Une ville #3 – Barcelone

globe_trotterCa fait longtemps qu’on est pas partis se promener aux 4 coins du monde non ?

Allez viens, je t’emmène …

Barcelone

Espagne
1,6 millions d’habitants

La ville en 3 mots

Touristique. Cosmopolite. Noctambule.

La ville en 3 souvenirs

– La recherche d’un hôtel le 15 août : 
Les deux fois où je suis allée à Barcelone, c’était un 15 août. 
La première fois, tout avait été planifié et organisé à l’avance, si bien que tout s’est déroulé sans le moindre souci. 
La deuxième fut beaucoup plus épique : je déconseille fortement de se rendre à Barcelone à cette période sans avoir de plan H (hébergement). Ca peut très vite devenir un enfer. 
Arrivés aux alentours de midi, on a passé tout l’après-midi à tourner en voiture, s’arrêtant à tous les hôtels pour demander s’ils avaient une chambre de libre … Avec à chaque fois, la même réponse : NON. Au bout de 5 heures, le système nerveux est mis à rude épreuve et la crise conjugale est quasi-inévitable.

– La recherche d’un hôtel – épisode 2 : 
A bout de forces, nous sillonons le quartier du port et répérons un hotel Ibis où nous ne sommes pas encore allés demander asile. Je me lance : – « Hola, tienes habitaciones libres para 2 personas para esta noche » : je maîtrise cette phrase à la perfection depuis le début de l’après midi : on pourrait croire une native. 
– « Si, tenemos una »
-« Aaaaaahhhhhh, euh , ooh, hin, good » 
(arf, zut, j’etais pas préparée à cette réponse et commence à devenir rouge pivoine. Je reste ainsi quelques minutes à faire des Aahh et des Eeuh bien consciente du ridicule de la situation.) 
– « es posible de gardar la habitacion, yo come back con las maletas » 
(je me mets 5 minutes à trouver ces mots minables : sous l’émotion, il semblerait que j’en perde mon espagnol)
J’arrive hystérique à la voiture en accusant la chaleur de me faire rougir les joues.  
Lorsqu’on arrive à l’accueil, j’entends la même personne qui m’a accueilli dire à sa collègue : « oui, oui, ces messieurs dames prennent la chambre ». En français of course. Oui, c’était deux français qui ont du bien se foutre de moi.

– La soirée au restaurant : 
Etant logés dans le quartier du port, légèrement épuisés par la route et la recherche d’hôtel pendant 5h, nous décidons de ne pas trop s’éloigner pour dîner. Il faut savoir que chercher un restaurant un 15 août sur le port de Barcelone est l’exact opposé de la recherche d’hôtel : tout le monde te veut et rivalise de promesses pour t’accaparer. 
Nous nous laissons tenter par un restaurant qui semble bon, abordable niveau prix, et promet de nous offrir une coupe de champagne. Au final, ce fût le pire restaurant où j’ai jamais mangé : le bouffe froide et infecte, la coupe de champagne inexistante, le vin immonde … tout ça pour la modique somme de 100€. Viva Espana !

La ville en 3 monuments

– la Sagrada Familia : 
S’il est un emblème de Barcelone, c’est bien celui-ci. Monument incontournable, c’est une cathédrale commencée par l’architecte Gaudi en 1882 et toujours en travaux. Grâce à des financements privés, elle prend sa forme finalement petit à petit. La façade extérieure est superbe, surréaliste et onirique.

– La Rambla : 
Une foule compacte vous accompagnera le long de cette avenue, la plus connue de la ville. C’est le cœur de la ville où tout le monde se rencontre à la tombée de la nuit. Ambiance de fête, animations, numéros divers … il y a toujours des choses à voir sur la Rambla.

– La casa Mila et la casa Batlo
Les deux maisons sont construites par Antonio Gaudi au tout début des années 1900. Deux bâtiments totalement comme on ne peut en voir nulle part ailleurs, tout en courbes et en ondulations …

La ville en 3 photos

Amis lecteurs, ne m’en veuillez pas : je n’ai aucune photo personnelle de Barcelone.

Et ce, pour 3 raisons : 
– la première c’est qu’on avait plus de batterie quand on est arrivés
– la deuxième c’est que, dès le lendemain on est repartis pour une autre ville
– la troisième (qui va faire que tu vas peut être me huer) est qu’on a même pas eu envie d’en prendre : voilà deux fois que je vais à Barcelone, et deux fois que je ne m’y sens pas à l’aise. Si tu aimes le bruit, la chaleur et surtout le monde, je pense que ça te plaira. A éviter pour les amateurs de tranquillité. Cela dit, la ville reste très belle et surprenante et je suis certaine qu’il doit y avoir des coins bien moins touristiques et bien plus agréables que ceux que nous avons fait. 
Bilan : A refaire en préparant un minimum et surtout à une autre période.

Voici quand même 3 jolies photos trouvées sur l’Internaute, histoire d’illustrer mes propos :

guy_duchene

Photo Guy Duchene pour l’Internaute

st_pahne_silvi

Photo Stephane Silvi pour l’Internaute

elodie_rothan

Photo Elodie Rothan pour l’Internaute

Publicités