Lendemain de fête

J’ai toujours une petite période de dépression post-Noëlum une fois que le 25 décembre est passé.

Ce jour, que l’on attend tout le mois de décembre à grand renfort de sapin, crèche, guirlandes qui clignotent, calendrier de l’avent, de prises de tête sur le menu, la déco, la table de fête, la tenue vestimentaire, passe généralement à la vitesse de l’éclair. C’était encore le cas cette année et j’ai toujours un petit moment où je me dis : « ouais bon ok, tout ça pour ça ?« 

Pourtant, il a été beau ce Noël encore une fois. Peut être un peu moins magique que celui de l’année dernière car les Ados étaient chez leur mère le 24 au soir et avec nous le 25 au midi. Je n’aime pas cette configuration. Pour moi, la vraie magie de Noël, c’est le 24 au soir, la nuit où tout est illuminé, pas le 25 où tout a déjà un petit goût de réchauffé.

M’enfin, nous n’avions pas vraiment le choix et c’est donc en tête à tête que nous avons passé le réveillon. Toasts de foie gras et de saumon fumé arrosés de champagne et un merveilleux comté de 36 mois d’âge sur du pain aux noix (orgasme). Et pour le dessert ? Gavage de papillotes.

C’était simple mais bon et quand les garçons sont arrivés à 22h (coucou le repas de Noël expédié)(à ce compte là, il aurait mieux valu qu’ils restent avec nous mais bon… no comment, ne mettons pas de l’eau dans le gaz), on s’est distribué les cadeaux de Noël.

C’était chouette. Je m’étais creusé la tête pour trouver des trucs qui feraient plaisir aux garçons (t’as déjà essayé de trouver un cadeau pour un ado qui n’aime rien?) et au final, je crois que ça leur a fait plaisir.

On a parlé, on a ri et puis on a regardé une émission débile, une sorte de bêtisier pourri que j’ai trouvé hilarant vu les 2 coupes de champagnes que j’avais dans le nez.

Le lendemain midi, on a remis ça avec une dinde farcie, des pommes de terre et des marrons.

Les Ados ont été charmants, ils n’ont pas fait la tronche et ils ont même parlé (à un niveau audible et compréhensible). Ces derniers temps, j’avais des doutes mais c’est donc la preuve qu’ils ont TOUTES les capacités physiques pour le faire (ou alors est ce le miracle de Noël?)

Mais je sais pas, j’ai quand même ce petit coup de mou de me dire que c’est déjà fini. Même s’il reste du champagne, des chocolats, qu’on a les 3/4 de la dinde farcie à finir et qu’on a pas fini d’en manger, elle n’a plus la même saveur, c’est plus pareil.

Puis ça fait chier qu’il y ait des restes car j’ai prévu de porter un sublime haut de chez Naf Naf pour le réveillon mais comme il est transparent, il ne faudrait pas que je me trimbale une bidoche de meuf enceinte de 3 mois et j’ai comme un doute sur ma volonté à me mettre au vert pendant une semaine (j’ai de vrais problèmes de vie)

Et puis, j’ai oublié de prendre la bûche en photo. BORDEL. Une délicieuse bûche chez le meilleur pâtissier du quartier et j’oublie de la prendre en photo. Ne reste plus que cette dernière part, sauvée in extremis avant engloutissement (je suis vraiment en dessous de tout, comme blogueuse)

Bref, c’était bien. Et honnêtement, j’ai même pas trop mangé (Enfin, je veux dire, pas plus que dans un repas normal)

Et chez toi, c’était comment ? 

IMG_3722

Le selfie avec le Père-Noël

IMG_0241

Notre sapin

P1020041

Le Bouledogue et la Chatte attendent impatiemment le Père Noël

IMG_3726

Le selfie du 24 au soir

IMG_3727

La coupette du 24 au soir

IMG_0252

La table du 25 au midi

P1020038

De jolies boites cadeaux home made

P1020051

La dernière part de bûche

P1020049

Plateau de gourmandises

Publicités