Le bonheur, c’est simple comme … #juillet

Ah, comme je l’ai aimé ce mois de juillet !
Les enfants étant partis chez leur mère, voilà un mois que Chéri et moi sommes en tête à tête. C’est la première fois que cela nous arrive puisque les étés précédents, l’aîné avait fait le choix de rester avec nous.

Un mois entier à vivre à notre rythme, à ne se soucier que de nous deux, à faire ce qu’on veut au moment où on le décide, à être peu regardant sur le ménage ou la vaisselle, à vivre dans un joyeux bordel éparpillé aux 4 coins de la maison, à prendre le temps de cuisiner ce qu’on aime vraiment et pas un truc qui plaît à tout le monde, à pouvoir sortir de la douche à poil ou faire des siestes crapuleuses, à regarder des débilités à la télé sans passer pour des demeurés, à pouvoir écouter de la musique sans passer pour des ringards, à ne pas être obligée de planquer mon coca light et mon chocolat dans les endroits les plus improbables pour éviter qu’ils soient dévorés dans l’heure (les ados ont un radar à sucreries), à ne pas ranger, nettoyer, ramasser derrière eux …

Août sera bien différent puisque, du coup, c’est à 4 que nous allons vivre. Un bien joli programme nous attend aussi mais, pour l’heure, retour sur le mois de juillet… un mois de repos, de détente, d’Amour, où le bonheur, c’était simple comme …

L1060634

Une pause thé à la menthe, croquants aux amandes, et lecture de magazines au bord de la piscine

IMG_2733

Profiter des dernières soldes et trouver une jolie petite robe corail soldée chez Naf Naf, qui me va comme un gant, alors que c’est une taille au dessous de celle que je prends habituellement. Oh oui.

 

L1060380

 Recevoir des produits Avène gagnés sur le blog de Laurie, Un carnet Rose, une nana en or qui en plus d’être talentueuse et canon, est super adorable.

L1060375

Se régaler de glaces en tout genre.

 

 L1060365L1060596

Regarder les tortues engloutir des figues et contempler les merveilles de la nature.

 

L1060582

Avoir un chat improbable.

IMG_2765IMG_2799IMG_2819IMG_2787IMG_2772

Voir Yodelice, Fauve et -M- en concert le même soir au festival Pause Guitare à Albi. Me faufiler presque au premier rang. Pendant quelques heures, chanter, danser, sauter comme si j’avais 15 ans, en prendre plein les yeux et les oreilles et me souvenir à quel point j’aime les concerts.

IMG_2926

 Faire une jolie ballade au soleil couchant sur le port de Bandol

 

IMG_2872 IMG_2748

 Se préparer pour une soirée en amoureux, se coiffer, se maquiller, s’habiller pas trop moche et finir par faire des pâtes au beurre car les enfants de Chéri débarquent à l’improviste pour la finale de la coupe du monde. Regarder le foot les pieds collés.

 

L1060519

 Visiter des musées : le musée des Beaux Arts du Palais Longchamp à Marseille (photo), le musée Toulouse Lautrec à Albi, et le musée Goya à Castres.

 

IMG_2750

 Voir que mes voisins essayent de communiquer.

 

IMG_2848 IMG_2907

Prendre le temps de l’apéro

L1060626

Lire 3 livres :
La vérité sur l’affaire Harry Québert de Joel Dicker : À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Que s’est-il vraiment passé cet été là ? Moi qui ne suis habituellement pas fan de polar, j’ai beaucoup aimé ce livre, sa construction, son intrigue. Quelques détails m’ont moins séduite mais dans l’ensemble, c’est un très bon bouquin qui vous happe, tout au long de ses 900 pages. Idéal pour les vacances.
Le goût des pépins de pomme de Katharina Hagena: À la mort de Bertha, ses trois filles et sa petite-fille se retrouvent dans leur maison de famille dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. La petite fille hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu’elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l’entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l’histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes. Katharina Hagena nous livre ici un grand roman sur le thème du souvenir et de l’oubli. C’est bien écrit pour qui aime les livres d’ambiance et les descriptions au kilomètre. Il ne se passe pas grand chose, ça sent la lenteur et la poussière à chaque mot. Je n’ai pas vraiment accroché ni à l’histoire ni aux personnages si bien que j’ai même eu du mal à le finir …
L’intensité secrète de la vie quotidienne de William Nicholson : Six jours dans la vie quotidienne dans la vie d’une douzaine d’habitants d’un petit village de la campagne anglaise en mai 2000. Un microcosme, des vies qui se croisent… La passion, la famille, les ambitions et les sacrifices, le sexe, le pouvoir, l’argent, Dieu … On retrouve dans ce livre profond et drôle tous les thèmes qui font les petits et grands bouleversements de nos existences. C’est drôle, tendre et touchant. Les personnages sont attachants. On se reconnait parfois. J’ai aimé.

L1060613

Avoir des animaux qui posent

IMG_2920 IMG_2853

 et qui sont de véritables pots de colle

 

Et toi, ton mois de juillet ? 

Publicités