Petits plaisirs et grands bonheurs #51

C’est une semaine pas très folichonne que je vais vous résumer aujourd’hui (la fille qui sait bien vendre et donner envie de lire sa rétrospective).
Déjà parce qu’il ne s’est pas passé grand chose d’extraordinaire et ensuite parce que mon moral est parti se réfugier quelque part dans mes chaussettes depuis mardi soir.

Rien de grave (personne n’est mort, personne n’est malade) mais en fait, je suis hyper déçue de l’égoïsme de plein de gens. J’ai parfois l’impression de donner beaucoup et de ne rien recevoir en retour; et plutôt que d’en vouloir à ces gens, je m’en veux à moi-même et me dit que je ne devrais pas raisonner comme ça : on devrait toujours donner sans espérer quoi que ce soit et ne jamais rien attendre des gens. Comme ça pas de déception.

C’est ce que je me tue à dire à tout le monde mais bien sur, c’est plus facile à dire aux autres qu’à mettre en pratique pour soi-même (je ne suis pas encore Mère Teresa) et j’ai parfois encore du mal à me cogner contre des murs d’autocentisme et à me trouver en face de gens qui n’ont pas d’autre intérêt que leur nombril. 

Bref, toute la semaine, je me suis sentie seule (ça ne m’arrive pas souvent), mal (ça m’arrive plus souvent) et j’avais envie de m’enfuir dans un chalet au fond des bois (avec un lac juste devant).

Et puis bon, rien à voir mais rajouté à ça, le fait de faire un chèque à 4 chiffres pour payer une dette une semaine avant Noël n’aide pas à aimer la vie.

Sans oublier une information capitale qui prouve bien que toute cette semaine n’a été qu’une grande farce : je ne sais pas si c’est dû à l’humidité ambiante ou bien à un hasard génétique particulièrement fâcheux mais mes cheveux prennent complètement leur indépendance et échappent à tout contrôle. Pour vous donner une idée, je ressemble vaguement à Monica Geller lors de son séjour à La Barbade (les fans de Friends ne pourront que compatir)

MAIS BON.

C’est comme ça.

Revenons-en aux petits riens qui ont fait les petits plaisirs et grands bonheurs de cette semaine (des petits plaisirs essentiellement caloriques il faut bien le dire)

 

 

thumb_IMG_4086_1024

On a goûté cette mignonnerie très prometteuse que Picard a sorti pour les fêtes : 2 tartelettes saumon et asperges avec des petites tagliatelles de carottes. J’ai trouvé ça d’un tel chou que je n’ai pas pu résister mais par contre, quelle déception : aucun goût ! Saumon dégeu et mousse d’asperge inexistante. Bref, à éviter. Gardez vos 6,95€ et achetez vous plutôt autre chose.

 

thumb_IMG_4506_1024  thumb_IMG_4538_1024

thumb_IMG_4533_1024

thumb_IMG_4556_1024

Lundi soir, c’était le repas de pré-Noël entre copines. J’avais préparé une petite boite avec des sablés de Noel pour chacune et, après l’expérience ratée de la bûche la semaine dernière, j’ai retenté une recette, cette fois à la poire et au chocolat. Et ce coup-ci, c’était top ! Prochaine étape : une bûche chocolat blanc-framboises pour le 24 au soir avec les mecs.

 

thumb_IMG_4545_1024

thumb_IMG_4548_1024

thumb_IMG_4549_1024

On a papoté sans relâche, on s’est fait un joli buffet avec du foie-gras et des petites verrines toutes mignonnes que ma copine avait préparé… C’était un joli moment passé trop vite (tout le monde travaillait le lendemain – sauf moi évidemment – donc on a pas traîné)(on a plus 20 ans)

 

 

thumb_IMG_4579_1024

Mardi, j’ai enfin fait la crèche de Noël, une crèche toute blanche et or comme chaque année (il y a 3 ans on s’est amusés à repeindre tous les santons en blanc)(ça nous a pris comme ça, faut pas chercher)

 

thumb_IMG_4623_1024

Aussi, je ne résiste pas au plaisir de vous proposer un portait de famille : Le Peintre (Chéri), la nana en robe (moi), le Bouledogue et la Chatte.

 

thumb_P1080001_1024

Mercredi, petite escapade en ville pour aller acheter le dernier cadeau pour Chéri. J’ai 3 cadeaux qui déchirent leur race et dont je suis trop fière donc j’espère qu’au delà du carnet d’écriture que je me suis commandé moi-même sur Internet et qu’il a ouvert sous mes yeux à la réception (« Ah ça y est, regarde, ton cadeau est arrivé! » #superlasurprise), il a prévu autre chose (voilà que je recommence à attendre des choses en retour. PAS BIEN)

 

thumb_IMG_4634_1024

J’en ai profité pour aller récupérer plein de choses à la bibliothèque : « Le livre des Baltimore » de Joël Dicker que j’attendais depuis 2 mois et des magazines créatifs et de cuisine… de beaux moments en perspective !

Ah tiens d’ailleurs, dans la série « Le ridicule ne tue pas et heureusement car sinon je serai morte depuis longtemps », j’ai une anecdote à vous raconter!
Il y a plusieurs bibliothèques appartenant au même réseau sur toute la ville et la plus importante, celle où je vais habituellement, s’appelle l’Alcazar.
C’est là où j’ai pris les magazines et en passant ma carte d’abonnée sur la borne, je vois que ma réservation pour Joël Dicker était disponible dans une autre bibliothèque (sur mon trajet retour donc pas de problème).
Je vais donc à l’autre bibliothèque et, en m’adressant à la nana à l’accueil pour récupérer mon livre, GROS GROS BUG DANS MON CERVEAU et je dis :
« Bonjour, je viens de l’Alcatraz et j’ai vu que j’avais une réservation disponible ».
Je n’ai pas compris tout de suite la tronche consternée de la femme (j’avais un gros bouton sur la joue donc je me suis dit que c’était sûrement ça qui la dégoûtait) mais ça m’est venu après en me repassant le film des événements.
Non mais j’ai vraiment dit « Je viens de L’ACATRAZ » quoi.
L’ALCATRAZ !!!

Il est évident que je ne remettrai plus jamais les pieds dans cette bibliothèque.

 

thumb_IMG_4631_1024

Pour rester au rayon lecture, je suis en train de lire « Fragments d’un discours amoureux » de Roland Barthes qui me rend complètement dingo à chaque ligne car il analyse d’une manière absolument hallucinante les sentiments amoureux et décrit à la perfection des choses que j’ai mis en scène dans ce qui sera peut-être un jour mon livre. Bref, je suis limite hystérique à chaque ligne, et c’est une source d’inspiration infinie pour moi. Je n’ai toutefois pas repris l’écriture mais je continue à prendre des notes, toujours et encore, et ça mûrit petit à petit dans ma tête.

 

thumb_IMG_4636_1024

Mercredi soir, on a regardé les 2 premiers volets des « Aventuriers de l’Art Moderne », une série en 6 épisodes sur Arte qui retrace cette époque folle où Pablo Picasso côtoyait Guillaume Apollinaire, Georges Braque, Max Jacob et bien d’autres dans le Montmartre du début du siècle. Même si c’est parfois un peu trop centré sur Picasso (à la maison, on est pas du tout fan du personnage), c’était vraiment très très bien et je ne peux que vous le conseiller (si toutefois le sujet vous intéresse bien sur).

 

thumb_IMG_4615_1024

J’ai oublié de vous parler de ces petites gourmandises de Noël archi-simples à faire et qui vont vous réconcilier avec la vie : des clémentines (ou mandarines, je ne sais pas quelle est la différence) au chocolat ! Il suffit juste de dépiauter une clémentine (ou mandarine donc), de la tremper dans le chocolat fondu et de laisser sécher (sur un cure-dent, c’est mieux car sinon ça va pas être joli). Et après, vous pouvez mettre de la poudre alimentaire couleur or pour que ça fasse princesse (mais c’est pas obligé) et vous grignotez ça devant un film et vous n’êtes qu’amour pour la vie (mais pas pour les gens, les gens sont toujours égoïstes)

 

thumb_IMG_4628_1024

Jeudi, jour de flemme monstrueuse. Je suis tout de même allée courir (3 fois cette semaine!) et de retour à la maison, seule, j’ai mangé ma soupe à même la casserole en me disant que ça économiserait un bol à laver. Et je n’ai même pas honte.

 

thumb_IMG_4507_1024

thumb_IMG_4514_1024

Jeudi également, j’ai fait des petites bouchées super bizarres : des muffins aux lentilles ! (Attendez, ne partez pas, je vous explique) En fait, cet été, lorsque nous sommes allés en Auvergne, Chéri, qui en vacances achète tout sur son passage, avait ramené ce truc « Fondant de lentilles glacées au chocolat au lait et caramel ». C’est comme une pâte à tartiner, c’était bon (et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ça n’a pas du tout le goût de lentilles) mais le pot traînait au frigo depuis 6 mois. J’ai donc cassé 1 oeuf, versé le pot, mis un peu de farine et hop au four : ça a donné des muffins super mioums !

 

thumb_IMG_4639_1024

thumb_IMG_4641_1024

Vendredi également, j’ai braqué une fromagerie. Nan en fait, je suis retournée à l’Art de la Fromagerie (dont je vous avais parlé dans cette rétrospective) et j’ai fait une razzia sur la Fourme de Montbrison (c’est comme une fourme d’Ambert mais 1000 fois meilleure) et en rentrant : surprise dans ma boite au lettre : 3kg de fromage direct from Jura; une sorte de comté que j’adorais quand je vivais en Bourgogne et que je commande une fois par an au mec qui le vendait sur le marché. Joie.

 

thumb_IMG_4638_1024

Avant de rentrer, j’ai pris un petit temps tranquille pour moi pour tester le fameux café dont tout le monde parle à Marseille : Coogee (100, boulevard Baille) avec une noisette et un muffin au chocolat blanc et framboises. Ben écoutez, c’est sympa hein mais je comprends pas pourquoi on en fait des caisses, j’ai déjà mangé des muffins bien meilleurs.

 

thumb_IMG_4643_1024

Vendredi soir, c’était les vacances pour tout le monde : l’Ado (qui est parti chez sa mère dans la foulée), Chéri, le Bouledogue … mais pas moi vu que je suis en vacances perpétuelles.
Du coup, comment faire autrement que de fêter ça avec un repas de fromages ? On s’est fait une petite soirée fromage & musique en amoureux. L’idée, c’était que chacun mette à tout de rôle une chanson ou un album qu’il aime bien en ce moment pour la faire découvrir à l’autre. C’était chou. Jusqu’à ce que je lui fasse une blague et que je mette « Dragostea din Tei » en lui faisant croire que c’était LA chanson que j’adorais en ce moment et qu’il fallait absolument qu’il l’écoute.
Au bout de 10 secondes, il a dit :  « Non mais c’est quoi cette merde?!! » (J’ai tenté d’être sérieuse mais je n’ai pas réussi à être crédible sans pouffer de rire comme une dinde)
Du coup, après, je l’ai mis au défi de trouver encore plus nul et on est parti sur les pires chansons du monde avant de finir sur des questions débiles aux choix impossibles du genre : « Tu préfères écouter en boucle TOUTE TA VIE un album de Florent Pagny ou Patrick Fiori? » (marche aussi avec « tu préfères écouter Patrick Sébastien ou Lorie? »« Non, t’es OBLIGE de choisir sinon tu MEURS ! » C’était drôle. Bien plus drôle que la soirée monastique de vendredi dernier en tout cas.

 

thumb_IMG_3638_1024

thumb_IMG_4061_1024

N’oublions pas les boules de poils et pour information, j’essaie actuellement de dresser le Bouledogue et de lui apprendre le concept « couché » (« assis » et « fais le beau », il maitrise déjà). Pour ce faire, je le soudoie en croûtes de fromage mais têtu comme une mule, il me laisse parfois en plan avec mes croutes dans la main et part se coucher sur le canapé (ce qui en soit, n’est pas complètement mal puisque je lui ai demandé de se coucher) #onapasfiniderigoler

 

Voilà pour cette semaine ! Pour finir, je voulais quand même remercier toutes celles et ceux qui avaient pris le temps de répondre au sondage. Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous m’avez régalée.
Pour info, les votes et commentaires étaient anonymes donc je ne sais pas qui a mis quoi (sauf ceux qui se sont dénoncés) et il semblerait que les rétrospectives et les moments de solitude qui font rigoler soient ce que vous aimez le plus sur le blog.
J’ai également une pensée particulière pour une personne que je ne citerai pas (Pidipiwo) qui a réclamé plus de fromage et de gras (j’espère que cette rétrospective particulièrement riche te convient), ou encore ces anonymes qui demandent en vrac : des histoires et des photos du Bouledogue et de la Chatte, des critiques de livres et des avis sorties, des trucs de nanas, des fringues etc, des photos en tout genre, des extraits de mes écrits … et aussi plein de mots d’Amour qui font chaud dans mon petit coeur (aucune insulte n’étant pour l’heure à déclarer).

Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez encore y répondre ici :

Je vous souhaite de passer un joyeux Noël et vous donne rendez-vous dimanche prochain pour la dernière rétrospective de l’année !

Publicités