Petits plaisirs et grands bonheurs #27

Cette semaine n’a été qu’une succession d’emmerdes… Rien de grave dans le fond mais une accumulation de petits évenements déplaisants qui font dire que nous sommes dans une spirale négative assez pénible.

Tout d’abord, la vieille voiture de Chéri qui tombe en panne sans arrêt (imagine l’amour que tu portes à la vie quand la voiture ne démarre pas sur le parking du supermarché, à 12h30 en plein soleil alors que tu viens d’acheter des surgelés) et, comme c’était notre unique voiture depuis qu’on a vendue la mienne il y a 3 semaines, l’obligation d’en trouver une autre assez rapidement pour que Chéri puisse aller bosser la semaine prochaine (imagine les visites successives dans une dizaine de garages des quartiers nord de Marseille en train de chercher la bonne occaz’ en pleine canicule et les accrochages au bout de 30 voitures vues « pitin viens on prends celle là, on s’en fout, je te dis qu’elle est très bien »).

Ensuite, on trouve la voiture, puis c’est Pôle Emploi qui refuse de me payer mes indemnités en même temps que le boulot de Chéri prévu la semaine prochaine qui s’annule (seul revenu du foyer prévu cet été), sa carte bleue qui se fait pirater et une contravention qui arrive dans notre boite aux lettres pour ma voiture, vendue il y a 3 semaines.

Tout ça sur fond de canicule qui tape un peu sur le système et Chéri qui se fait une insolation (fièvre et vomissements)(glamour toujours).

Joie et bonheur.

Ah oui j’oubliais : mon MacBook qui me lâche 1 mois et demi après l’expiration de garantie et entendre le réparateur dire « On dirait que c’est le disque dur, je ne sais pas si on va réussir à récupérer les données… vous avez fait une sauvegarde? »

Hum. Si j’étais prévoyante, ça se saurait hein.

Bref, c’est donc une rétrospective à l’arrache que je vous ai préparé aujourd’hui car écrit sur un ordi aussi grand qu’un timbre poste et aussi rapide qu’un escargot sous lexomil. Là par exemple, la phrase que je suis en train de taper n’est pas encore apparue, on en est 3 lignes plus haut (ambiance back in the 1999’s).

 P1040372Le week end dernier, c’était donc balade en pleine nature à gogo mais vous le savez déjà puisque vous avez forcément lu cet article.

 

P1040442

Juste avant de rentrer à Marseille, on a cueilli une vingtaine de salades en plein champ (avec l’accord du propriétaire bien sur) pour les tortues… Il a donc fallu trouver un endroit où les stocker et c’est la baignoire qui a été élue comme meilleure solution. C’est un peu bizarre de se doucher au milieu de tout ça mais bon, ça ne fait que confirmer le côté grand n’importe quoi de notre maison.

 




P1040440

P1040450

P1040459

Quand rien ne va, heureusement, la bouffe est là!  Au programme cette semaine, il a fallu cuisiner les kilos de framboises qu’on a ramené : mousse à la framboise, clafoutis à la framboise et cookies framboise-chocolat !

 

P1040462

P1040446

P1040447

Côté salé, il a fait tellement chaud que j’ai privilégié les assiettes fraiches : belle assiette de légumes grillés avec juste un filet d’huile d’olive et du basilic (c’est mon péché mignon de l’été), une salade asperge, melon jambon cru, fromage de chèvre enfin un petit gaspacho tomate, pastèque et menthe avec un mini sandwich figue, jambon cru et chèvre …

 

P1040507-2

Mais quand même, les salades c’est très bien mais une bonne pizza aux légumes grillés, ça passe toujours, canicule ou pas  …

 

P1040456

Après le cerisier, c’est au tour du poirier et du figuier  d’être particulièrement généreux.

 

P1040476

Bonne nouvelle dans cette semaine de merde : on a enfin réussi à trouver une solution alternative pour se servir de la piscine cet été malgré la fuite … Autant vous dire que j’en profite à mort !

 

L1070369

Ensuite, comme Pôle Emploi ne veut pas m’indemniser, j’ai vendu le Bouledogue (humour à deux balles bonjour)

 

P1040455

Enfin, pour terminer sur une note culturelle, j’ai terminé de lire « Réparer les vivants » de Maylis de Kérangal.
C’est l’histoire d’une transplantation cardiaque et c’est un des plus beau livre que j’ai lu depuis bien longtemps. L’écriture est sublime, l’histoire bouleversante. Pas vraiment le livre foufou à emporter dans votre cabas de plage  (je pense qu’il mérite d’être lu en pleine conscience mais après chacun son choix) mais un incontournable pour sur !

Et toi, ta semaine ?  

Publicités