Magic Noel

7674203C

J’ai adoré ce Noël.

Je l’ai adoré dès les préparatifs.
Je l’ai adoré dès que j’ai dit à Chéri : « Je vais prendre un calendrier de l’Avent! »
J’ai adoré qu’il me réponde « Pour mon fils ?« … Et moi « Bien sur » (tout en sachant qu’il s’en tape et que j’allais moi même ouvrir les cases)

J’ai adoré acheter un sapin en douce même si on avait dit qu’on en ferait pas.
J’ai adoré faire la crèche, même toute petite.
J’ai adoré acheter un nouveau santon et le peindre.
J’ai adoré aller acheter une guirlande lumineuse qui a fait scintiller tout notre intérieur.
J’ai adoré faire monter petit à petit l’esprit de Noël dans la maison.
J’ai adoré préparer trop, beaucoup trop de bouffe, et le savoir mais juste pour que chacun ait tout ce qu’il aime.
J’ai adoré que notre pâtissier préféré n’ait plus la bûche que l’on voulait et, la veille, me lancer dans la confection du gâteau de Noël le plus moche de la création.
J’ai adoré réfléchir et trouver des petits cadeaux surprises pour chacun.
J’ai adoré voir leur réaction à l’ouverture des paquets, ça m’a foutu les larmes aux yeux (fucking émotivité de Noël)
J’ai adoré cette soirée au coin d’un feu qui ne prenait jamais comme il faut, où à cause de la cheminée et du four(et du vin) il faisait une chaleur à crever dans la maison.
J’ai adoré le foie gras, le saumon, le comté 36 mois, et les chocolats.
J’ai aimé la fin de la soirée à regarder des épisodes de « Breaking Bad » tous ensemble (même si j’aime pas trop Breaking Bad).

J’ai aimé que le 25 au matin, avant de partir continuer la fête chez sa mère, le fils de Chéri lui dise « C’était génial ce Noël« .
De la part d’un ado de 14 ans qui nous trouve sûrement chiants comme la pluie, ça vaut tout l’or du monde.

Voilà. Pour moi c’est exactement ça, la magie de Noël. 

IMG_1865Pour le gâteau, j’ai fait un glaçage à la framboise.
Euh, allo ? ça ne choque personne ?
Je suis une handicapée de la pâtisserie et j’ai fait un glaçage à la framboise merde.

IMG_1866

Les cookies ? Je les ai fait le 26. Non parce que le problème, quand tu vis dans une maison de mecs, c’était que le concept « diète post-fêtes » est plutôt abstrait. 
La jupe ? Ouais je sais, c’est too much. Mais en fait, le principal avec le kitsh, c’est d’a-ssu-mer.

Et toi, ton Noël ? 

Publicités