Je suis venue, j’ai vu, j’ai perdu … l’ouverture de Primark à Marseille !

IMG_1799

L’enseigne irlandaise, bien connue des fashionistas du monde entier pour ses vêtements et accessoires tendances et à petits prix, était jusqu’à présent absente du territoire Français …  160 magasins en Grande Bretagne, 32 en Espagne, 8 en Allemagne … Et en France ? Nada. 

Enfin, nada jusqu’à ce midi puisque la marque a inauguré ce lundi 16 décembre son premier magasin Français. Et c’est non pas à Paris, ni même à Lyon mais bien à Chicago Marseille, la belle phocéenne, qu’il s’est ouvert. 

5800m2 dédiés à la fashionerie à petit prix ? Moi je dis oui!

Le lundi étant mon jour de repos, je me suis dit que j’allais y faire un tour rapide pour voir de quoi il retourne. Histoire d’être un peu dans le coup une fois dans ma vie. 
(Ok, j’avoue, j’avais légèrement la carte bleue qui trépignait d’impatience depuis 2 jours)

Mais il y a des périples, dont on ne sait pas, quand on part, qu’ils vont être si éprouvants. 
Une ouverture de Primark en fait partie. 

La galère a commencé pour trouver une place de parking… « c’est normal, c’est bientôt Noël » me disais-je innocemment. 

J’ai commencé à prendre conscience de mon inconscience à l’approche de la boutique. C’est bien simple on aurait dit que toute la population de Marseille migrait vers la boutique
Une sorte de pèlerinage de la consommation
Pas la peine de chercher à se renseigner pour savoir où la boutique se trouve : il suffit de suivre le courant

 

IMG_1800

Je commençais déjà à me sentir mal mais pas question de rebrousser chemin maintenant. 

IMG_1801

Primark – 13h30

Dans la boutique, beaucoup de monde mais ni plus ni moins qu’un jour d’ouverture de solde. Je fais mon repérage. « Un panier ? » « Oui merci. Non donnez-moi plutôt un grand, merci« 

 

 

IMG_1807

IMG_1808

IMG_1809

IMG_1805

IMG_1806

IMG_1803

IMG_1804

Dans mon panier, des ballerines à paillettes (8€), 5 culottes (2€ pièce), 2 gilets (un rouge, un noir – 8€ chaque), des blouses fluides (13€) et d’autres conneries … 

En fait, Primark, c’est comme Ikea… Tu remplis ton panier parce que c’est pas cher et au final, tu te retrouves avec tout un tas de merdes et un ticket à 150€. 

Je me dirige vers les caisses et là … l’horreur

Je ne l’avais pas remarqué avant mais en fait une queue immense se faufilait dans tout le magasin, avec des vigiles postés ça et là pour éviter les fraudeurs (Marseille, Remember?)… Je me place au bout, tout en pensant mentalement que ça n’allait pas être possible. 
Je demande au vigile « vous pensez qu’il y en a pour combien de temps là ? » Il me dit « aucune idée« . J’ai dit « 1h? ». Il a eu un petit sourire qui voulait dire qu’il me prenait pour une demeurée et j’ai lu dans sa tête qu’il pensait :« plutôt 2 ! » 

J’ai attendu 5 minutes histoire de voir à quelle allure ça avançait
La femme devant moi a demandé à parler à un responsable parce qu’elle avait « des enfants à récupérer à l’école et donc il faudrait que je passe avant tout le monde« . 
Elle m’a énervée. 
Je lui ai dit « n’importe quoi … en même temps, rien ne vous oblige à faire la queue et à acheter« . 
Si elle avait pu me planter un couteau dans le coeur, elle l’aurait fait.  

5 minutes après, j’avais avancé d’un pas, il faisait une chaleur à crever et l’ambiance était électrique. 

J’ai posé mon panier dans un coin, et frustrée à mort, je suis partie me finir* chez Naf Naf 
Victime de son succès, Primark attendra !

IMG_1802

Primark – 14h30
Les gens font même la queue … pour entrer !

 

Prochaines ouvertures prévues : en Février 2014 à Dijon, mars 2014 à Aulnay sous Bois, avril 2014 à Villeneuve la Garenne, juin 2014 à Créteil, mais aussi Toulouse, Mantes la Ville et Marne la Vallée. 

*pardon

Publicités