Petits plaisirs et grands bonheurs #6

Il a fait froid, très froid cette semaine … La neige, pourtant annoncée en masse, ne s’est invitée que  timidement, saupoudrant la ville de quelques minuscules flocons… Si certains quartiers ont été plus chanceux, ce ne sera tout de même pas pour cette fois qu’on fera des bonhommes de Neige sur la Canebière ou que la ville sera paralysée et qu’on aura une journée de repos à la maison en rab.

Shit.

Faisons tout de même un petit retour en images sur les jolies choses de cette première semaine de février :
P1020357

Malgré le froid, le mistral, et les 3 flocons de neige, voir le mimosa, annonciateur du printemps, qui commence à fleurir doucement et mettre un peu de soleil dans le jardin.

IMG_3871

 

Passer dans la gare où, même de bon matin, il y a toujours quelqu’un assis devant ce piano… L’autre jour, un jeune homme jouait une valse de Chopin (qui est pour moi LA musique la plus romantique du monde). Ici, cette jeune file faisait une reprise magnifique de Mistral Gagnant… Je trouve que la musique a ce pouvoir là : d’un coup, la gare n’est plus la gare, elle est transformée, magnifiée, les gens ne sont plus ni renfrognés ni pressés  … On se croirait presque dans un film, dans un ailleurs romantique et apaisé. C’est beau.

P1020231 P1020201 P1020321 P1020339

De bons petits plats d’hiver … S’ils ne sont pas très sexy à prendre en photo, ils sont rudement efficaces pour se réchauffer ! Pot au feu, soupes en tout genre (au potiron, aux poireaux, aux champignons … tous les légumes y sont passés), lentilles à la saucisse de Morteau, galettes bretonnes … Et dans un autre genre, découvrir un Food Truck démentiel : le Naked Frog spécialisé dans les empanadas argentins… Je vous en reparle très vite !

P1020335
P1020349

Côté sucré, comment passer à côté de la chandeleur. Pour changer, j’ai testé la pâte à crêpes mi lait / mi lait de noisette de Bjorg. Un régal. Et pour varier du Nutella, je me suis lancée dans le Caramel Beurre Salé maison : tuerie intergalactique !

IMG_3888

Cette semaine a aussi été une semaine avec l’Ado, plus apaisé et beaucoup moins difficile a gérer qu’il y a 15 jours. Il n’empêche que quand arrive le vendredi soir, comme des amoureux qui se donneraient rendez-vous après une longue absence, il y a invariablement une impatience à se retrouver tous les 2 qui flotte dans l’air et ces soirées ont toujours quelque chose de spécial… Télé interdite, musique, bougies, petit verre de vin, et soirée à refaire le monde : magique !

P1020353

Faire des petits déjeuners en guise de déjeuner même si ce n’est pas très diététiquement correct…

P1020383

De la lecture avec :

En finir avec Eddy Bellegueule d’Edouard Louis. « Élevé dans une famille ouvrière de Picardie, Eddy ne ressemble pas aux autres . Sa manière de se tenir, son élocution, sa délicatesse lui valent de nombreuses humiliations et injures, tant par ses camarades de classe que par son père alcoolique et sa mère revêche. Lui-même finit par s’interroger sur cette homosexualité dont on le taxe avant même qu’il éprouve le moindre désir. Mais la véritable persécution ne vient-elle pas du conditionnement social ? » Ce texte, psychologiquement frappant, dresse un tableau saisissant d’un monde populaire brutal et sensiblement archaïque. Un livre très dur, à la lecture éprouvante, qui m’a souvent soulevé et serré le ventre. Un livre qui remue, duquel on ne sort pas indemne…  Impossible de dire que c’est un « beau » livre tant le sujet est dur mais c’est un livre « fort » incontestablement. Et nécessaire, sans doute.

Super d’Endre Lund Ericksen « Prendre une cuite, se faire tatouer, conduire la voiture de ses parents, rencontrer un mec, voilà ce dont rêve Julie. Être super ! Elle en a assez de passer toutes ses soirées avec ses parents, elle a en assez de ne pas avoir d’amis, d’être raisonnable, serviable et de ne jamais rien oser faire. Cet été tout va changer. Elle reste une semaine toute seule à la maison, avec la liste de ses envies. Et justement, elle rencontre un mec qui vient d’emménager dans son immeuble. Même si Jomar lui dit bientôt qu’il n’est pas celui qu’elle croit. Qu’il a des secrets qu’il ne peut pas lui dévoiler. Malgré lui, avec lui, Julie y croit, tout est possible » Après Eddy Bellegueule, j’avais envie de futile et de légèreté ! Un livre complément déjanté d’une jeune ado aveugle qui, le temps d’une semaine seule à la maison, s’est fixé une liste d’objectif … Léger, sympa et divertissant. Parfait pour les ados!

P1020352

Profiter des toutes dernières soldes avec ce maxi pull trouvé chez Naf Naf et cette robe pull chez Etam. Comme vous pouvez le constater, je suis apparemment dans ma période décolleté. (Le pull de Naf Naf s’est caché sur une autre photo, sauras tu le retrouver ?)

IMG_3868

Passer sur le Vieux Port de temps en temps, voir cette vue que je connais par cœur mais qui ne me lasse pas …

IMG_3891

Et enfin, les gens croient souvent qu’être en couple avec un artiste-peintre, c’est sexy et qu’il passe son temps à me dessiner nue comme dans Titanic … Foutaises. En réalité, ça veut surtout dire se retrouver a faire des trucs chelous le samedi soir … comme l’aider à fabriquer du vernis et autres bizarreries pour ces tableaux (pour le côté sexy, on repassera)

Et toi, ta semaine ?
Publicités