta penderie, tu mets un pantalon noir et un haut noir et c’est pareil non ? ».
P’tain, bonjour le rabat joie.

Voilà pour cette semaine! Je vous donne rendez-vous mardi pour le dernier article de l’année avec donc sa surprise de ouf inside et d’ici là, racontez moi comment s’est passé votre Noel !

 

 

Publicités