L’inconnue

inconnue2-2Gens,

Il faut que je vous raconte un événement particulièrement déroutant qui a eu lieu dans ma vie trépidante.  C’était l’autre fois, j’étais dans ma ville. Je me baladais innocemment en quête d’un produit de consommation particulièrement indispensable à notre époque (un headband qui égayerait une  tenue entièrement noire MAIS qui ne me donnerait pas 12 ans et demi).

Je me baladais donc, la tête en l’air, le sourire aux lèvres et la crinière au vent.  En vous décrivant ça comme ça, je me dis que je devais avoir l’air particulièrement stupide.  
C’est probable. 
Mais croyez-le ou non, j’assume (un peu).

Bref, me voilà donc en train d’errer dans les rues quand tout à coup, sortie de nulle part, surgit une créature féminine que l’on nommera « L’inconnue ». Tout sourire, je remarque que cette dernière se dirige droit sur moi. 

« Lauriiiiiie !!! » dit l’inconnue.

Bigre.  
Ce moment gênant où tu comprends que la personne qui t’es totalement inconnue te connait et normalement ne devrait donc pas être si inconnue.

 « Ah tiens salut ! » dis-je avec un grand sourire.

Ma maman m’a pourtant déjà bien mise en garde sur le fait qu’il ne fallait parler à des inconnus sous aucun prétexte, mais dans un cas comme ça, je me vois dans l’obligation de faire une exception.

Elle me claque la bise.  
Ola, doucement, Madame trop-de-familiarité ! Je ne suis pas une fille facile moi.  
« Je suis contente de te voir, tu vas bien ? » enchaîne-t-elle.  

Huuuuummmmfffff.

A cet instant, je me dis que j’ai environ 3 secondes 12 centièmes pour, au choix :
1. Me rappeler qui est cette personne
2. Avouer la triste vérité à savoir que je n’ai aucune idée de qui elle peut bien être
3. Mentir, bien consciente que cette solution de facilité va me placer dans une position fort peu agréable, telle une équilibriste avançant sur une corde menaçant de rompre à tout moment.

Je décide de mentir.

Ben quoi ? Je ne peux pas à la fois assumer ET dire la vérité. Trop de résolutions tuent la résolution.

Aussi, je réponds : « Ca va merci, et toi ? Quoi de neuf depuis la dernière fois ? « 
Je décide de faire la technique dite de l’anguille, à savoir faire parler L’inconnue  le plus possible en priant que celle-ci lâche dans son discours des informations susceptibles de me mettre la puce à l’oreille. 

Sournoise mais pas bête la meuf.

Elle me répond : « Oh moi tu sais rien de spécial et toi ? « . 
Inconnue  1 – Moi 0

« Rien de spécial non plus hihi »  
(j’aime ponctuer mes phrases de rires idiots quand je suis gênée). 

Elle enchaîne : « Les amours, ça va ? Tu es toujours avec ton copain ? « 

Je n’avais aucune idée de quel copain elle voulait parler, pas que j’en change tous les 4 matins mais tout dépend de l’époque à laquelle on s’est connues et je n’en avais malheureusement toujours aucune idée (j’étais tout de même certaine que ce n’était pas très récent vu mon blackout).

J’ai dit « oui, oui. Et toi, t’en es où ? ». 
« Oh ben moi, je me suis mariée l’année dernière ! »

J’ai pensé « Salope« 
J’ai dit « Oh !!! Félicitations !!!« 

Elle met fin à mon calvaire en disant : « Bon, je traîne pas trop, je suis super pressée »
Soulagée, je reponds : « Pas de souci, moi aussi ! » (le headband, ça n’attend pas, c’est bien connu).
« Ca m’a fait plaisir de te revoir« 

Et moi donc.

« A bientôt, hein ! »
« Oui oui, à bientôt ! »

Triste, mais vrai : ce n’est que 3 jours après que j’ai compris de qui il s’agissait (peut-être).

 

 Et toi, ça t’est déjà arrivé ?

Un article écrit pour le blogzine So Busy Girls

Publicités