Petits plaisirs et grands bonheurs #17

C’est amusant de voir que les problèmes et les tracas arrivent par vague … Il parait qu’on appelle ça la loi des séries et c’est ce qui se passe en ce moment pour nous : Après quelques mois à enchainer des semaines tranquilles et sereines, nous voilà en plein tourbillon

Tout d’abord, il y a ces travaux sur la toiture qui n’en finissent plus et qui provoquent problèmes sur problèmes …  La maison, qui n’est plus qu’un champ de bataille bruyant et poussiéreux qu’il faut ranger et nettoyer tous les soirs depuis 3 semaines, se transforme en pataugeoire dès qu’il pleut (sympa le réveil à 4h du matin en panique pour éponger)… Ensuite, parce que des travaux sans dommages collatéraux ne seraient pas vraiment des travaux, à force de taper comme des dingos sur le toit, une partie de la douche juste en dessous s’est fissurée et il va donc falloir la refaire. Enfin, last but not least, un nid d’abeilles, apparemment dérangé par tout ce chahut, a élu domicile dans la salle de bain (enjoy ton petit moment de détente journalier façon apiculteur)

Ensuite, il y a aussi cette bataille contre nos voisins qui mobilise à peu près toute notre énergie, notre temps libre et nos conversations … Toute la semaine, il y a eu des coups de fil jusque tard le soir (on est une trentaine de riverains concernés), des rencontres avec les gens du quartier pour s’informer, s’unir et s’organiser, la recherche d’un puis finalement de deux cabinets d’avocats, l’organisation puis la tenue d’une réunion, des discussion musclées et des joutes verbales entre Chéri, la Maire de secteur et ses adjoints … et des montagnes russes d’émotions : passer de la hargne à l’abattement et du positivisme au découragement parfois même dans une même journée.

Ensuite, la fin de mon boulot qui, parmi tout ça, passe un peu inaperçu mais qui, l’air de rien, m’attriste et m’angoisse un peu financièrement parlant…

Et puis enfin, une bien triste nouvelle qui m’a beaucoup ébranlée est venue conclure cette semaine déjà  éprouvante : un proche (de la famille des Ados) qui se découvre brutalement atteint d’un cancer du poumon à un stade très avancé.

BREF. COMMENT DIRE ?

C’est sur qu’à côté des événements actuels dans le monde, entre les naufrages et les séismes, tout ça semble un peu futile … mais bon … Je ne serai pas fâchée quand la roue décidera de tourner un peu hein. Surtout que j’ai eu légèrement tendance à boulotter pour tenter (en vain) d’oublier tout ça, ce qui n’arrange pas mon bien être (inexistant) actuel.

Malgré tout, il y a quand même de belles choses : la rencontre avec des nouveaux voisins super sympas venus partager un verre et une pizza dans tout ce marasme, des copines de travail au top, de longues discussions avec les Ados, très attristés et chamboulés par la nouvelle de cette maladie … et bien sur, de belles gourmandises venues agayer tout ça !

 

P1030177

P1030319

P1030205

Côté sucré, une bonne salade de fraises au citron vert accompagnée des minis tropéziennes pour un petit dessert parfait, une pause thé avec mon nouveau mug et un marbré banane / chocolat plutôt laid et pas excellent (ça m’apprendra à faire des expériences avec les fonds de placard) et enfin un cake au citron qui déchire sa race pour fêter le retour de congés maternité de ma collègue (celle là même que je remplace et dont le retour a fait que je n’ai plus de travail)(normal). Vous avez été nombreuses à me demander la recette de ce cake, il vous suffit de cliquer là et de suivre à la lettre les instructions de Bernard (je sais c’est difficile de suivre les recettes à la lettre mais là il le faut vraiment!)


 

P1030180

P1030185

P1030303

Côté salé, une belle salade avec des minis courgettes vapeur, du jambon cru et un flan d’artichaut. Puis, à la demande de Chéri qui avait vu la recette dans le magazine du Monde (il faut savoir qu’il se fout de la bouffe comme de sa première chaussette alors pour une fois qu’il me demande un truc, ça m’a mis en joie) j’ai cuisiné un pounti auvergnat. C’est une sorte de terrine à la viande, aux épinards et pruneaux, c’était pas mal mais sans plus… Et enfin, on s’est déglingué les papilles (pour la troisième fois!) avec les délicieux fromages de chèvre de l’Artisan Fromager (qui livre à domicile)(la vie quoi)

 

P1030244

P1030260

A la cantine, on a mangé des fleurs. On a poussé des « oooooh » et « aaaahhhhnnnn » et des « huuuuuum » pendant 1h devant tant de girlytude culinaire. Et c’était aussi beau que bon … Ah elle va me manquer cette cantine !

 

P1030214

Mis à  part la bouffe, Le Bouledogue a pris une douche. Il déteste ça et, mouillé, il ressemble à une sorte de rat, ce qui, je l’avoue, m’amuse beaucoup.

 

IMG_4235

Et puis, lui et la Chatte me font des têtes horriblement craquantes le matin avant que je parte travailler…

 

P1030294

Les copines du travail m’ont fait des cadeaux au top pour mon départ (mais j’y reviendrai dans un article à part)

 

IMG_4233 IMG_4247 IMG_4253 IMG_4153

Et j’ai passé la semaine en ballerines !

Et toi, ta semaine ? 

Publicités