Mieux dans mon corps et dans mon esprit – Mon bilan du mois d’Avril

Vous vous souvenez peut être qu’il y a un mois dans cet article, je me lançais un défi personnel : un mois de détox en tout genre pour me sentir mieux dans mon corps et dans mon esprit

Les clochettes du mois de mai ayant sonné, c’est déjà l’heure du bilan.

Pour rappel, ce petit défi n’avait absolument pas pour but de perdre du poids (tant mieux car sinon, il se serait avéré être un gros échec !) et ne se voulait pas être un mois de privation … Plutôt une manière de consommer autrement, que ce soit au niveau alimentaire ou de mes achats souvent impulsifs …

D’une manière générale, je pense avoir plutôt bien réussi ce défi pendant les 15 premiers jours mais il s’est compliqué à partir de la mi-avril quand notre vie s’est transformée en un vrai tourbillon …

Reprenons points par points les objectifs fixés :

1. Se faire plaisir mais sans excès 
Bilan en demi teinte. Durant ces 30 jours, je me suis fait plaisir, bien entendu, comme vous avez pu le voir dans les diverses rétrospectives … Si je n’ai pas mangé au point de m’en rendre malade comme cela c’était produit à la fin du mois dernier (événement déclencheur de ce défi d’ailleurs), j’ai eu tout de même tendance à manger trop (en tout cas, toujours un peu plus que ce que je n’ai réellement faim) et surtout à grignoter, chose que je ne faisais pratiquement jamais. Notamment au travail, la dernière semaine de mon contrat, où on s’est fait des petits déj et des cochonneries à tout-va pratiquement tous les jours. En plus de ça, beaucoup de pizzas et apéros avec les voisins le soir … (Et personnellement, je ne sais pas manger qu’une seule part de pizza, c’est juste impossible pour moi …) Là encore, j’ai senti mon corps me dire stop et depuis que j’ai arrêté de bosser, je me suis remise naturellement au vert… ça fait du bien !

Concernant le lâcher prise sur mon poids, j’ai réussi à bien maitriser la chose pendant 15 jours. Chéri a planqué la balance (j’avoue l’avoir cherché sans succès, non pas pour me peser en douce mais pour tester sa capacité à me cacher des trucs dans notre propre maison)(il s’avère qu’il est plutôt doué, le bougre). Au bout de 15 jours, je lui ai demandé de la sortir, juste pour voir … Pas de surprise, poids stable…  La balance étant restée dans la salle de bain depuis, je recommence petit à petit à me peser tous les jours avant chaque douche (on ne sait jamais, des fois que je prenne 10 kilos en 24h). Il va falloir reprendre les choses en main !

 

 2. Privilégier les produits de qualité et éviter l’industriel 
Comme je le disais dans le précédent article, c’est déjà quelque chose que je fais au quotidien depuis longtemps donc pas de souci à ce niveau là, j’ai continué et continuerai sur ma lancée… Fruits et légumes frais, aucun plat industriel et du fait maison pratiquement pour tout … (sauf les pizzas bien sûr mais là, je suis arrivée à une saturation extrême au niveau de la 4 fromages)

 

3. Prendre le temps
Là aussi, bilan mitigé. J’ai arrêté de courir pour prendre le bus en me disant que « tant pis, je prendrai le prochain ! » J’ai arrêté de me fixer des défis impossible à tenir du genre « donc ce soir après le boulot : ménage, cuisine, ballade du Bouledogue, yoga et travail sur l’association de voisins » (calm down superman). Souvent (mais pas toujours), j’ai réussi à prendre du recul et à me dire « C’est pas grave si je n’y arrive pas, demain il fera jour! ». Pourtant, j’ai encore l’impression de ne pas l’avoir savouré et qu’il me file entre les doigts, ce satané temps qui passe !

 

4. Faire 2 séances de yoga ou de méditation par semaine
Sur ce point, gros gros changement pour moi ! Le yoga est une sorte de révélation… Depuis le début du mois, grâce à des vidéos sur Youtube et un DVD, je fais au minimum 2 voire 3 séances de 30 à 45 minutes par semaine, en plus de quelques salutations au soleil le matin. Je sens une réelle amélioration : mon corps est moins raide, plus souple et mon esprit plus détendu… A tel point que je suis devenue presque accro et que je me sens mal quand je ne peux pas en faire ! La semaine dernière par exemple, je n’ai pu faire qu’une seule séance et mon moral en a pris un gros coup… Maintenant que je ne travaille plus, c’est sur et certain que je vais continuer ! D’autant que, grâce à PtiteDelph, je viens de découvrir des séances en vidéo live sur le site de Domyos … Je n’ai pas encore pu tester mais je sens que ça ne va pas arranger mon addiction !

 

5. Gérer mon budget et consommer mieux
Bon alors, il est clair que j’ai consommé moins durant ce mois d’Avril, en atteste mon compte en banque un peu moins dégarni que d’habitude à la fin du mois, mais je ne suis pas pleinement satisfaite… J’ai gardé un oeil très lointain sur mes comptes alors que je m’étais jurée de le regarder plusieurs fois par semaine et j’ai tout de même succombé plusieurs fois à la tentation du shopping (un peu inutile) sous couvert de « c’est mon dernier mois de travail, après je n’aurai plus de salaire alors autant en profiter »  : excuse pourrie ! De fait, n’ayant maintenant plus aucune rentrée d’argent, je vais maintenant devoir faire beaucoup plus attention et réduire ma consommation au strict nécessaire.

 

6. Faire quelques jours de détox digitale
Point difficile en travaillant … C’est bête mais je ne me voyais pas partir au travail sans mon téléphone (au cas où ce soit juste ces jours là où il se passe un truc hyper méga important) et puis de toute façon, étant sur l’ordinateur toute la journée au bureau, c’était foiré d’avance … Ce défi est donc reporté au mois prochain puisque, normalement, nous partons quelques jours et j’ai bien envie de laisser téléphone/ordi/ipad à la maison (mais alors, comment je fais faire pour poster mes photos sur Instagram, bordel ??)

 

7. Accepter mes faiblesses
Beaucoup de points sont à améliorer, notamment en période de stress … Le yoga m’aide assez à m’apaiser mais j’ai encore du boulot car je sombre vite dans l’autoflagellation (le masochisme est ma seconde nature) …

 

Allez, c’est décidé, je repars pour le même défi pour le mois de mai !

Et vous, detox de printemps ou anti-detox ? 

Publicités