Fête de la musique Vs Soldes

fete musiquePersonnellement hier, je ne suis pas sortie pour la fête de la Musique.

Non, parce que c’est gentil comme principe, mais quand tu vis dans une ville disons de taille moyenne, voire petite (certains de mes amis ignorants, que je ne citerais pas, diraient « pauméé »), la Fête de la Musique, ça se résume à : 
– le groupe « chanson française », au répertoire bloqué dans les années 80, histoire de séduire les familles.
– l’orchestre musette avec 3 ou 4 couples de Papis / Mamies qui dansent devant (avant 18h parce qu’après y’a « Questions pour un Champion »)
– le groupe de Rock, parfois limite Hard Rock, remisé bien loin pour pas gêner les familles et les personnes agées, dont le style reste encore à définir, et qui aime bien crier dans le micro (nasillard)
– le groupe de musicos cubains qui jouent dans un café, la même chanson toute la soirée. (Le titre m’échappe mais je suis sûre que tu la connais!)

Bon, la première année, pleine d’entrain pour ma nouvelle ville, j’y suis allée. J’avais même trouvé ça bien. Peu de monde, pas de bousculades (ça change), fin de journée ensoleillée et petite bière en terrasse… bref, le cocktail a bien fonctionné même si j’étais bien consciente que c’était pas Coldplay non plus.

2ème année, rebelotte, mais là je m’apperçois que c’est exactement la même chose, aux mêmes endroits. Bilan : je suis restée 20 minutes, histoire de, puis retour à la maison.

Cette année, j’avoue, j’ai même pas daigné y aller. C’est la honte je sais. En plus il faisait moche alors je suis restée sctotchée à mon canapé avec ma télécommande devant La Tête en Friche, puis après j’ai zappé sur Taratata.

Ben tu sais quoi, c’était chouette.
(sauf que je suis tombée sur les Gipsys Kings … OMG)

Et toi, Fête de la Musique ou pas ?

Ah, oui, j’ai oublié de parler des soldes du coup… Bon ben, aujourd’hui, c’est l’ouverture des soldes. Hiiiii.

Publicités