Escapade (ressourçante et mouvementée) en Haute-Loire

 

thumb_IMG_0642_1024

Avec le coffre archi-blindé, nous voilà partis un matin de la semaine dernière sur les routes de France direction la Haute-Loire, à quelques kilomètres au sud du Puy-en-Velay.

 

thumb_IMG_0636_1024
Toute guillerette à l’idée de cette escapade avec mon cher et tendre, j’avais rêvé que, pour le premier pique-nique, on trouve un grand champ tout vert, qu’on mette une couverture à l’ombre d’un vieux chêne, que des petits écureuils mignons viennent grignoter les restes, qu’on se dise des mots doux, qu’on lise des livres serrés l’un contre l’autre, et qu’on fasse l’amour dans le pré avec le gazouillis des oiseaux en fond sonore. (j’ai beaucoup d’imagination) … Et puis … Voilà voilà #lesvacancescommencent

On a fini par engloutir le cake à la courgette et à la mimolette que j’avais préparé, dans la voiture sur un parking d’autoroute, en 2 minutes 35 secondes, sous la pluie, en écoutant France Info. C’était d’un romantisme absolu.

 

thumb_IMG_4843_1024

thumb_IMG_0644_1024

thumb_IMG_0650_1024  thumb_IMG_0651_1024  thumb_IMG_0652_1024

thumb_IMG_0795_1024

thumb_IMG_0790_1024

thumb_IMG_0653_1024

thumb_IMG_0791_1024

Après avoir essuyé des trombes d’eau sur l’autoroute, c’est finalement sous le soleil que nous arrivons dans un tout petit petit village, dans la chambre d’hôtes que nous avions réservé, où la philosophie des lieux s’affichent sur les murs …

Chéri a suggéré de se mettre au lit tout de suite histoire de, je cite, « rentabiliser le prix de la chambre » (pas de doute, mon mec sait parler aux femmes). Tout cette déco rose ayant manifestement  sur lui des effets inattendus, j’ai suggéré qu’on fasse plutôt un tour à pied, ce qu’il a accepté non sans déception.

La propriétaire étant une ancienne chef de restaurant, j’aime autant vous dire que le soir venu, on a trop très très bien mangé. (je n’ai malheureusement pas osé sortir l’appareil photo au milieu de la table avec 10 convives inconnus autour de nous) et que, même si je ne suis à priori pas fan du concept des tables d’hôtes (bonjour, je suis sauvage), la soirée était plutôt sympa !

thumb_IMG_0692_1024

thumb_IMG_0696_1024

thumb_IMG_0699_1024

thumb_IMG_0702_1024thumb_IMG_0712_1024 thumb_IMG_0714_1024thumb_IMG_0706_1024

thumb_IMG_0713_1024

thumb_IMG_0684_1024

thumb_IMG_0690_1024

thumb_IMG_0694_1024

thumb_IMG_0801_1024

Et puis, dès le lendemain, c’était parti pour la découverte des environs … Du vert, de la nature, des champs à perte de vue, des vaches, des mouches, des ballades à pied dans la nature ou autour du lac de Naussac, découverte des petits villages alentours (Arlemepdes, Pradelles, Langogne… ) Tout ce dont nous avions rêvé ! Et en plus avec un soleil et une chaleur digne du sud !

 

thumb_IMG_0773_1024

thumb_IMG_0780_1024

thumb_IMG_0756_1024 thumb_IMG_0768_1024 thumb_IMG_0741_1024

thumb_IMG_0742_1024

thumb_IMG_0745_1024

thumb_IMG_0770_1024

La seule escapade au milieu de la civilisation fut pour visiter le Puy en Velay, inscrite au patrimoine  mondial de l’UNESCO, célèbre pour ses églises, sa verveine, ses lentilles et ses dentelles. J’ai réussi à maitriser Chéri qui voulait acheter la moitié du magasin de spécialités locales (en voyage, il est insupportable et veut ramener des milliers de trucs inutiles qu’il oublie aussitôt rentré à la maison … En Turquie par exemple, nous sommes revenus avec des kilos de café et de thé qui n’ont pas bougé du placard depuis 1 an et demi)(mais sinon, je l’aime hein).

 

 

thumb_IMG_0789_1024

Le dernier soir, on avait envie de se retrouver tous les 2 et on est allés manger dans un restaurant. Avant tout, il faut préciser que les restaurants, là où nous étions en Haute-Loire, c’est pas vraiment le truc qui court les rues. Faut se taper un minimum de 30 kilomètres aller et 30 kilomètres retour pour trouver autre chose qu’un snack.

J’ai reservé le premier qui me semblait potable et quand on est arrivés, j’ai cru qu’on était projetés dans une maison de retraite. Moyenne d’âge : 80 balais. Une lumière blafarde. Un silence de mort. Une déco hyper kitsch venue d’un autre temps. Le pire resto EVER.

Une déception vite oubliée car, avec sa grosse voix qui porte, Chéri a foutu le bordel en 2 minutes, on a mangé des trucs super bizarres, on a bu de la piquette mais surtout on a sacrément bien rigolé.

Avant de partir, j’ai malheureusement eu la bonne idée d’aller faire pipi. Quand j’ai baissé mon pantalon (glam), ma cigarette électronique, qui était dans ma poche, est tombée dans la cuvette. Le temps de la rattraper (dieu merci, c’était avant d’avoir fait pipi), elle était déjà morte. Impossible de la réanimer. J’ai pourtant tout essayer, la démonter, la sécher pièce par pièce … Rien n’y a fait.

Quand je suis sortie des toilettes, 10 personnes attendaient devant et Chéri m’a demandé « T’es restée 3 heures …T’as mal au ventre ? ». J’ai quand même eu sacrément envie de l’étriper.

 

thumb_IMG_4849_1024 thumb_IMG_4856_1024

Voilà, sinon ça c’est cadeau !

 

thumb_IMG_0808_1024

Et enfin, sur le chemin du retour, après avoir fait le plein de fromages au petit marché du coin et alors que nous avions déjà roulé pendant près d’une heure et demi en direction de la maison, j’ai eu un éclair de lucidité (que j’aurais bien fait d’avoir plus tôt, certes, mais on ne choisit pas ses éclairs de génie):
« Oh oh ! Chéri ???! »
« Oui ? »
« Euh … Voilà… Comment te dire ? … Il  y a un problème … »
« Qu’est ce qu’il se passe? »
« J’ai oublié mon ordinateur portable dans la chambre » #lol

Il y a eu un blanc qui a duré une éternité et pendant lequel je me suis liquéfiée sur mon siège.
« J’espère que tu plaisantes »
« Pas du tout, je l’ai mis dans le tiroir de la commode et je n’ai pas pensé à le reprendre »

Chéri est devenu blanc, m’a engueulé (m’enfin, tu peux pas faire le tour de la chambre avant de partir??!), je l’ai engueulé (non mais comme si j’avais fait exprès, tu aurais pu regarder toi aussi!!)(Je vous rappelle que ma cigarette électronique étant tombée dans les toilettes du restaurant la vieille au soir, je ne pouvais pas fumer)( = aussi aimable qu’un rottweiller)…

On a donc fait demi-tour et comme par hasard, les éléments, qui sont décidément très joueurs, se sont ligués contre nous : mon portable ne captait pas, si bien que je n’ai pas pu appeler la chambre d’hôtes pour les prévenir (#lacampagne), Chéri m’a re-engueulé (c’est quand même pas possible que tu ne captes pas depuis tout à l’heure!), je l’ai re-engueulé (ok donc maintenant je suis AUSSI responsable de l’implantation du réseau SFR!) puis on a roulé en silence.

Ca m’a vaguement rappelé le moment où j’avais oublié mon appareil photo dans l’avion en revenant du Maroc, que je m’en suis aperçue en pleine nuit, à 1h de route de l’aéroport et que, quand il a fait demi-tour, je sentais bien que mon ex avait envie de me défenestrer. Ca m’a fait rire alors, pour détendre l’atmosphère, j’ai voulu raconter l’anecdote à Chéri qui n’a pas eu l’air enchanté par l’évocation de mon ex (il n’a décidement pas d’humour).

Nous roulions donc en silence jusqu’à ce que, ce que je crois être une guêpe mais qui s’apparenterait plutôt à un frelon OGM tant il était gros, soit entré dans la voiture et ait foncé directement dans mes cheveux, puis sur ma nuque, pour enfin terminer sa course folle en me piquant dans le dos (il est vrai qu’à ce moment là, je n’écoutais pas tellement les recommandations de Chéri qui, tout en me traitant de folle et d’hystérique, me conseillait de ne surtout pas bouger et que je gigotais comme un asticot sur mon siège)

Inutile de vous dire qu’il n’était plus vraiment question de silence dans la voiture et que les paysans des 10 kilomètres à la ronde ont du entendre mes cris perçants.

Bref, 1h30 plus tard, j’ai pu récupérer mon ordinateur (qui n’avait pas bougé d’un millimètre) et nous avons repris la route… avec 3h de retard donc, le dos en feu et une voiture qui puait le vieux fromage pourri.

Joie et bonheur sur mon couple.

Publicités