4 murs et 1 toit

a_vendre

Y’en a qui disent qu’ils aiment bien venir sur CET pour rigoler… 

Hum. A vous tous, pardon
Il est important de vous prévenir que ce billet ne sera pas super-poilant parce qu’aujourd’hui, je suis triste

Et ben ouais… Mais c’est ça aussi un blog d’humeurs
Non parce que si tu veux de la culotte gainante ou des boutons du cul tous les jours, tu peux aller sur VDM, ils font ça très bien.

Bref … 
Je disais donc que je suis triste parce que la maison de mon enfance à été vendue
Les murs dans lesquels je suis née et j’ai grandi, qui ont accueillis tant de rires, de pleurs, de cris, de fêtes et de vie … appartiennent désormais à d’autres.

Ce ne sont que des murs, me direz-vous, et vous aurez sans doute raison. 
Mais pour moi ce ne sont pas n’importe quels murs
Ce sont des murs qui avaient été façonnés presque entièrement par mon père et c’est seulement aujourd’hui que je me rends compte de toute la force, la sueur, l’énergie et l’Amour qu’il avait mis … pour que nous, sa famille, ayons un foyer.
 
Avec ces murs, je quitte aussi une ville, un quartier que j’aimais et dans lequel je n’aurai plus aucune raison de revenir
Je n’arpenterai plus les trottoirs sur lesquels j’ai marché des milliers de fois…
Je ne ferai plus jamais ce chemin jusqu’à la boulangerie…
Je n’attendrai plus jamais le bus à cet arrêt de bus…
Je n’acheterai plus jamais le journal chez le marchand qui me disait que j’étais son soleil …

Désormais, ma vie continue ailleurs et le fil qui me reliait encore un peu à l’enfance est définitivement coupé.
Peut être est-ce une bonne chose.

Le couple qui a acheté la maison a 2 petites filles. Exactement comme mes parents quand ils s’y sont installés.

J’espère que ma chambre sera celle d’une des deux petites filles
Peut être qu’elle aussi mettra des posters aux murs (posters qu’elle enlevera plus tard parce qu’ils seront trop ringards pour les remplacer par les photos de ses amis)
Peut être qu’elle aussi passera des heures sur son lit au téléphone à faire des confidences entre copines et dessoirées pyjamas qui n’en finissent pas.
Peut être qu’elle aussi fera des essais de tenues et de maquillage devant sa glace et qu’elle se trouvera toujourssoit trop grosse soit trop moche.
Peut être qu’elle aussi passera la soirée à pester et à trouver ses parents « vraiment trop cons » parce qu’elle aurapas eu le droit de sortir, à deux jours du bac
Quand ses parents seront partis, peut être qu’elle attendra en tremblant la visite du garçon qu’elle aime et qu’ils feront l’amour sur son lit
Peut être qu’elle aussi, un jour, restera des heures à pleurer dans son oreiller parce que le garçon en question ne viendra plus jamais la voir.

A cette petite fille, je voudrais lui caresser les cheveux et lui dire « tu sais, on crois toujours que c’est grave ce qui nous arrive, mais tu verras, ça va passer …« 


(PS : demain sur CET, apprends à faire un noeud à une corde pour te pendre)

Et toi, la maison de ton enfance ?

Publicités