Bref. Je me suis inscrite à Koh Lanta

brefBref. 
C’était un dimanche. Je me suis levée et je me suis dit « Et si je m’inscrivais à Koh Lanta?« 
Sur le coup, ça m’a paru être une super bonne idée. 
On fait des trucs cons des fois, je te jure.

Aussitôt dit, je me suis connecté sur le site de TF1.
J’ai téléchargé, imprimé et rempli le dossier avec soin. 

Dans mon élan, j’ai même torché une lettre de motivation trop chanmée qui explique pourquoi je suis la candidate idéale. 
C’etait simple. 
J’ai dit que j’étais trop belle-trop sympa-trop marrante-trop cultivée-trop spirituelle mais aussi sportive et endurante (on ne rit pas) et surtout que j’aimais bien casser les couilles aux gens. 

J’ai pas dit que j’avais peur des araignées et des serpents et que je devenais rouge tomate dès que je courrais plus de 2 minutes 30. 
Ni que j’avais des palpitations cardiaques si j’avais pas ma dose de Nutella et que j’étais excécrable si je me lavais pas les cheveux de 2 jours. 

J’ai hésité à demander directement un traitement de faveur pour qu’ils me laissent prendre une pince à épiler. 
Parce qu’au bout de 40 jours sans avoir vu l’ombre d’une épilation, j’ai bien peur que le résultat soit peu télégénique.

Finalement, je me suis dit qu’on négocierait plus tard.

Ensuite, il a fallu faire 2 photos : un portrait et une en maillot de bain. 

Je répète : une en maillot de bain. 

Pour l’envoyer par La Poste. 

A des gens que je ne connais même pas.

J’ai commencé à angoisser.

Dès que l’homme s’est levé, je lui ai expliqué le pourquoi du comment il devait mettre son talent de photographe à mon service à 10h24 du matin. 
Il a fait une tête cheloue.

Je suis allée me mettre en maillot de bain. 

J’ai choisi un maillot de bain sportif, celui que j’ai acheté quand j’avais pris la bonne résolution d’aller à la piscine et qui n’a servi qu’une seule fois.

Celui qui dit que je suis une déesse du sport.

Celui qui me serre trop les hanches et qui fait ressortir mon gras. 

Je ne savais pas vraiment comment me positionner pour avoir l’air à l’aise au milieu de mon salon, en maillot de bain de sport avec l’homme qui prenait 318 photos ridicules. 

Au bout d’un moment, il a levé la tête de son appareil. 

Il m’a regardé. Je l’ai regardé. Il m’a regardé. Il a souri.
J’ai dit : « Qu’est ce qu’il y a ?« 
Il a dit : « Rien« . 
J’ai compris qu’il pensait que mon maillot était immonde et qu’il me faisait un gros cul mais qu’il osait pas me le dire. 

J’ai dit : « Je suis grosse, c’est ça ?« 
Il savait aussi bien que moi qu’il ne pouvait pas répondre « oui » sans déclencher un ouragan. 

Il a dit « Non, pas du tout« . 
On savait tout les deux que c’était un horrible mensonge. 

Et puis, il a ri.
Moi beaucoup moins.
Ca m’a agacée. J’ai dit « fais un effort s’il te plait« 

Sur les 318 photos, y’en avait 94 où je faisais une tête d’enterrement, 183 où j’avais l’air grosse et 41 où je faisais une tête d’enterrement ET où j’avais l’air grosse. 

On a arrêté les frais, j’en ai choisies 2 au hasard et j’ai envoyé le dossier par La Poste. 

Depuis, j’espère qu’ils ne m’appelleront jamais. 

Bref. Je me suis inscrite à Koh Lanta.

Publicités