En vrac et dans le désordre

DSCN7695– Je n’aime pas avoir un sérieux problème d’inspiration concernant ce blog ainsi que tout ce qui s’apparente à l’écriture (lettres de motivation comprises). Je dois aussi écrire une chronique pour Ladies Room sur la Saint Valentin et je suis prise de tremblements très génants à chaque fois que j’essaie de m’y mettre.

– J’ai aimé être dans le métro Marseillais, qu’une jeune femme me demande à quelle station descendre pour aller à la place je-sais-plus-quoi, lui répondre que je ne savais pas où était la dite place, que la moitié du wagon ait commencée à s’en mêler et que la discussion ait finie dans un joyeux bordel ponctué de putaing-cong.

– Je n’ai pas aimé être sur la Canebière en proie à tous les relous de la drague (previously on CET). J’ai remarqué que quand tu marchais, ça allait. Mais dès que tu marques un arrêt quelconque (coup d’oeil à une vitrine, allumage de cigarette, recherche de téléphone dans ton sac…), c’est mort. Alors, je n’ai pas arrêté de marcher jusqu’à m’en faire saigner les pieds.

– J’ai aimé la soirée meufs de jeudi soir. Soirée qui à l’origine ne devait être qu’un petit apéro au coca-light vite fait rapport qu’on était toutes HS et qui s’est finie en orgie de pizza jusqu’à minuit.

– Je n’ai pas aimé essayer de me convaincre que les soldes, c’était rien qu’une traque mercantile horrible et que j’étais bien plus forte que cette pression commerciale incessante. 

– J’ai aimé les faire quand même. Plusieurs fois. Oser le haut bariolé, les talons de 8 et le manteau violet (greluche land bonjour)

shopping 
What else ?

 Je n’ai pas trop aimé manger 318 parts de galettes des rois depuis début janvier et me péter la molaire sur un santon en porcelaine.

– J’ai aimé tous vos commentaires sur le billet précédent, souvent émouvants toujours touchants, et qui l’air de rien me donnent du courage.

– J’ai aimé aller au concert d’Imany samedi soir à Istres. Même si j’adore l’album, j’avais, je l’avoue très peur d’un concert mou et … chiant comme la pluie. C’est tout le contraire qui s’est produit. Un très très beau moment.

– J’ai aimé faire mon jogging sous le soleil sans avoir besoin de me couvrir comme Saint-Georges, sans gants, bonnet et triple polaire.

– J’ai aimé être dans le seul endroit où je me sens réellement chez moi

– J’ai aimé écrire cet article un peu pourrave qui compte plus de « j’ai aimé » que de « j’ai pas aimé« . 
(je suis à deux doigts de me transformer en bisounours moi. Faut que je fasse attention)

Et toi, t’as aimé quoi ces derniers jours ? 
(Ou pas aimé d’ailleurs… t’as aussi le droit de râler s’tu veux)

Publicités