Would you like massage ? #2

MassageLes trois femmes sont donc entrées dans la pièce et chacune s’est placée au bout d’un matelas. Elles nous ont demandé de nous allonger sur le dos.

Ma masseuse a saisi mon pied droit et à commencé à le masser. 
Ça me chatouillait énormément mais je me suis dit qu’il serait mal venu de le retirer en riant comme une cruche : j’ai donc pris sur moi et contre toute attente, j’ai réussi à me contenir. Le massage Thaï traditionnel commence toujours par les pieds car c’est une zone où toutes les énergies corporelles se concentrent: cela donne au masseur un « état des lieux » de la personne. Cela lui permet de mieux saisir les zones de tensions et de contractions qu’il faudra par la suite tenter de denouer. Elle a donc massé mon pied, puis est remontée petit à petit le long de ma jambe, en pétrissant avec force ma graisse mes mollets et mes cuisses.

Je cogitais dur à ce moment là… Je me disais que ça devait pas être super fun pour elle de faire ça, de tripoter des gens qu’elle connaît même pas, que moi je pourrai pas faire ça, puis je me disais qu’en fait, des fois elle doit voir 1000 fois pire que moi quand même…

Parfois, les 3 femmes parlaient en Thaï entre elles et riaient, et mon côté légèrement parano me laissait penser qu’elles se disaient « t’as vu celle là comme elle est grosse« , « beurk la mienne elle pue des pieds« .

Alors qu’elle pétrissait ma cuisse comme une vulgaire miche de pain, j’ai finalement décidé que je n’étais pas si grosse que ça et que mes pieds sentaient très bon (en tout cas pas mauvais) et j’ai décidé d’arrêter de penser.

Des fois, ça fait du bien.

Je me suis donc laissée faire quand elle a entrepris de me faire faire des mouvements de jambes, les plier, les déplier, appuyer sur ma plante des pieds … bref, un tas de manipulations extravagantes (comprenez que tu ne ferais jamais en temps normal) qui bizarrement font hyper mal mais font beaucoup de bien. massage2

Très bizarre comme sensation, j’ai cru tout à coup m’être découvert des penchants SM.

Au bout d’un long moment, elle a laissé tombé ma pauvre jambe droite endolorie et s’est attaqué logiquement à celle de gauche pour le même rituel. Après, avoir tenté de passer ma jambe gauche à droite et ma jambre droite à gauche, j’ai été sommée de me retourner et de me mettre sur le ventre.

J’étais déjà épuisée et j’ai alors pensé : « chic, le massage traditionnel du dos va commencer ».

J’ai réalisé très vite que ce n’était pas le cas.

Car après avoir aplati mon dos comme une brute, Miss Thaï a commencé à me marcher dessus. Oui, oui, vous avez bien lu … Bon Miss Thaï devait faire dans les 40 kilos donc c’était supportable mais légèrement surprenant.

Elle a ensuite saisi mes bras et mes mains et m’a tiré vers l’arrière. Elle a bafouillé quelque chose et j’ai cru comprendre qu’il fallait le dire si ça faisait mal. Mais moi, j’ai rien dit parce que bizarrement, toute cette sauvagerie étaient pas si désagréable.

Cette fois, j’en étais sûre, j’étais définitivement maso. 

massage3Pour finir, je me suis remise sur le dos et elle m’a pétri les bras, les épaules, puis je me suis assise et elle m’a massé le cuir chevelu et le visage … ce qui est une des sensations les plus agréables que je connaisse (à égalité avec manger des macarons)

Pour finir, on a eu droit à du thé à une substance étrange (à mi chemin entre le gingembre et la citronelle), et on a pu partir. J’ai trouvé l’homme toujours sur son bouquin et pour le faire culpabiliser, j’en ai rajouté à mort pour qu’il croit que c’était génialissime. 

En fait, j’en ai pas rajouté tant que ça, parce que c’était vraiment bien. Passé le premier sentiment de surprise, on se laisse aller et on en ressort bien et détendu … mais par contre, très fatigué. C’est un massage qui dure plus d’une heure et qui est très dynamique. C’est assez éprouvant pour celui qui le reçoit, tout comme pour celui qui le donne. Ma masseuse s’est vraiment donné physiquement pendant 1 heure, c’est impressionnant.

Voilà donc  si un jour tu vas en Thaïlande, n’hésite pas, c’est vraiment à faire. 
Et surtout tu repenseras au titre de ce billet et tu souriras car c’est une phrase que tu entendras partout assez fréquement (jusqu’à l’écoeurement !) 

Petit apparté pour conclure : 
C’est pas que je veuille plomber l’ambiance, mais s
uite à une discution eue après publication de la première partie de cet article, je crois qu’il est bon de préciser quelques points :  OUI, la prostitution est une réalité en Thaïlande. Oui, sans crier gare, au détour d’une rue on peut se trouver au milieu d’un étalage de sexe écoeurant. Oui, on peut croiser n’importe quand de vieux européens graisseux aux bras d’une jeune Thaï… 
Mais NON, aller se faire faire un massage ne signifie pas nécessairement qu’on va vous proposer des choses pas nettes. 
Un massage Thaï traditionnel se pratique habillé et comme j’ai tenté de vous l’expliquer plus haut, il est composé de manipulations et étirements plus que d’un massage de détente comme on pourrait l’entendre. 
En revanche, le « oil massage » soit massage à l’huile est apparement un « code » pour demander un massage plus si affinités. 
Personnellement, je ne sais pas si ce code marche, mais je pense surtout que tout dépend de l’endroit que l’on choisit : aucun problème avec le spa plutôt classe de l’hôtel ou un établissement réputé. Par contre, je ne garantis pas la petite échoppe au fin fond d’une ruelle éclairée au néon avec un pauvre matelas par terre… 
Mais bon, en Thaïlande comme ailleurs, ce genre de pratique, ça s’appelle du tourisme sexuel et pour autant que je sache, aux dernières nouvelles, c’était strictement interdit par la loi. Les policiers locaux veillent tant bien que mal à faire respecter cette interdiction. Il n’est pas rare de les voir arrêter des taxis occupés par un occidental bedonnant et une jeune Thaï. Voilà voilà.

Photos extraites de www.thai-spa.fr

Publicités