Petits plaisirs et grands bonheurs #35

Fraichement rentrée d’une petite escapade en amoureux au coeur de la Haute-Loire (je vous raconterai ça très vite dans un article à part entière en début de semaine, juste le temps de trier mes photos), je vous propose en attendant de retrouver les autres petits et grands bonheurs de la semaine …

 

thumb_IMG_0814_1024

Cette semaine, on a fêté l’anniversaire du fils ainé de Chéri tous les 4. J’aurais voulu faire le gâteau moi même le temps mais m’a manqué alors c’est l’excellente pâtisserie Zeppini (Marseille 12ème) qui s’est chargée de faire ce joli fraisier … et je peux vous dire que ce n’est pas plus mal que je n’ai pas eu le temps de me mettre aux fourneaux tant il était excellent ! La soirée était super sympa bien que expédiée à la va-vite car, c’est bien normal, le fils ainé voulait partir passer le reste de la soirée avec ses copains. J’ai jamais mangé aussi rapidement de ma vie… A 21h, on avait déjà ramené tout le monde et on s’est retrouvés comme 2 cons (mais, ça tombe bien : on aime bien se retrouver comme 2 cons)

 

thumb_IMG_0817_1024

Pour le repas, c’était le grand retour des hamburgers maison (la diète avant le fraisier quoi)… La recette du pain est toujours disponible ici. Je ne sais pas pourquoi, alors que j’ai suivi exactement la même recette et que j’ai mis les mêmes ingrédients que d’habitude, c’était pas la folie. Même la photo est moche, c’est vous dire ! Je crois qu’il va falloir les expérimenter à nouveau très vite pour tirer ça au clair !

 

thumb_IMG_0808_1024

En tant que fan inconditionnelle de fromages (plus ils puent, mieux c’est), je ne pouvais pas faire autrement que de rentrer de vacances avec une bergerie entière dans mes bagages (oui, l’odeur dans la voiture était plutôt sympa)(mais ce n’est pas le truc le plus foireux que j’ai fait pendant le séjour, vous verrez)

 

thumb_IMG_0868_1024

Cette semaine, j’ai aussi fait un truc super rigolo : j’ai fabriqué ma propre lessive ! C’est archi simple et si ça vous intéresse, je peux partager avec vous la recette …

 

thumb_IMG_0872_1024

thumb_IMG_0890_1024

thumb_IMG_0898_1024

Partir en vacances, ça fait du bien .. Mais rentrer, c’est aussi le bonheur de retrouver son chez soi et ses petites habitudes … Et c’est vraiment chouette aussi ! Et surtout, revenir à une alimentation plus simple, parce que là bas, on a vraiment trop bien mangé ! (ma balance se fout d’ailleurs clairement de ma gueule depuis mon retour, je suis à peu près sure qu’elle est cassée) … Au programme donc : blini tartiné au fromage frais, saumon fumé et avocat ; salade de quinoa, aubergine, jambon cru, féta, basilic, huile de noisette et noisettes concassées, et panna cotta aux figues …

 

thumb_IMG_0857_1024

Qui dit « rentrée » dit « rentrée littéraire », et c’est comme une hystérique que je me suis précipitée pour acheter, dès sa sortie, le nouveau Delphine de Vigan « D’après une histoire vraie ». Je ne l’ai pas encore commencé mais je brule d’impatience et vous en reparlerai certainement la semaine prochaine !

 

thumb_IMG_0851_1024

Sinon, bien loin de Delphine de Vigan (j’avais apparement mis mon cerveau à l’arrêt cet été), j’ai lu 2 romans de Jojo Moyes, connue pour ses romans à l’eau de rose, assez prévisibles dans l’ensemble, terriblement dégoulinants de bons sentiments, aussi sirupeux qu’un paquet de bonbon au miel, écrits comme une rédaction de 4ème mais qui ravira les amateurs du genre. Je ne sais pas ce qu’il m’a pris de lire ces deux livres, qui ne sont pas du tout mon genre en temps normal, mais il faut croire que j’avais besoin de mielleux.

Le premier s’appelle « Avant toi » et a un petit gout d’Intouchables mais version love : « Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de 6 mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.« 

Et puis le deuxième, « Jamais deux sans toi », qui a des petits airs de Little Miss Sunshine : « Jess a la vie dure : elle élève seule ses deux enfants et se tue à la tâche pour arrondir les fins de mois. Comme un malheur n’arrive jamais seul, le don pour les maths de sa fille surdouée risque de rester lettre morte si personne ne la soutient. Quant à son fils, il est victime de harcèlement au collège et ne peut se défendre seul contre ceux qui s’en prennent à lui. Ed cherche à fuir un avenir incertain. Il a du temps à revendre et veut leur venir en aide… Une histoire d’amour aussi captivante que non conventionnelle. La rencontre improbable de deux êtres en perdition« 

thumb_IMG_0885_1024

Je vous parle bien souvent du Bouledogue et plus rarement de la Chatte, qui est pourtant tout aussi présente dans la maison. D’ailleurs au moment où j’écris ces lignes, assise sur le canapé, j’en ai un qui ronfle collé à ma droite et l’autre qui ronronne à ma gauche (bonheur). Rapide comme l’éclair, j’arrive rarement à la prendre en photo mais cette semaine, je l’ai surprise  pendant sa sieste à l’ombre et j’ai réussi à immortaliser sa jolie tête de lynx …

 

Capture d’écran 2015-08-04 à 07.20.57

Enfin, il reste 2 jours pour voter pour le concours Auféminin … Alors, à vos clics !!

 

Voilà pour cette semaine, je vous donne rendez-vous très vite pour découvrir quelques clichés de notre escapade en Haute-Loire !

Et vous, vous avez fait quoi cette semaine ? 

 

 

Publicités