Petits plaisirs et grands bonheurs #48

D’habitude, je commence toujours à préparer la rétrospective vendredi ou samedi, mais cette semaine, je vous préviens c’est du freestyle. Il est 8h du matin et je n’ai pas encore la moindre idée de ce que je vais mettre dedans.

C’est de la rétrospective en mode détente quoi.
(pour tout vous dire, j’exècre l’expression « en mode » déclinée à toutes les sauces mais là, je trouve que ça collait bien)

Alors, alors …

Alors, il y a du nouveau cette semaine : Même si j’estime qu’être fouillée avant d’entrer au supermarché n’est pas foncièrement rassurant, mes angoisses concernant la ville et ses transports se sont bien calmées. Voire même ont complètement disparues. C’est évidemment une bonne chose, mais par contre :  je me tape des délires d’un autre genre.
Par exemple un soir (accrochez-vous, c’est du costaud), alors qu’on était tranquilles à la maison, Le Bouledogue s’est levé comme une fusée pour aller à la fenêtre et du coup, j’étais persuadée qu’il y avait quelqu’un dans le jardin (en plus, j’avais entendu du bruit et vu des herbes bouger bizarrement). Chéri a proposé d’aller voir, j’étais limite hystérique et absolument certaine qu’il y avait des cambrioleurs qui allaient nous prendre en otage ou non, plutôt nous tirer dessus à travers les fenêtres (quand on vous dit que l’abus de télévision est nocif, ne prenez pas ça à la légère).
Consterné par mon imagination débordante, ce fou a insisté pour y aller quand même alors que je m’étais déjà résolue à passer ma soirée allongée par terre sous la table basse. J’ai dit : « Tiens prends ça on sait jamais ».
Le voilà donc parti en repérage dans le jardin avec un rouleau à pâtisserie dans la main : Bonjour le couple de pieds nickelés. Finalement, c’était simplement la porte du local à outils qui, mal fermée, battait avec le vent de malade qui soufflait ce soir là (d’ou le bruit et les herbes qui bougeaient : CQFD) Malgré tout, je n’ai été rassurée qu’une fois la porte fermée à clé et les volets tirés.

Mais ce n’est pas tout ! J’ai aussi une nouvelle tendance à l’hypocondrie! YOUHOU ! Faites vous plaisir, aujourd’hui c’est cadeau : deux tares pour le prix d’une ! J’ai une plaque d’eczéma qui est apparue sur le ventre, et la voyant se développer de jour en jour, j’en suis venue à la conclusion que c’était forcement le signe d’une maladie grave et que je suis en train de pourrir de l’intérieur. Je la scrute tous les matins pour essayer d’estimer le temps qu’il me reste (et ce n’est pas très joli-joli)

Voilà, comme vous le voyez, ma santé mentale se porte comme un charme. (Big up à tous les tarés : vous n’êtes pas seuls)

SINON …
Ben, écoutez, l’air de rien, on a encore beaucoup bouffé cette semaine. Ca change.

 

thumb_IMG_3587_1024

Lundi, je me suis aperçue que j’avais perdu 1kg. Cette journée se présentait sous les meilleurs auspices, j’étais extatique. Du coup, j’ai fêté ça comme il se doit en passant COMME PAR HASARD devant Colombus Café. Si leurs muffins sont à tomber raide par terre, ce n’est pas du tout le cas du cheesecake qui, bien que beau, était absolument immonde. Du coup, c’est Chéri qui l’a mangé et il l’a adoré (tu lui donnerais des pierres qu’il trouverait ça bon) Dois-je vous préciser que dès le lendemain, le kilo perdu n’était plus qu’un vague souvenir ?

 

thumb_IMG_2399_1024

Je suis aussi allée courir et c’était juste HORRIBLE. J’avais l’impression de faire trembler le bitume chaque fois que mon pied se posait par terre (c’était pourtant avant le muffin) et surtout, je sentais mes fesses faire bloup-bloup à chaque foulée. Je vous jure, c’était limite indécent : on aurait dit qu’on remuait de la marmelade ou je ne sais pas quoi de gluant. Tout en courant, j’ai imaginé la consternation des gens qui devaient me croiser. Pile au moment où je suis passée devant un groupe de mecs de la voirie qui farfouillaient dans le trottoir. J’avais envie de me cacher sous terre. Bref, un petit moment de bien-être et d’amour propre comme on les aime.

 

 

thumb_IMG_3671_1024

Mardi, je ne sais plus ce que j’ai fait (ça devait être tellement intéressant que j’ai carrément zappé ce jour de ma vie). Par contre, je n’ai pas oublié cette délicieuse crêpe bretonne (ou galette je sais jamais)(pas taper) au saumon, chèvre et épinards.

 

thumb_IMG_3706_1024

Mercredi, j’ai passé ma journée à écrire. Le soir, j’avais une migraine de malade, les fesses littéralement incrustées dans le canapé, je voyais des mots partout quand je fermais les yeux et surtout j’avais une grosse envie de tout effacer … Mais en fait, je dois quand même l’avouer, j’ai pris un pied monstrueux.

 

thumb_IMG_3680_1024

thumb_IMG_3703_1024

Ah et puis aussi, je me suis tapée THE BEST SALAD EVER. Et encore un muffin (No comment)

 

thumb_IMG_3778_1024

thumb_IMG_3784_1024

Jeudi, j’ai encore passé ma journée à écrire. Et puis, pour sortir un peu la tête de l’ordi et me changer les idées entre deux lignes, comme cette histoire de muffins commençait à me revenir cher, j’ai eu envie de les faire moi même (on a dit NO COMMENT). Le résultat fut, comment dire… brouillon. Je serai tentée de voir ça comme une allégorie de mes écrits mais on va rester positif.

 

thumb_IMG_3735_1024

Le soir, premier feu de cheminée ou comment transformer une soirée ordinaire en soirée extraordinaire.

 

thumb_IMG_3624_1024

Et surtout, littéralement épuisée de tous ces mots qui sortent de moi et les 10 000 idées à la seconde qui traversent mon cerveau, il me fallait un petit remontant : un hamburger végétarien (aubergines, courgettes, tomates séchées, pesto et mozzarella) et des frites de patate douce. Miam.

 

thumb_IMG_3746_1024

Vendredi… Quand je suis seule, j’adore prendre un petit déjeuner en guise de déjeuner. Ouais je sais c’est bizarre mais pourquoi pas finalement? Entre ménage, yoga, course à pied, et courses tout court, c’était mon petit plaisir du jour, avant de me ruer à nouveau sur mon fichier Word qui est désormais ouvert en permanence sur mon ordi, toujours prête à rajouter ou à modifier quelques mots.

 

Capture d’écran 2015-11-28 à 17.05.03

Et puis surtout, il y a eu ce magnifique article de Maman Rose qui relate notre rencontre d’il y a 3 semaines, que je vous invite bien sur à aller lire puisqu’elle raconte sa version des faits et parce qu’il y a beaucoup trop d’amour dedans.

 

thumb_IMG_3626_1024

Sans transition, il y a eu aussi un joli coucher de soleil (je ne savais pas où caser la photo donc voilà, c’est fait)

 

thumb_IMG_3794_1024

Ah oui, j’ai le Chat le plus casse-couilles DU MONDE. Elle passe la journée à miauler à la mort devant la porte d’entrée pour sortir, et quand je m’arrache à mon ordinateur et que je me lève pour lui ouvrir, Madame n’a plus envie et va bouffer ses croquettes tranquillou. Et c’est comme ça toute. la. journée (elle aime bien faire ça à 3h et 5h du matin aussi). Je suis à deux doigts de faire un chaticide.

 

thumb_IMG_3816_1024

Euh sinon, un élève de Chéri nous a donné un milliard de kakis. Bon, c’est sympa hein mais j’en fais quoi moi de tout ça ? J’ai tenté une confiture, et le résultat est plutôt pas mal mais je ne sais pas quoi faire avec les 200 autres kakis qu’il me reste #lesproblemes. (Autrement dit, si vous êtes spécialistes en kakis, contactez moi.)

 

thumb_IMG_3844_1024

La maison commence à s’emplir doucement de Noelitude, et ça j’aime !

 

thumb_IMG_3845_1024

Enfin, pour conclure cette semaine, j’ai trouvé qu’on avait pas assez bouffé cette semaine donc j’ai fait des pizzas maison qu’on a mangé tous les 4 devant DALS pour faire plaisir aux garçons (il se peut qu’au bout d’un quart d’heure, j’ai eu légèrement envie de mourir et qu’on ait profité de la première pause pub pour dire qu’on était crevés et aller lire au lit en se faisant des câlins : Gniiiiii <3)

Voilà ! Et chez vous, elle était comment cette semaine ? 

Publicités