Petits plaisirs et grands bonheurs #28

Marie a eu raison dans le commentaire laissé sur la rétrospective de la semaine dernière : après une semaine pourrie, la suivante ne pouvait être que meilleure… Et en effet, c’est bien ce qui s’est passé !

Si certaines emmerdes sont forcément toujours d’actualité, elles ont été atténuées par de nombreux jolis moments : un déjeuner et une après-midi entre amis dimanche, un repas avec mes anciennes copines du travail mercredi, de jolis moments en famille …

 

P1040560

Déjà, après la petite frayeur de la semaine dernière, j’ai récupéré mon ordi … en pleine forme et avec toutes ses données dedans ! J’ai bien failli embrasser le réparateur mais il m’a tendu la note juste avant ce débordement affectif : 80 € juste pour changer un câble défectueux. WTF ? J’ai râlé (par principe) et puis … j’ai payé.

 

P1040512

Comme d’hab’, on a bien mangé … Je suis en plein dans ma période aubergine. A tel point que, même en pleine chaleur, je n’hésite même pas à allumer le four pour en faire griller quelques unes. Avec de la menthe ou du basilic, c’est un régal qui vaut bien quelques gouttes de transpiration !

 

P1040566

P1040515

Et puis, il y a les assiettes « grand n’importe quoi ». Sur la photo du haut : tartine de mozzarella gratinée, avocat, tomates cerises, melon, jambon cru, mâche et tuile de parmesan. Sur la photo du bas : caviar d’aubergine à la sauce tomate, concombre, salade et tartine de sardines.

 

P1040539

P1040548

IMG_4542

Côté sucré, je ne savais que faire d’un pot de mascarpone périmé (chut), alors j’ai bricolé une petite mousse avec des fraises et des palets bretons : 1h au congelo avant de servir … c’est frais et délicieux ! Pareil, improvisation totale avec des yaourts périmés pour ces petits muffins aux fruits rouges. Et puis finalement, rien de mieux qu’un bon morceau de pastèque pour se rafraichir !

 

P1040517

P1040522

En ce moment, j’aime bien me lever tôt. J’en profite soit pour rester tranquille sur l’ordi soit pour faire du yoga avant qu’il ne fasse trop chaud. Ce matin là, j’installe mon tapis et le temps que je me retourne, voilà déjà le Bouledogue qui me pique la place. Faut dire qu’il est souple, ce pot de colle 😉

 

P1040524

Sinon, depuis que je ne bois (presque) plus d’alcool, j’ai découvert le sirop d’orgeat (la meuf qui découvre ça à 33 ans). Je me pose depuis une question … pourquoi personne ne m’a jamais dit que c’était à l’amande ???? (#lameufalouest) Bref, cette boisson est un pur délice (si on aime l’amande donc) et surtout, dans ce verre flamant rose trop choupinou déniché chez Ikea, elle n’en est que meilleure !

 

P1040570

Enfin, avec des queues de fraises, j’ai testé la détox water à la fraise … Juste un petit gout discret, ça change de l’eau toute simple.




P1040564Mardi soir, Chéri était au téléphone avec nos voisins et il leur a proposé de venir manger à la maison. Il est resté entendu avec le voisin soit sur jeudi soir soit sur samedi soir et il devait nous rappeler pour confirmer le jour après en avoir parlé à sa femme. Mercredi, pas de nouvelle. Jeudi, pas de nouvelle non plus. On en a conclu que ce serait sans doute samedi soir. Vers 20h, on commençait à s’affairer pour inaugurer notre tout nouveau barbecue pour diner avec les garçons quand tout à coup, ça sonne à la porte.

« Coucou, c’est les voisins! »
Triple gloups.

Si vous me suivez depuis un petit moment, vous savez que j’adore recevoir du monde mais que j’ai un gros problème avec ça : je veux tellement faire plaisir aux gens et qu’ils se sentent bien que je me casse la tête pendant des jours, je veux que tout soit parfait et j’ai beaucoup de mal avec les trucs à l’improviste (bonjour, je suis psychorigide) …

Le temps qu’ils remontent l’allée et qu’ils arrivent dans la maison, j’ai gueulé comme un putois sur Chéri croyant que c’était lui qui avait merdé (c’est tout à fait quelque chose qu’il aurait pu faire) tout en faisant un
check up mental de ce que j’avais au frigo : 4 merguez, 4 chipolatas, 4 brochettes … pour 6.
2 feuilles de salade verte à moitié fanées. Une demi-tomate. 2 tranches de melon. Un paquet de chips à moitié entamé (les garçons avaient faim et s’en empiffraient depuis déjà 20 minutes). Quelques morceaux de fromage qui trainaient. Même pas de pain.
Je suis devenue verte, bleue, jaune, rouge. J’ai bien cru que j’allais m’évanouir .

« Ca suffit largement ! » me dit Chéri (vous comprenez pourquoi je ne le laisse pas s’occuper de la bouffe)
« MAIS PAS DU TOUT !! ON VA ENCORE PASSER POUR DES CAS SOCIAUX ! PUTAIN MAIS TOUT EST TA FAUTE DE TOUTE FACON !! Ah Bonssssoooooiir les voisins, ça fait plaisir de vous voir ! »

Finalement, ça a fini en grand éclat de rire (c’est bien eux qui avaient merdé et pas Chéri). Ils sont partis chercher des saucisses dans leur congélo et on s’est fait un petit barbecue improvisé sympa comme tout.
C’était nul gustativement parlant, mais c’était chouette (et je me suis économisée 3 jours d’angoisse)

 

P1040545

Enfin, je vous ai trouvé le livre de l’été : « L’instant précis où les destins s’entremêlent » d’Angélique Barbérat. C’est l’histoire d’une femme battue qui rencontre une rock star et ils tombent amoureux. C’est pas crédible pour un sou, c’est juste ce qu’il faut de cucul la praline … MAIS ça se lit trop bien, c’est une jolie histoire d’amour et on passe un bon moment.

 

IMG_4528

Et pour finir, un petit coucou aquatique !

Et toi, ta semaine ? 

Publicités