Petits plaisirs et grands bonheurs #30

Encore une semaine intense, bien chargée et un peu folle, entre bonnes nouvelles et mauvaises surprises, mais au final super agréable !
On dit toujours que la roue tourne, c’est bien connu, mais j’avoue que je ne m’attendais pas à ce qu’elle tourne aussi vite et aussi favorablement …
Allez viens, je te raconte !

 

P1040759

Après avoir bien angoissé ces dernières semaines sur nos perspectives financières inexistantes, revirement total de situation.
Lundi, je trouve une lettre venant de ma caisse de chômage dans la boite. Je l’ouvre en pestant, persuadée du refus qu’elle contient et fatiguée à l’avance de devoir encore apporter 10 000 papiers et passer 300 coups de fils pour essayer de quémander encore…. Et là surprise ! Avec leur charabia administratif, j’ai du m’y reprendre à deux fois pour être bien sûre : ils acceptent de m’indemniser ! Bon, c’est pas le Pérou hein, mais ça permet d’être un peu plus serein au quotidien en attendant de trouver quelque chose. Cerise sur le gâteau, le même jour, Chéri reçoit 2 commandes pour du boulot ! YOUHOU !! Ouf on relâche la pression et on respire un petit peu, de quoi passer le reste de l’été un peu plus sereinement !

 

P1040755

Mardi, j’ai fêté ça en m’offrant 2 eaux de frutis Løv Organic qui me faisaient envie depuis le début de l’été (ouais je sais, y’en a qui font péter le champagne, moi c’est l’eau de fruits) : la bleue c’est aux fruits exotiques (mangue, ananas, fruits de la passion) et la rose aux baies sauvages (hibiscus, cynorhodons et airelles). Les deux sont suuuuuuuper bonnes et super rafraichissantes (enfin quand on a un frigo qui marche), je ne bois plus que ça (t’as vu, on me voit avec le Bouledogue en reflet dans la carafe)

 

P1040742

Pour acheter les eaux de fruits, je suis allée aux terrasses du Port et il m’a été difficile impossible de ne pas faire une halte chez Barbarac pour gouter leur glace au yaourt. Super bonne mais trèèèès sucrée et grasse (il doit y avoir un max de crème là dedans) donc vite écoeurante … Une boule suffit amplement ! Pour l’instant, je reste fidèle à la recette que je vous ai proposé la dernière fois.

 

P1040784

P1040788

P1040802

Comme c’est bientôt la fin des soldes, il y a -70% sur les bijoux chez Etam. J’en ai profité pour m’acheter un peu de breloques (j’adore les breloques) : 3 paires de boucles d’oreilles et un collier pour 7€ en tout ! (t’as vu comment mes cheveux sont foncés ?! Je suis dégoutée)

 

P1040774

Mardi soir, on devait aller au restaurant italien pour fêter toutes ces bonnes nouvelles. Mais j’avais acheté des pâtes fraiches qui périmaient, il y avait du jambon cru ouvert et un reste d’aubergine grillées (what else ?). J’ai dit « attends, c’est con, on va faire comme si on était au restaurant mais à la maison! » Et hop : une délicieuse assiette dégustée sur la terrasse et c’était presque pareil !

 

P1040828Après le repas, on s’est assis au bord de la piscine les pieds dans l’eau… Je sais pas pourquoi ni comment mais on s’est mis à parler des Crop Circles pendant au moins une heure (#coupledebargotsbonjour). Il faisait tellement chaud qu’on a fini par prendre un bain de minuit juste avant d’aller au lit et c’était trop trop bien.

 

P1040452

Mercredi soir, on devait aller au restaurant italien (oui encore). Et puis le congélateur / frigo est tombé en panne, un type a passé plus de 2h à essayer de le réparer sans succès et a du vider l’intégralité de son contenu sur la table de la cuisine. « Ca ne craint rien, ne vous inquiétez pas! » qu’il disait… A 30°c dans la pièce ? MAIS OUI BIEN SUR.
Quand il est enfin parti à 21h (sans avoir réussi à réparer le frigo et, petit bonus, en créant un court-circuit dans la maison), je n’ai jamais autant mangé de glace de ma vie.

 

P1040780

Jeudi soir, nous n’étions toujours pas allés au restaurant italien et, du coup, on avait 2 tonnes et demi de nourriture à manger. J’ai bricolé un cake avec tout ce qui me tombait sous la main : saumon, fêta, aubergine… et c’était bon !

 

IMG_4648 IMG_4653 IMG_4654

Vendredi, c’était journée culturelle :  on a passé toute la matinée et une partie de l’après-midi dans les magasins d’électroménager pour trouver un nouveau frigo. Gloups, heureusement qu’on a eu des bonnes nouvelles lundi parce que ça fait un petit peu mal au portefeuille quand même. Comme on a choisi un frigo tout blanc, Chéri est en plein délire de vouloir le customiser (Vis-ma-vie-avec-un-artiste) et ne pense qu’à ça depuis 3 jours… Quelque chose me dit qu’on a pas fini de rigoler !

 

P1040860

Vendredi soir, on devait aller manger chez des amis qui ont annulé à la dernière minute (le truc légèrement énervant mais bon passons). On a définitivement laissé tomber l’idée du restaurant italien vu qu’on est en plein dans un marathon bouffe post-panne du congélo. Après avoir mangé 2kg de ratatouille, il m’a fallu un peu de gras et j’ai bricolé cette pizza à la ratatouille plutôt bonne (même si la pâte industrielle achetée au supermarché était un peu dégueulasse)

 

P1040863

Samedi matin, je suis allée faire le marché avec le Bouledogue dans la ville de mon enfance. A chaque fois, je me gare vers mon ancienne maison, devant laquelle je passe avec toujours avec un petit pincement au coeur, et je vais à pied jusqu’à ce marché qui n’a pratiquement pas changé depuis plus de 20 ans… et ça me rend heureuse (ou nostalgique, je sais pas trop)

 

P1040871

Samedi midi, fin de la ratatouille (que je ne peux plus voir en peinture) farcie dans une courgette ronde et accompagnée d’une salade de pâtes perles super méga bonne achetée chez un nouveau traiteur à côté de chez moi.

 

P1040874

Samedi soir, gros apéro dinatoire et petit verre de vin avec Chéri pour fêter la fin de cette semaine un peu folle (ouais tous les prétextes sont bons).

 

P1040767

Près de chez moi, il y a un magasin de fruits et légumes qui vend les produits abimés super pas cher. Ce matin là, il y avait des mangues très mûres vendues pour rien du tout. Le souvenir de sa perfection me hante encore.

 

P1040544

J’ai fini de lire « La petite  fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour eiffel » de Romain Puertolas.
C’est l’histoire de Providence, une jeune femme qui doit se rendre à Marrakech pour ramener la petite fille gravement malade qu’elle vient d’adopter. Mais malheur ! un nuage de cendres empêche tous les avions de décoller … Comment faire ? L’Amour déplacera t-il les nuages ? Romain Puertolas reprend les mêmes ingrédients que son célèbre fakir resté coincé dans une armoire Ikea, des personnages hauts en couleur, une histoire rocambolesque et loufoque, du délire à toutes les pages (trop parfois) … mais toujours avec une profondeur sous-jacente intéressante. Même si ces délires m’ont un peu lassée vers le milieu du livre, j’ai beaucoup aimé la fin.

 

IMG_4646

J’ai retrouvé dans mes placards ce petit short blanc que j’ai depuis des lustres et que j’avais quasiment oublié. C’est un peu comme si j’avais un nouveau truc, c’était cool.

 

P1040721

Et puis, enfin, Chéri a fait un nouveau tableau que j’aime particulièrement… Parce que pour la première fois, c’est une photo de moi qui l’a inspiré alors quand il me l’a montré, ça a fait des petits papillons dans mon ventre.

 

Et toi, elle était comment ta semaine ? 

Publicités