Petits plaisirs et grands bonheurs #44

Une bien jolie semaine vient de s’écouler ! Elle fut chargée, mais uniquement de petits bonheurs plaisants qu’aucune mauvaise nouvelle ou autre contrariété n’est venu assombrir.

Il faut quand même que je vous raconte qu’hier soir (samedi soir donc), vers 18h alors qu’il faisait déjà presque nuit noire, je dis à Chéri : « Putain mais ce soir on change d’heure ! Tu te rends compte, c’est horriiiiiiible, ça veut dire qu’il va faire nuit à 17h!!! »

Il me regarde effaré, comme si je venais de snifer une ligne de coke sous ses yeux, et me dit : « Mais on a déjà changé d’heure … le week-end dernier! »

Il y a eu deux petites secondes de flottement, pendant laquelle j’avoue avoir eu un peu honte, avant que l’on éclate de rire tous les deux.

« Tu ne vis pas dans le même monde que nous, non? »

ARRETEZ TOUT.  Mon homme vient de comprendre LE problème de ma vie.

(Il a avoué par la suite que c’était totalement une remarque qu’il aurait pu faire lui même, ce qui explique sans doute notre parfaite corrélation)

Bref, mis à part ça :

 

thumb_IMG_2572_1024

Dimanche dernier : on est allés visiter une maison. Parce qu’on aimerait bien déménager. Jusque là c’est logique. Je ne sais pas si on est des chieurs en puissance ou des malchanceux mais c’est à peu près la 50ème maison qu’on visite ensemble et il y a TOUJOURS un truc qui ne va pas et qui fait tout capoter. Même s’il y a quasiment tout à refaire, la maison était super et idéalement placée dans la campagne Aixoise. Ca nous a beaucoup plu mais dans la seconde où on est descendus de la voiture, j’ai su que c’était mort : il y avait un bruit horrible à cause de la route qui passe en contre bas. On se serrait cru en bordure de l’A7 un jour de chassé-croisé. Chéri a bien entendu partagé mon point de vue donc NEXT. Dommage pour ce petit jardinet bien joli.

 

thumb_IMG_2808_1024

Lundi : exploit sportif de la MORT ! D’habitude, je cours entre 20 et 30 minutes (on ne rit pas). Cette fois-ci, je me sentais bien et j’avais envie de continuer un peu mais Le Bouledogue commençait à trainer la patte et à s’arrêter toutes les 2 secondes pour renifler chaque cm2 de trottoir. Sa manière a lui de dire : « Tu m’as gonflé avec ta course, viens on sent plutôt les pisses, c’est mieux! »
Je suis donc repassée par la maison, j’ai déposé le paquet et je suis repartie pour 20 minutes supplémentaires. Oui oui, j’ai donc couru 50 minutes. J’aurais bien voulu aller jusqu’à 1h mais je pense qu’il aurait fallu m’amputer des pieds ensuite. Bref, j’étais un peu fière de moi  pour une fois, jusqu’à ce que Chéri me voit rentrer et m’accueille avec un « Whaou, la tête que t’as! »
« Ben vas y, cours 50 minutes, on verra ta tête après mon Chéri » #nonmais

 

thumb_IMG_5251_1024

thumb_IMG_5266_1024

thumb_IMG_2637_1024

Mardi : restaurant avec Chéri. J’en ai déjà parlé sur le blog car on y est allés déjà plusieurs fois mais ce restaurant (La Grotte) niché tout au bout de la ville, fait des pizzas divines. Je ne sais pas ce qu’il y a dans l’air (ou dans le vin) mais à chaque fois qu’on y va tous les deux, une sorte de bulle se créée entre nous et on passe la soirée sans voir personne, sans rien entendre du brouhaha, à discuter sans voir passer le temps et à se piquer des fous rires. Bref, une soirée parfaite où on a fini au comptoir à faire la causette avec le pizzaiolo (j’ai essayé, en vain, de connaitre les secrets de cette pizza parfaite) puis, à un moment, j’ai pas trop compris comment, on s’est retrouvés à boire un coup et à regarder les photos du serveur qui a perdu 80 kilos. #normal.

 

thumb_IMG_2648_1024

Mercredi : Déjeuner avec les copines de mon ancien travail. 3 nanas en or que j’aime beaucoup et que j’ai toujours grand plaisir à revoir, non sans un petit pincement au coeur de ne plus faire partie de la bande et d’être un peu sur la touche désormais. Ca me fait toujours quelque chose, j’aurais tellement aimé pouvoir rester encore un peu plus….
On a testé un nouveau resto qui s’est ouvert à la gare Saint Charles « Bistrot Bocaux ». Bon. J’adhère pas vraiment au concept du tout en bocal. Même si ce sont des plats cuisinés, à base de bons produits de producteurs locaux, je trouve que c’est le concept plus antinomique du monde pour un restaurant. Tu prends un bocal, tu le chauffes et tu le vends 3 fois le prix. HUM. J’ai pris une salade. Et un muffin : 18€. Ouais ben pas 2 fois les filles !

 

 

thumb_IMG_2736_1024

Ensuite, j’ai profité d’être à deux pas de la bibliothèque pour aller récupérer une réservation. Depuis le temps que j’ai envie de lire « Les promesses » d’Amanda Sthers, je trépignais d’impatience et je n’ai pas été déçue !  J’ai adoré ce roman, très sombre mais très beau.
« La vie, en général, n’en finit pas de faire des promesses qu’elle prend plaisir, ensuite, à ne pas tenir – et telle est bien l’histoire d’Alexandre, le héros de ce roman.
On lui avait ainsi promis, dès sa naissance, le bonheur, l’amour, le soleil, l’Italie et toutes les nuances du plaisir, et il en eut sa part. Mais il s’avisa, à mesure, que chaque promesse accomplie portait également en elle une part de regret, une zone de mélancolie où le destin murmurait : « le bonheur, ce n’était donc que cela ? » »

 

thumb_IMG_2642_1024

Jeudi : Il y a quelques semaines, je vous avais dit que j’avais gouté la mixture healthy la plus immonde qui soit. Et bien j’avais tort. J’ai trouvé pire. Après ces quelques excès, j’ai voulu faire du bien à mon foie. Il se trouve que le magasin bio m’avait donné une tonne de radis noir qu’ils s’apprêtaient à jeter et j’ai eu la bonne idée de vouloir en faire un jus avec ma super centrifugeuse qui n’a plus servi depuis un bail. Avec 2 petits radis, j’ai obtenu un petit verre. J’ai bu cul sec. Chéri est arrivé juste à ce moment là, j’étais au bord de l’évanouissement. Il s’étonne de ma tête (encore une fois décidément) alors je lui explique. Il me répond : « T’en bois des conneries! Tu veux quoi ? Devenir une plante verte? ». Mon homme ne comprend décidément rien, je pense que je vais contacter le service après-vente.

 

thumb_IMG_2803_1024

Jeudi également : On a reçu notre nouveau sèche linge. J’étais joie car il sèche encore plus vite que l’ancien. (Tu sens la tristesse de ma vie pour me réjouir d’un nouveau sèche linge et de son temps de sèchage)

 


thumb_IMG_2662_1024

thumb_IMG_5307_1024

Vendredi : Rendez-vous chez le coiffeur. J’ai fait une couleur très très légère (pas de changement notable, c’était plus pour donner un peu de brillant). Si comme à chaque fois que je touche à mes cheveux, j’y suis allée en tremblant, je suis ressortie de là très contente. Ne serait-ce que pour ce brushing de la mort qu’il est impossible de refaire seule chez soi… Je me suis sentie méga bonnasse des cheveux et ça, ça fait du bien !
 

thumb_IMG_2791_1024

Samedi : C’était Halloween et le Bouledogue s’est déguisé en fantôme !

 

thumb_IMG_2818_1024

Et puis l’Ado et ses 3 fidèles copains sont partis à la chasse aux bonbons … Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a été productive puisque ce que vous voyez là est seulement un quart de leur butin ! (J’imagine que les gens ont du avoir peur de voir 4 gaillards de 17 ans, pas déguisés, sonner à leur porte)

 

thumb_IMG_2814_1024

Samedi, c’était aussi la finale de la coupe du monde de rugby, que l’on s’est sentis obligés de regarder avec l’Ado (on ne pourra pas dire qu’on paie de notre personne pour créer un semblant de proximité). J’ai fait comme si j’avais compris les règles mais j’avoue avoir eu plus souvent l’oeil sur Facebook que sur la télé. C’était tout de même un joli moment tous les 3.

 

 

C’est bien beau tout ça, mais on a aussi mangé des trucs trop bon :

thumb_IMG_2594_1024

TUERIE DE LA SEMAINE : Un potimarron farci à la crème, aux champignons et au bleu. Pas difficile du tout à faire et un vrai régal d’automne. Vous prenez un potimarron que vous évidez, vous l’envoloppez dans du papier au et vous le laisser cuire au four pendant 1h. Au bout d’une heure, vous le sortez pour le farcir de champignons (préalablement cuits), de crème fraiche liquide, de gruyère et de bleu (en fait vous pouvez mettre un peu ce que vous voulez) et vous laissez cuire encore une demi heure avant de vous régaler !

 

thumb_IMG_2659_1024

TUERIE DE LA SEMAINE II : Un burger vegétarien (épinards, champignons, tomates séchées sauce gongonzola) avec des pains maisons selon la recette extraite du livre de Big Fernand (que je n’ai pas mais que j’ai trouvé ici). La recette des pains est excellente et bien meilleure que celle que je vous avais proposé il y a longtemps.

 

thumb_IMG_2599_1024

Sinon, il y a eu aussi une petite omelette avec le reste de champignons et du saumon fumé …

 

thumb_IMG_2617_1024

Un gateau au miel, pommes, et farine de châtaigne.

 

thumb_IMG_2622_1024

Des chips de pomme à la cannelle à grignoter devant la télé le soir.

 

thumb_IMG_2742_1024


thumb_IMG_2744_1024

Et pour finir, quelques jolies couleurs d’automne sous un ciel bleu magnifique, on ne s’en lasse pas !

Et chez vous, elle était comment cette semaine ? 

Publicités