18 jours …

holi18 jours …
18 fucking jours que je n’ai rien publié sur ce blog …

Ma crise inspirationnelle atteint des sommets et c’est une chose très étrange car j’ai ce sentiment paradoxal que moins on publie, moins on a de choses à dire.

Ce qui, dans un monde rationnel et logique ne devrait pas être le cas, mais bon passons. 

Alors, à la fois pour vous donner quelques niouzes toutes chaudes (que vous réclamez à corps et à cris) mais aussi pour essayer de me remettre en jambe, je vous propose ma spécialité : la liste éclectique et inutile.

Allez, suis-moi !

– Il n’y a pas grand chose de nouveau dans ma vie trépidante. 

– Dans 14 jours, je reprends le travail après 8 mois de chômage. Ce n’est pas très socialement acceptable mais oui, j’ose dire que j’appréhende et que ça me fait chier. Un peu. Beaucoup.

– Tu vois cette photo qui illustre l’article ? C’est « Holi », la fête des couleurs en Inde. Ça a lieu chaque année en février ou mars et je vendrais ma mère pour y aller en 2013 tellement ça me fait rêver. J’ai acheté 18 guides sur l’Inde, des cartes routières, je suis au taquet sur le pays et sur l’itinéraire que j’aimerai faire. Mais il me manque un truc… Euh … Attends c’est quoi déjà ? Ah oui ! L’argent.

– J’ai visité Albi. C’est beau.

– On a un nouveau président de la République et un nouveau gouvernement (ne me remerciez pas, j’aime partager les scoops avec vous).

– J’ai calmé sur le shopping … non par raison mais par obligation. Ça se vide drôlement vite un compte en banque dis donc

– Du coup, je compense sur la cuisine. Je continue bien sur le gâteau au Nutella mais je pousse plus loin la création. J’arrête pas d’inventer des trucs. Des fois, le résultat est un peu space mais je crois que c’est parce que je déteste suivre les recettes et que je me fis à mon instinct (souvent peu fiable).

– Avec ce que me raconte mes amies, je me rends compte qu’il y a quand même beaucoup de mecs nazes/inintéressants/stupides qui se promènent en liberté dans la nature. C’est peu rassurant sur l’espèce humaine.

– J’ai fait 1h de route pour aller acheter un cheesecake. Ce qui, ça aussi, est peu rassurant sur mon état psychologique. 

– En parlant d’état psychologique instable, l’autre jour, j’ai fait des courses, ça a duré 1h, j’attends un temps infini en caisse, je pose mes articles sur le tapis, la caissière les scanne, je les range dans un sac (je vous avais dit que ma vie était trépidante), elle me dit ça fait 4576€ (environ), et là … je m’aperçois que j’ai oublié mon portefeuille à la maison
Je n’étais qu’amour pour moi-même.

– J’ai testé le brunch du dimanche midi entre copines au resto au bord de la mer. Je me serai carrément cru dans un épisode de SATC sauf qu’on a pas parlé sexe. C’est dommage. Mais, c’était chouette.

– On fait aussi des soirées « sushis, alcool et putasseries » entre meufs mais sans sushis ni alcool (quelque chose se perd, c’est triste). Par contre, les putasseries, ça on maîtrise.

– Pardon pour les fans mais Guillaume Musso, c’est … comment dire …. euh …. d’un style littéraire que je qualifierai de très médiocre. Voire carrément à chier.

– En revanche, « Et toi mon coeur, pourquoi bats-tu«  ou encore « c’est une chose étrange à la fin que le monde » de Jean d’Ormesson est à pleurer de beauté.

Et toi, comment ça va ? Tu deviens quoi ?

PS : au fait, passe un bon week-end !

Publicités