Petits plaisirs et grands bonheurs #32

Si on fait abstraction de l’homme abattu par balles en pleine journée dans mon quartier le jour de mon anniversaire (coucou Marseille!), ce fut une semaine très chargée et très agréable !

Attendez vous à une avalanche de photos !

 

thumb_IMG_0032_1024

P1050006

Jeudi 6 aout, c’était mon anniversaire … Une journée qui pourrait presque faire l’objet d’un article à part entière tant il s’est passé de choses ! Déjà le matin, Chéri m’a fait la plus belle des surprises (enfin, étant donné qu’il est incapable de garder un secret, je m’en doutais un peu) en m’offrant l’appareil photo dont je rêvais depuis des mois : le Canon 1200d. J’étais terriblement gênée de ce cadeau excessif et beaucoup trop beau … et en même temps terriblement excitée d’avoir enfin l’objet de ma convoitise entre les mains…

thumb_IMG_0031_1024

Ce jour là, c’était aussi l’anniversaire du Bouledogue. Et oui, ma boulette et moi sommes nées le même jour, c’est dingue non ? Il a fêté ses 5 ans et a eu droit à du jambon dans sa gamelle … Vu ses yeux écarquillés quand il dévorait son écuelle, je crois bien que c’était un des plus beau jour de sa vie.

thumb_IMG_0044_1024

Le matin du 6 aout, nous sommes allés à la FNAC pour acheter 2 livres : « Fragments d’un discours amoureux » de Roland Barthes et « Les souffrances du jeune Werther » de Goethe. Les couvertures et les titres sont  pas très sex hein, mais je ne suis que joie parce que ce sont deux livres que j’ai envie de lire depuis longtemps.

 

IMG_0038

En revenant de la FNAC, nous nous sommes arrêtés à notre pâtisserie préférée pour récupérer des petits gâteaux pour le midi… Juste une petite douceur pour marquer le coup puisque le soir, il était prévu qu’on aille au resto. Quand on arrive, le quartier est complètement bouclé par la police et des camions de pompiers. Un attroupement monstrueux s’est formé, ça s’agite, ça court, ça fourmille de tous les côtés. Je vois un homme à terre, sur la route, juste en face de la pâtisserie. J’ai tout de suite pensé à un accident de voiture, quelqu’un qui se serait fait renversé ou qui aurait fait un malaise… puis je rentre dans la boutique : « Bonjour, je viens chercher les petits gâteaux! » … et quand j’ai vu leur mine déconfite, j’ai dit « Mais qu’est ce qu’il s’est passé?? »
« Un meurtre » me répond-t-elle .
Euh PARDON ? UN QUOI ???? Mais comment ?! Quand ?!
10 minutes avant que je me pointe la bouche en coeur pour mes petits gâteaux de merde, un type s’est fait abattre en pleine rue, à 10h du matin, dans un quartier habituellement très calme, par 8 coups de feu.
J’ai commencé à me sentir pas bien, à trembler et surtout tellement ridicule d’être là A ACHETER DES GATEAUX QUOI. J’étais paumée, j’ai failli tout laisser en plan mais la nana avait déjà tout emballé, j’avais même pas envie de les manger, ces gâteaux … On se serait crus dans un film, il y avait la police judiciaire qui entrait en trombe dans la boutique « Y’a des témoins??? », ça téléphonait de tous les côtés « Passez moi le parquet! »… Mais ce n’était pas un film. C’était la triste réalité de cette ville qui peut être parfois terrible. Je ne m’en suis toujours pas tout à fait remise.

 

thumb_IMG_0064_1024

Le soir, nous voilà partis aux Goudes… Les Goudes, c’est le bout du bout de Marseille, quand la ville ne ressemble plus à la ville mais à ça et prouve que Marseille est bel et bien capable du pire … comme du meilleur !

 

thumb_IMG_0047_1024

thumb_IMG_0083_1024

Ce fut l’occasion d’essayer mon nouvel appareil photo

 

thumb_P1050008_1024

… et de déguster ce qui est pour moi LA meilleure pizza de la ville (ou plutôt du monde?)(pardon, c’est mon côté Marseillais), au restaurant LA GROTTE niché dans la calanque de Callelongue. C’était une soirée parfaite, tout d’abord légère et badine, la discussion avec Chéri s’est orientée vers des sujets très personnels et profonds, des choses qui nous tracassent ou qui nous tiennent à coeur tous les deux… On s’est livrés à coeur ouvert, sans tabou, sans crainte du jugement de l’autre … On a même pas vu le restaurant se remplir, puis se vider, je n’ai vu personne et serais incapable de décrire les gens de la table d’à côté … C’était un moment hors du temps où plus rien n’existait que nous deux. C’était troublant et si beau.

 

L1060692

L1060681

L1060697

Un soir dans la semaine, je ne sais plus lequel, on est allés à l’Estaque avec les 2 ados. C’est un des rares trucs qu’ils font volontiers avec nous. On prend la voiture, on dit des bêtises pendant le trajet, on fait la queue chez Magali pour des panisses et des chips et on rentre manger à la maison. Tout le monde était de bonne humeur, personne n’a fait la tronche ni n’a soufflé. C’était chouette (et on s’est régalés)

 

IMG_0131

IMG_0155

IMG_0134

IMG_0202

Ensuite, une partie de ma famille est venue à la maison samedi midi. Ce genre de rassemblement familial est plutôt rare du fait de l’éloignement géographique de  chacun, du coup, ça lui donne une saveur particulière !
Les petits ont joués dans la piscine, les grands ont papoté à l’ombre … et on a profité pour refêter mon anniversaire ! J’avais fait un gâteau, et j’ai encore été archi gâtée … Un bouquet de fleurs, une liseuse, un livre sur le yoga, un mug à thé, et une boite Envouthé – Do Tea yourself pour fabriquer son propre thé (j’y reviendrai dans un article à part tant le concept est génial). Bref, des cadeaux parfaits qui prouvent à quel point tous me connaissent bien … C’était une magnifique journée.

 

P1040967_1024

Enfin, j’ai lu cette semaine « Les chroniques de San Francisco » d’Armistead Maupin, qui est un peu le livre dont tout le monde parle et que je ne connaissais même pas (blogueuse de chiotte). Ca se passe dans les années 70 et c’est l’histoire de Mary Ann, 25 ans, qui s’installe à San Francisco, où la libération sexuelle s’affiche en couleurs outrancières. Elle choisit d’être logée par Mme Madrigal, dans un refuge où se côtoient amicalement des « chats errants » de toutes origines. J’ai aimé. Les personnages sont attachants et je lirai le tomme 2 avec plaisir.


Aussitôt ma famille partie, c’est un couple d’amis venus de Belgique qui est venu passer quelques jours à la maison … Ils sont arrivés hier soir et on a commencé par se faire des spaghettis (la base). Aujourd’hui, on va jouer les touristes avec eux à Marseille et le soir, on va dans un super restaurant à Cassis … vous découvrirez bien sur tout ça dans la prochaine rétrospective !

Voilà pour cette semaine bien chargée !

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, n’oubliez pas de voter pour ma nouvelle … Et pour les autres, merci mille fois !

Capture d’écran 2015-08-04 à 07.20.57

Et chez vous, elle était comment cette première semaine du mois d’aout ? 

Publicités